JABESCAMP 2015 : recueil des suggestions
 Share
The version of the browser you are using is no longer supported. Please upgrade to a supported browser.Dismiss

 
%
123
 
 
 
 
 
 
 
 
 
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXY
1
Adresse électronique (facultatif)La question ou problématique dont vous aimeriez discuterCommentaires
2
Joanne Mercherjoanne.guene-mercher@univ-pau.frLes bibliothèques universitaires et les MOOCs. Que peuvent apporter les MOOCs aux bibliothèques ? Et inversement.....Le SCD de l'UPPA a participé en tant qu'auteur au MOOCs "le meilleur du Web" dans la collection C2i, sur la plateforme FUN. Loin d'être un cours ou un tutoriel en ligne le MOOC présente des spécificités, tant du point de vue de la forme que du contenu. Quelles questions, quelles réponses à nos problématiques
3
Justine Ancelinjancelin@u-paris10.fr2 semainesLe passage au tout électronique représente un grand recul pour le PEB. Comment éviter de devoir réclamer un exemplaire papier destiné au PEB en plus du dépôt des fichiers électroniques ?
4
Justine Ancelinjancelin@u-paris10.frQue doit-on faire des thèses non corrigées par leurs auteurs (au-delà du fait qu'il ne faille pas les diffuser) ? Peut-on légitimement faire en sorte qu'un étudiant puisse être déclaré docteur tout en n'étant pas l'auteur d'une thèse de doctorat ?Même si cette question n'a pas forcément sa place aux JABES, j'aimerais bien avoir des retours d'expérience d'autres collègues
5
Caillou Elianeelianecaillou@unilim.frA l'heure des COMUE et quand on fait partie d'une COMUE dans laquelle la majeure partie des participants se sont engagés sur le projet SGBM, est-il prudent de ne pas se positionner avec eux et de rester en retrait au risque de prendre du retard par rapport à eux et de se voir isolé quant au choix du SGBM et la rédaction du cahier des charges (CCTP notamment)
6
Eliane Caillouelianecaillou@unilim.frLa formation des BIBAS au XML ne va-t-elle pas devenir une nécessité avec l'évolution des formats et le passage à RDA ? Le protocole SRW fait passer les notices du format MARC au Marc up language XML. La bibliothèque du Congrès travaille sur ce protocole. Pouvez-vous nous en dire plus ? Question sur l'évolution des formats et la place des BIBAS à l'heure des catalogues sur le Web.
7
Caroline IGUEDEFcaroline.iguedef@bis-sorbonne.frcellule qualité RAMEAU. je souhaite créer un groupe de travail pour réfléchir à cette problèmatiquetravailler sur une typologie des erreurs. faire évoluer le langage pour certaines disciplines comme la linguistique, les sciences de l'antiquité. Utiliser les thésaurus pour des disciplines très pointues
8
Claire Neuzeretclaire.neuzeret@univ-orleans.frElaboration collaborative d'une carte de France des plateformes institutionnellesParallèlement au réseau bien identifié STAR, les plateformes institutionnelles se sont développées. Un travail collaboratif sur la visibilité de ces plateformes pourrait être envisagé. Chacun pourrait présenter l'outil technique utilisé, si il est d'accord pour partager ses développements, décrire les types de publications référencées et en ligne et leur méthode de collecte (dépôt systématique par convention ou au volontariat) ainsi que les services aux chercheurs liés (conseil droit d'auteur, édition rapport AERES...)
9
Laurent Piquemalpiquemal@abes.frComment valoriser la fonction "correspondant ABES" (coordinateur, correspondant autorités etc...) au sein des établissements, pour que le travail que cela implique soit bien visible et reconnu par les supérieurs ?
10
2 moocANONYMEL'ABES ne devrait-elle pas investir dans les MOOC et Moodle pour alléger les frais de déplacement pour les élèves, les frais de gestion des formations pour l'ABES et l'impact environnemental ?
11
Katie Brzustowski-Vaïssekatie.brzustowski-vaisse@efa.grLe signalement des numérisations patrimoniales dans le SudocJe trouve dommage que le contenu des bibliothèques numériques soit principalement accessible via Google, sans lien vers les exemplaires papier du Sudoc et avec des problèmes d'indexation. Rares sont les bibliothèques numériques qui ont fait le choix du signalement dans le Sudoc (Medica). Quelle articulation entre BSN5 et le signalement au niveau national ?
12
9 role abesANONYMEQuel doit être le rôle de l'ABES vis-à-vis des établissements? Un tuteur (pour la mise à disposition d'applications informatiques), un banquier (pour les projets subventionnés), un gendarme (de la qualité des données) ?
13
7 GTRachel Guidonirachel.guidoni@efeo.netle traitement des documents en écritures non-latinesNotre établissement possède un fonds important en langues asiatiques, imprimés et manuscrits, et nous souhaiterions avancer dans la normalisation du catalogage en bi-écritures dans Sudoc et Calames. Nous souhaiterions donc échanger à ce sujet avec l'ABES et avec les partenaires susceptibles de rencontrer les mêms problématiques
14
7 GTKatie Brzustowski-Vaïssekatie.brzustowski-vaisse@efa.grle traitement des documents en écritures non-latinesMême problématique que ci-dessus, essentiellement pour l'alphabet grec. Besoin de faire évoluer vers plus de souplesse par rapport à l'utilisation de la translittération (par. exemple dans les notices d'autorité collectivités).
15
Marie Nikichine
marie.nikichine@univ-montp3.frl'ergonomie de la présentation de résultats de recherche dans les outils documentairespartager les réflexions et réalisations autour de la problématique du design et de l'ergonomie des listes de résultats dans les opac, outils de découverte, etc.,: choix des vignettes, identification des supports, etc
16
11 NumérisationANONYMEtraitement et signalement des fonds patrimoniaux dans le sudocvaleur ajoutée des universités trop peu visible
17
Marie-Line Guillauméemguilla@bis-sorbonne.frJe rejoins la problématique de Laurent Piquemal : Comment valoriser la fonction "correspondant ABES" ? Autres problématiques : a) documents multimédias et problématique des zones 181-182 b) Nouvelles règles de catalogage et FRBRisation c) Publications en fascicules d) catalogage des ressources électroniquesCatalogage et qualité des données. Engagement professionnel et reconnaissance de l'expertise des catalogueurs. Choix de signalement des ressources électroniques : SU ou plate-formes de découverte.
18
Claude Berneclaude.berne@univ-lyon3.frThèses : trouver une solution pour faciliter la consultation des thèses numériques, lorsque le doctorant a choisi une diffusion intranetVoir le commentaire de Justine Ancelin sur cette question
19
ANONYMEIntégration des thèses numérisées (rétrospectivement) dans les catalogues de l'ABES.
20
7 GTChantal Léonchantal.leon@univ-paris13.frControle qualité des notices. Comment l'organiser au mieux ? Retour d'expériencesJe ne suis pas sûre de participer aux Jabes mais un atelier sur ce thème m'aurait bien intéressé
21
9 roleLaurence Carrionlaurence.carrion@univ-paris-diderot.fr
Parler du catalogage car certains débats Sucat ou Corcat restent en attente. Les avis de collègues expérimentés sont pris en compte mais l'avis de l'Abes est essentiel. Quelques exemples : les multiécritures (et leurs données parallèles) - les Fac-similés de périodiques (mémo à valider, ou pas). Souhait également d'avoir un correspondant Abes "dédié" pour les questions de catalogage et de qualité des données dans Wini au même titre qu'il y a un correspondant autorités (F. Mistral).Et en règle générale, pour la mise à jour du Guide méthodologique : serait-il possible de donner des droits en écriture pour compléter ou mettre à jour le GM après validation du contenu par l'Abes, naturellement. De nombreuses questions reviennent sur les listes de diffusion alors que ces questions on été traitées antérieurement sans qu'aucune trace ne soit laissée dans le GM. Autre point : lors de la mise en place de nouvelles pratiques, ou la création de nouvelles zones, serait-il possible de recevoir l'information avant la diffusion à l'ensemble du réseau (et par exemple, nouvelles zones en base d'exercice un peu avant la base de formation, de façon à manipuler, et préparer l'information (formations-mémos) pour les collègues.
22
Claudie Moustrouclaudie.moustrou@biusante.parisdescartes.frLes collections d'e-books et autres collections électroniques : quand
faut-il les créer dans le Sudoc ? nécessité de signalement au Registre
ISSN ? selon quelles modalités ?
Le signalement des e-books dans le Sudoc pose plusieurs problèmes, notamment quand l'e-book :
'-  est homothétique d'un ouvrage imprimé apppartenent à une collection d'ouvrages --> faut-il créer les pendant de la notice de collection d'ouvrages sous forme de notice de collection d'e-books ?
 - est atomisé en chapitres qui correpsondent à autant de fichier PDF ou epub --> comment faire une notice Sudoc de l'e-book "complet" ? comment faire le lien avec la notice de l'ouvrage imprimé ?
23
Claudie Moustrouclaudie.moustrou@biusante.parisdescartes.frLa mise à jour dans le Sudoc, par nouvel import, des notices déjà fournies par les éditeurs : écrasement des versions présentes dans le Sudoc et perte des enrichissements apportés par les catalogueurs du réseau 
24
22 doc elecFabienne Schallfabienne.schall@biusante.parisdescartes.frLe choix de signalement (dans le Sudoc et dans d'autres applications) des ressources électroniques selon leur type bibliographique (mono, ps, bd...), leur mode d'acquisition/entrée (achat isolé pérenne, abonnement isolé, abonnement bouquet, achat pérenne bouquet, accès libre, licences nationales, archives de ps, numérisations par la bibliothèque, tests temporaires) et leur importance pour le fonds (documents de référence, manuels etc).Il est difficile voire impossible de tout signaler dans le sudoc/catalogue de la bibliothèque et difficile de vérifier les liens régulièrement pour éviter les liens cassés. Dans ce contexte quels choix de signalement ? Le sujet a été un peu discuté sur sucat.
25
Fabienne Schallfabienne.schall@biusante.parisdescartes.frLe dépôt et le signalement des thèses d'exercice de santé (médecine, pharmacie)L'absence de plateforme nationale accueillant les versions électroniques des thèses de santé est la source de la disparité des dépôts (plateformes d'établissement, plateforme DUMAS, simples pages web sur des sites de Facultés) et des signalements (abandon du signalement dans le Sudoc après le passage à l'électronique pour éviter les doubles saisies, maintien du signalement dans le Sudoc en double saisie ou import/export par rapport à la plateforme de l'établissement grâce à des moulinettes "maison"). Une solution nationale pourrait-elle être envisagée ?
26
22 doc elecFabienne Schallfabienne.schall@biusante.parisdescartes.frL'exemplarisation des notices des licences nationales et leur présence dans les catalogues locaux. Choix d'exemplarisation + dans le cas des archives de revues liens avec les éventuels abonnements aux collections courantes Faut-il se localiser sous tous les bouquets, sous tous les titres d'un bouquet donné ? Comment faire des choix dans des ensembles multidisciplinaires ? Comment signaler les abonnements courants prenant la suite des archives de revues ?
27
Fabienne Schallfabienne.schall@biusante.parisdescartes.frLe signalement des versions imprimées (impressions éditeurs, impressions de l'auteur, impressions réalisées par la bibliothèque) de ressources en ligne diverses (thèses en version électronique, rapports officiels en accès libre sur internet, autres documents)
28
11 numFabienne Schallfabienne.schall@biusante.parisdescartes.frLe signalement des numérisations patrimoniales (celles réalisées par la bibliothèque ou par d'autres organismes) Que signaler et comment ? Quels liens avec les notices des imprimés ? (rejoint 2 autres suggestions ci dessus).
29
7 GTFrançois-Xavier Boffyfrancois-xavier.boffy@univ-lyon1.frControle qualité des notices. Quelles voies pour une mutualisation des outils de vérification a posteriori ? Sans attendre ce que proposerait le SUDOC 2 et la future interface de catalogage peut-on envisager un guidage a priori ?Peut être en complément de la question de Chantal Léon.
30
18 theses et pebAmanda Cruguelamanda.cruguel-vitry@univ-lyon1.frLa communication via le PEB des thèses électroniques pour lesquelles le doctorant n'a pas donné l'autorisation de diffusion sur Intranet: quelles sont les solutioins, notamment, techniques, adoptées par les établissements? Rejoint les questions 3 et 18.
31
22 doc elecMagali BERGIAmagali.bergia@ujf-grenoble.frLe signalement en local et l'accès aux licences nationales. Comment gérer efficacement un signalement local des licences nationales, dans un contexte local où l'accès aux ressources électroniques est limité à une communauté de chercheurs adhérents au service ? (rejoint en partie la la question 26)
32
Eliane CAILLOUeliane.caillou@unilim.frLes formats de catalogageDoit-on croire en RDA et même si ce nouveau format se met 
progressivement (bien que laborieusement) en place en France, n' est-il pas
déjà dépassé depuis plus de 20 ans avec les modèles et les
formats du web définis par W3C à cette époque et les principes du web sémantique déjà posés en 1994 ?
RDA ne fait en effet que suivre la modélisation RDF présente sur le web et qui fonctionne en langage XML...
Les FRBR n'inventent donc rien. L'origine du modèle, c'est RDF et c'est le web.
RDA n'est-il pas alors aux bibliothèques ce que XML est pour le Web ?
Les bibliothèques s'adaptent en ce sens au Web mais elles auront toujours au moins 20 ans de retard par rapport à lui car, pendant que nous réfléchissons à un nouveau format d'échange visible sur le Web pour nos données, Google rachète la société Metaweb et fait du Web une gigantesque bibliothèque à l'échelle de la planète

33
Henriette de Daranhenriette.de-daran@univ-tlse3.frdifférents projets nationaux : Izly, mais aussi les projets Amue : Sinaps Siham
34
Han O'NimCode source des applications ABES : Ne devrait-il pas être soumis dans des dépôts publics afin de profiter à la communauté et à la sécurité logicielle grace à une revue par des pairs. La CADA est d'avis que tout citoyen doit pouvoir aussi accéder au code qui gère ses données.
35
25 theses exerciceDenis Laurent et Nuria Pastor Martineznuria.pastor-martinez@univ-lyon1.frLe dépôt et le signalement des thèses d'exercice de santé (médecine, pharmacie) ainsi que des mémoires (toutes disciplines)Rejoint la question de Fabienne Schall en élargissant aussi
aux mémoires. De notre côté nous avons fait le choix de tout signaler
uniquement dans le sudoc (électronique ou papier). C'est assez compliqué
d'expliquer à nos usagers qu'il y a d'autres documents soutenus dans d'autres
villes et qu'il faut aller les chercher à plein d'autres endroits. Une solution
nationale pour le signalement de ces documents permettrait de simplifier la
recherche et l'accès. Puisque "theses.fr" n'a pas vocation à
accueillir ces documents, est-ce qu'un "theses.fr" BIS ne pourrait
pas être envisagé ?
36
9 roleNuria Pastor Martineznuria.pastor-martinez@univ-lyon1.frEchanges au tour du travail quotidien du coordinateur sudoc : pratiques et astuces. Comment organiser la gestion des messages Corcat ?
Comment suivre la fusion des notices dans le Sudoc (et répercussions en local) ? Comment organiser le contrôle qualité (outils et méthodes) ? Comment
transmettre efficacement les consignes aux catalogueurs d’un l’ILN ? etc
37
Camille Rebours
camille.rebours@campus-condorcet.frLe crowdsourcing
L’ABES a-t-elle d’autres projets de mise en œuvre de crowdsourcing, dans
la lignée de ce qui a été lancé pour IdRef (possibilité de signaler des
erreurs / proposer des améliorations) ?
Quel bilan pour cette première expérience à cette date (nombre d’interventions, d’interventions validées…) ?
Quelle serait la pertinence d’étendre la pratique du crowdsourcing au signalement des ressources ?
38
Camille Rebours
camille.rebours@campus-condorcet.frLa mise en place du dépôt électronique des thèses de doctorat : Comment organiser la formation des futurs doctorants en vue de la mise en œuvre du dépôt électronique des thèses ? Ces questions rejoignent plusieurs autres questions déjà posées sur la mise en oeuvre du dépôt électronique des thèses.
39
Camille Rebours
camille.rebours@campus-condorcet.frLe signalement des archives conservées en bibliothèques universitaires et de recherche
Quelles sont les perspectives d’évolution de Calames ? Quels liens avec
la mise au point d’un outil national EAD ? Quel est l’état d’avancement
de ce dernier projet ?
Comment Calames peut-il s’articuler avec les systèmes de gestion
d’archives locaux ? (quelles passerelles ? possibilités
d’imports-exports ?)
Comment Calames s’intègre-t-il aux autres outils / projets portés par l’ABES ? (référentiels communs, projet SGBm…)
40
Camille Rebours
camille.rebours@campus-condorcet.frComment mettre en œuvre des référentiels communs ?
Quels travaux mène actuellement l’ABES pour une mise en œuvre de
référentiels communs avec les institutions documentaires, patrimoniales
ou tout autre organisme intéressé ?
Qu’en est-il actuellement du projet Conditor ?
41
Anne-Marie Quatrehommeaquatreh@unice.frNotices Autorités Collectivités : 1. faut-il indiquer l'appartenance de notre université à une COMUE ?
42
Anne-Marie Quatrehomme
aquatreh@unice.frNotices Autorités Collectivités :

2. Quelle serait la meilleure procédure pour mettre
à jour les notices Autorités des différents laboratoires, instituts, centres….
de nos  universités .

Les informations concernées  sont très souvent :

nouvelle adresse et N° de tél : non indiqués
malgré une installation dans un nouvel lieu (déménagement…),

changement de nom du labo (en raison de fusion ou
modification des équipes de recherches), avec ou non changement d’acronyme
(certains labos conservent le même acronyme mais son développement est
différent)

Changement d’acronyme

Problème de numérotation d’UMR, d’équipe associée :
parfois inscrite , parfois non

3. Une mise au point sur la transcription dans une
notice Autorité des labos rattachés à une UMR/EA   serait nécessaire : parfois la vedette
est établie au nom du CNRS, parfois au nom du labo, malgré la norme.
Le signalement exact de ces diverses institutions va devenir crucial. Merci
43
7 GTYves momboisseyves.momboisse@upmc.frDepuis 18 mois, nous pratiquons à la BUPMC- Paris6  un contrôle qualité sur les notices bibliographiques.

Le principe : chaque notice qui est modifiée par notre ILN doit répondre à une certaine exigence qualité ( lien auteur et
code de fonction ; type de notice [$b ou 181/182] ; collection [couple 225/41 voire 225/461 …]
mot rameau dans la notice ; correspondance des dates 100$a = 210$d ; espace dans le titre L’  @ ; les URL éditeur en 856 sont signalés
à l’ABES]
Je trouve qu’il serait bien de :
Mettre en avant les efforts des universités qui travaillent sur la qualité des données voire de le prendre en compte financièrement (pourquoi pas).
D’encourager les établissements à suivre l’exemple.
Reste un problème,  je me suis pour l’instant refusé de mettre l’exemplarisation automatique dans la même exigence  vu la qualité (et la quantité) des métadonnées des éditeurs.
C'est pourquoi, Il faut souligner l’initiative de  CERCLES car cela répond en partie à l’exigence qualité.
Mais ne faut-il pas reconnaitre "LE travail" de qualité comme un travail collectif ? et vice versa  ? (le travail collectif comme un travail de qualité)
CERCLES ne doit-il pas s’élargir ? à la documentation ‘’non électronique’’ à d'autres formes ?

Enfin je rejoins Laurent et Marie-Line avec l'interrogation suivante :
Comment valoriser la fonction "correspondant ABES" (coordinateur, correspondant autorités etc...) au sein des établissements

44
reexploitation des donnéesJean-Marie Feurtetfeurtet@abes.frQuestion de la réexploitation des données de Calames : exports, OAI-PMH, web services, RDFa
45
8 acrte nationale archivesAnne-Sophie Guilbertanne-sophie.guilbert@univ-lille2.frL'idée de Claire Neuzeret d'élaborer une carte nationale des archives institutionnelles locales est très intéressante

Questionner la position du "coordinateur Abes" au sein de son établissement également (intitulé non officiel il me semble)
46
Valois, Marinemarine.valois@u-psud.frA propos de la création de notices d'autorités Personne physique, dans le cadre des dépôts de thèses électroniques, comment concilier respect de l'auteur concernant ses données personnelles avec la nécessité pour nous professionnels d'établir des notices complètes évitant les ambiguïtés liées à l'homonymie ?Nous pensions avoir trouvé la solution en 1) informant les jeunes docteurs 2) leur démontrant l'intérêt de leurs données personnelles face à d'éventuels homonymes 3) enregistrant ces données (tout ou partie) en zone 899 en cas de refus de les rendre visibles sur internet. Malheureusement, il n'existe pas d'interface différente pour le public et les professionnels qui consultent IdRef. La zone 899 n'est visible qu'en mode Modification. Notre solution tombe à l'eau puisque IdRef est privilégié à WinIBW par les utilisateurs de STAR, et qu'il n'est pas imaginable de passer en modification chaque notice consultée...
47
Valois, Marinemarine.valois@u-psud.frDans le cadre du catalogage rétrospectif de thèses imprimées, comment renseigner la zone 310 quand on n'a pas accès au formulaire d'Avis du jury ?Le §1.8 du Guide méthodologique donne 3 formulations pour la 310. S'agit-il d'exemples ou de formulations à respecter strictement ? Cf. STP ABES : https://stp.abes.fr/node/32872/edit?origine=sudocpro
Puisque cette zone est obligatoire pour les thèses soutenues avant le 7 août 2006, mais qu'on ne peut parfois pas avoir accès au formulaire d'Avis du jury, pourrait-on opter pour la formulation suivante ? 310 ##$aAvis du jury sur la reproduction de la thèse : information indisponible
48
2 moocBoin, Catherinecatherine.boin@bulac.frLes MOOCs et les bibliothèques. Peut-on, doit-on les signaler à nos usagers dans le cadre de la formation à la méthodologie du travail uniiversitaire
49
22doc elecMin-Picault Sophiesophie.min-picault@ujf-grenoble.frle signalement des revues numériséesJe pense notamment à des projets comme Persée, Numdam, Gutenberg ...
50
Min-Picault Sophiesophie.min-picault@ujf-grenoble.frconstruire un portail thématique comprenant les données des licences nationales et les données de localisation des bibliothèques
Le projet portail-math souhaite donner une visibilité des collections des bibliothèques de mathématiques et des ressources en licences nationales.
51
40 référentielsAlbaret LucieLucie.albaret@upmf-grenoble.frréférentiels et open access : liens entres les différents référentiels (AureHAL, IdReF, RNSR ...). Articulation avec les groupes de travail actuels (cf projet Conditor) et les référentiels internationaux (cf Eurocris, etc).
52
Anne AunimeLa conservation partagée au niveau national
53
Anne AunimeL'accompagnement auprès des chercheurs dans leur publicationsLes aider à publier dans des revues de qualité sans qu'ils aient à payer pour cela et que les bibliothèques universitaires proposent à leurs lecteurs ces publications à moindre coût. (exemple de K@airos : http://revuekairos.univ-bpclermont.fr/?La-revue)
54
38 theses formationCian Oliviercian@abes.frInformation et prévention des doctorants sur la mise en ligne de leurs thèsesQuels sont les circuits/formations mis en place au sein des établissements à destination des doctorants pour leur permettre de faire un choix quand à la diffusion de leur thèse.
55
Joëlle Baratonjoelle.baraton@univ-orleans.frSGBM
et la préparation de nos données
Quelles sont les actions misent en place dans les sites pilotes pour préparer et nettoyer leurs données pour migrer vers le futur SGBM. L’échéance pour les 46 établissements qui ont signé le 1er groupement de commande est encore lointaine. Cependant le retour d’expérience des sites pilotes, nous permettrait de planifier certaines opérations au sein de nos ILN.
56
9 role Joëlle Baratonjoelle.baraton@univ-orleans.frMême
questionnement que plusieurs collègues : comment valoriser les fonctions
de coordinateur SUDOC, correspondants autorités et catalogage qui
sont souvent incompréhensibles pour nos équipes de direction
57
7 GTAline Le Provostle-provost@abes.fr
Au-delà de la correction et de l’enrichissement des notices, que retirer des chantiers qualités effectués par tous (réseaux et Abes) ?Grâce aux chantiers qualité qui fleurissent, Sudoc, Thèses.fr et Calames gagnent en fiabilité et s’enrichissent. Quelle cohérence apporter aux différentes initiatives (CERCLES, usage de la zone 309, algosudoc pour les thèses, modifications en masse, outils de contrôle « maison »…) ? Qu’en retirent les participants ? Que partager de ces expériences ? Il faut également évoquer les freins possibles : techniques, ressources humaines, question de la légitimité…
58
7 GTAline Le Provostle-provost@abes.fr
Les pratiques d’indexation : pourquoi (pour qui), comment ? Différentes pratiques d’indexation existent dans nos réseaux. Cela permet notamment à chaque établissement de tenir compte des spécificités de ses collections et de ses usagers. Aborder les raisons de ces pratiques multiples. S’interroger sur les moyens de maintenir ces pratiques, tout en les décloisonnant.
Plus spécifiquement sur RAMEAU : que représente-t-il et quelle en est l’utilité (1) pour les professionnels, (2) pour les usagers ?
59
7 GTAline Le Provostle-provost@abes.fr
Partage d'expériences sur la création/correction de liens.Les liens intra et inter catalogues ont gagné en importance…de même que le nombre de ressources potentiellement liées/liables. La tâche est lourde et peut être très chronophage ; multiplier des erreurs de liage compromet la fiabilité des données. Quid des systèmes automatisés ? Aborder la question de la confiance envers des systèmes d’appariement (existant ou à venir) dans différents cadres et différentes échelles : VIAF, ISNI, liage aux autorités, regroupement de notices dans le cadre des FRBR… De quoi se nourrissent ces systèmes ?
60
Michaël giordanogiordano@univ-paris13.frLe dépôt et le signalement des thèses d'exercice de santé (médecine, pharmacie) ainsi que des mémoires (toutes disciplines)

Signalement et valorisation des ressources libres en LSH

Formation des BIbas au code RDA-FR, au XML, au RDF
Cf Denis Laurent et Nuria Pastor Martinez
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
Loading...
Main menu