ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ
1
2
Cette analyse vise à donner une vision de l'évolution des ventes habillement depuis 20 ans en additionnant deux canaux de ventes :
3
1. Les chiffres d'affaires habillement déclarés en France par les enseignes spécialisées selon l'INSEE (code NAF commerce de détail habillement 47.71), source ici
4
> Inclut tous les réseaux de boutique de mode (à la fois en physique et en ligne) : H&M, Zara, Primark, Celio, Camaieu, etc.
5
> Inclut aussi tous les revendeurs de vêtements indépendants
6
2. Une estimation de l'évolution des ventes d'habillement réalisées sur les sites e-commerce qui ne sont pas en code NAF 47.71 :
7
> Les e-commerçants "pure players" Veepee, Showroomprive, Asos, Zalando, La Redoute, Sarenza, Spartoo, Place des Tendances... : 4791B Vente à distance sur catalogue spécialisé
8
> Les sites généralistes comme Amazon, Wish, CDiscount : plusieurs codes Naf (logistique, conseil...)
9
10
Pour estimer le chiffre d'affaires des ventes de ces sites, on procède de la manière suivante :
11
> On additionne les chiffres d'affaires des e-commerçants de vêtements en France : rien que les 5 plus importants faisaient plus de 3M€ds de CA sur le prêt à porter en 2018 (source ici)
12
> Or Amazon est n°1 sur la mode en ligne en 2018 devant Veepee (source ici). Comme Veepee fait 1,7M€s de CA, Amazon fait au moins 2M€ds de CA sur le prêt à porter
13
> Il faudrait ajouter tous les autres sites, comme CDiscount ou Wish (2e e-commerçant français en volume selon cette source en 2018) mais on ignore la part de leur CA réalisé sur le textile.
14
> ll faudrait aussi y ajouter certains pure players type "DNVB" dont les codes NAF de sont pas 47.71, comme Sézane, Asphalte ou même Loom.
15
> Au total en 2018, les ventes internet non comptabilisées dans les codes NAF habillement font donc grand minimum 5M€ds de CA, soit 18% du chiffre d'affaires habillement NAF 47.71 qui est de 27,5Mds€ (source ici)
16
17
Il faudrait également prendre en compte les ventes d'habillement provenant des deux autres canaux (grandes surfaces alimentaires et grands magasins), mais les données sont insuffisantes.
18
Cela dit, certains indices laissent penser que les ventes de textiles y ont aussi augmenté sur la période :
19
> Les chiffres d'affaires des grands magasins (code NAF 47.19A), qui représentent 5,3 % des ventes d'habillement en 2001 (source ici) on fait +35% de chiffre d'affaires sur la période (source ici)
20
> Mais on ignore si la part de chiffre d'affaires liée au textile dans ces grands magasins a augmenté ou diminué
21
> Les grandes surfaces alimentaires, qui représentaient 12,2 % des ventes d'habillement en 2001 sont passées à 17,8% en 2011 (source ici, pas de sources dispo après 2011)
22
> Cela dit après 2011, Nielsen montre une baisse de 30% des ventes de textile en supermarché, ce qui pourrait compenser la hausse 2001-2011.
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100