REX incidents/accidents LADS
 Share
The version of the browser you are using is no longer supported. Please upgrade to a supported browser.Dismiss

 
%
123
 
 
 
 
 
 
 
 
 
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ
1
Ce document a pour objectif de :
- garder une trace des incidents/accidents de nos membres
- transformer des mésaventures individuelles en situations d'apprentissage collectif
- développer la culture du retour d'expérience (REX) sur les incidents/accidents
- informer sur les risques spécifiques aux sites que nous fréquentons

Il est renseigné au bon vouloir des pilotes concernés, sans modération ni relecture par des tiers.
Un grand merci aux pilotes qui acceptent de partager leurs expériences!
2
datesitepilote(s)
concerné(s) (facultatif)
voilebrevets/
expériences
blessure(s) éventuelle(s)circonstancesquoi faire pour éviter cet incident/accident?
3
20/3RignyFrançois BSky P - ApolloBP/450 volsRien : mal aux fessess pendant 3 semainesHier, mercredi 20 Mars, nous sommes partis à Rigny après beaucoup d'hésitation.
Les prévis donnaient en effet des vitesses de vent un peu faiblardes. Renseignements pris auprès de Yann (qui a fait ces derniers jours des stages intensifs à Rigny 😉), nous décidons de partir. Ca devrait voler.
En montant sur la pente pour s'installer nous constatons qu'il y a des cycles plutôt bien alimentés voir un peu forts.
Je m'installe aux 2/3 de la pente pour avoir de la marge par rapport aux barbelés au cas où. Gaël s'installe aussi et JL commence par installer son secours dans sa sellette.
J'attends afin de ne pas avoir à gonfler dans du vent fort, puis je pré-gonfle mon aile. Elle est belle, elle est propre, je gonfle.Immédiatement, je me fais "arracher" et décolle involontairement twisté. Un coup à gauche, un coup à droite, je stabilise l'aile et je pars devant.
Je veux décaler sur la gauche et j'amorce un virage. Un parapente est sur ma gauche, on se croise. Le pilote s'appelle Luis. Lui et moi pensons que ça passe, mais ce n'est pas le cas. D'ailleurs dans la seconde qui a précédé la collision, je me suis dit que j'avais eu de la chance de ne pas heurter un autre pilote au cours de ce "déco".
Nos 2 bouts d'aile s'accrochent et là ça va très vite. Je crois qu'on part en rotation tous les deux. Je vois le sol arriver à Mach 1.
Je tombe très violemment sur le dos, ma tête heurte le sol juste après le dos.
Le choc a été tellement violent que je pense que je ne vais pas pouvoir me relever. Mais j'arrive à bouger. Je fais exprès de m'asseoir pour que les pilotes ayant vu la chute voient que je bouge et que je suis vivant.
Du côté de l'autre pilote, il est à 10-15 mètres de moi. Il est allongé sur le côté et deux pilotes sont à ses côtés.
Je me lève, j'enlève ma sellette et pars pour voir ce qu'il en est.
Luis a mal en bas du dos, il ne bouge pas mais est conscient, bouge jambes et pieds.
Les secours sont appelés et arrivent 20-30 minutes plus tard accompagnés de la gendarmerie.
Ils mettent Luis sur le dos puis l'emmènent dans une coque gonflable. Il sera emmené à l'hôpital de Troyes.
Pierre Gontier, des crécerelles, un gars vraiment super gentil, s'est occupé de l'aile, du chien et de la voiture de Luis.
Je l'ai appelé hier soir pour prendre des nouvelles. Bilan : 1 vertèbre lombaire fracturée. Luis a été transféré à Reims pour une opération la nuit dernière ou ce matin.
Ils vont faire de la cimentoplastie : "Reconstitution" de la vertèbre et consolidation par une sorte de colle/ciment.
De mon côté, plus le temps passait et plus a douleur était vive. Sur prescription de Gaël, je suis allé aux urgences hier soir afin de faire une radio du dos.
Il n'y rien de cassé. Le médecin m'a dit que j'allais me lever, ce matin, comme si rouleau compresseur m'était passé dessus. Ce n'est pas le cas : la douleur reste bien localisée sur la zone du coccyx.
Analyse / bilan de mon côté :
Personne n'a su dire qui était en tort dans cet accident. Je pars du principe que c'est moi qui n'ai pas su maîtriser mon aile et me suis donc retrouvé dans une position où j'ai subi les événements.
Je cogite forcément pas mal depuis hier après-midi.
Je ne sais pas ce que je vais faire concernant la pratique du parapente, mais ces derniers temps les éléments négatifs s'accumulent : Difficultés au gonflage, stress durant le vol, envie de voler en baisse très nette, cette collision…
Tant que je ne mettais que moi en "danger", pas de souci.
SI je deviens un danger pour les autres, là ça devient beaucoup plus problématique.
Travailler travailler travailler le gonflage
Eviter de se mettre en l'air par vent fort
Reprendre confiance en moi
Peut-être changer d'aile que j'associe, depuis le début, à toutes sortes d'ennuis.
Les avis sont partagés sur ce dernier point.
Certains, comme moi, pensent que ce problème de gonflage est lié à un manque de pratique au gonflage ET à une aile un peu trop vive.
D'autres pensent que le matériel n'a rien à voir avec mes difficultes et que tout vient de moi et de mon niveau au sol.
4
16/9ChalvetDimitriHook5BPRASOn était remontés pour le vol du soir à St André, qui s'avérait fort sympa. J'avais un peu loupé mon vol de l'aprem, avec une vache au pied du cheval blanc. La brise n'a pas encore baissé et est toujours forte, malgré la balise qui nous disait en bas que c'était fréquentable. Brise forte mais décollable d'après mes sensations et l'analyse que je fais de mes capacités (c'était moins fort que Senneville il y a 2 semaines, pour ceux qui y étaient). Je commets deux erreurs qui mènent à l'incident :

-Au moment de lever la voile les suspentes accrochent quelques racines et la font monter de biais. En voulant l'accompagner au bassin pour corriger sa trajectoire, j'accentue le demi tour de twist du face voile, en arrivant au zénith la voile me déséquilibre un peu et je me retrouve avec la voile prête à décoller, 3/4 de twist
-Au vu de la situation pas optimale, je baisse symétriquement les mains pour affaler. Au vu du vent, forcément, la voile me prend en charge et décolle...

Derrière ma réaction est la bonne (je pense), je me concentre sur la gestion du cap de la voile avant de me laisser tourner pour défa)ire ce qui reste du twist (un gros 1/2 tour). Ca peut paraitre anodin comme incident, mais après les deux drames du Grand Bornand c'est le genre d'évènement que j'aurai souhaité bannir !
Ce qu'il aurait fallu faire (je pense) :
-Plutôt que de lever la voile directement depuis le sol, passer par une phase de prégonflage propre pour garantir une montée symétrique.
-Si on se retrouve avec du vent, la voile au zénith et un twist, laisser la voile là haut et se retourner sans mettre d'action sur les freins. Ou, s'il faut affaler, privilégier les B ou les C pour directement décrocher la voile.
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
Il doit rester hospitalisé 10 jours.
45
46
De mon côté, plus le temps passait et plus a douleur était vive. Sur prescription de Gaël, je suis allé aux urgences hier soir afin de faire une radio du dos.
47
48
Il n'y rien de cassé. Le médecin m'a dit que j'allais me lever, ce matin, comme si rouleau compresseur m'était passé dessus. Ce n'est pas le cas : la douleur reste bien localisée sur la zone du coccyx.
49
50
Analyse / bilan de mon côté :
51
52
Personne n'a su dire qui était en tort dans cet accident. Je pars du principe que c'est moi qui n'ai pas su maîtriser mon aile et me suis donc retrouvé dans une position où j'ai subi les événements.
53
54
Je cogite forcément pas mal depuis hier après-midi.
55
56
Je ne sais pas ce que je vais faire concernant la pratique du parapente, mais ces derniers temps les éléments négatifs s'accumulent : Difficultés au gonflage, stress durant le vol, envie de voler en baisse très nette, cette collision…
57
58
Tant que je ne mettais que moi en "danger", pas de souci.
59
SI je deviens un danger pour les autres, là ça devient beaucoup plus problématique.
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
Loading...