La consommation collaborative: "ce qui est à moi est à toi"

L'essor d'Internet est en train de changer profondément les relations humaines et les comportements de consommation. En effet, Internet permet aux individus d'être connectés partout et à tout moment. L'émergence des réseaux sociaux et des nouvelles technologies conduisent les consommateurs à se connecter "en ligne" pour collaborer et consommer. Echanger ses talents de cuisinier contre les talents de plombier du voisin, partager sa voiture (covoiturage, Autolib'), louer son vélo (Vélib'), troquer ses vêtements, échanger ses anciens DVD contre ceux que l'on pas encore vus... Toutes ces nouvelles pratiques se répandent de plus en plus et définissent le concept de "consommation collaborative". Le but de ce questionnaire est de comprendre ce qui motive ou freine les individus à participer à cette forme de consommation collaborative.
* Required

Maison / Appartement
Voiture
Livres / CD / DVD
Vêtements
Crédits

Maison / Appartement: échanger pour obtenir une maison/appartement de qualité identique à la votre, partout dans le monde
Voiture: système de covoiturage, partage, location
Livres / CD / DVD: échanger des biens déjà utilisés afin d'en obtenir de nouveaux
Vêtements: troquer, échanger avec d'autres consommateurs pour obtenir des habits à bas prix
Crédits: emprunter avec d'autres consommateurs afin d'obtenir un taux moins important

Maison / Appartement
Voiture
Livres / CD / DVD
Vêtements
Crédits

Il m'arrive d'admirer les personnes qui possèdent des maisons, des voitures et des vêtements de valeur.
Un des buts les plus importants dans la vie est d'acquérir des biens.
Je pense que posséder beaucoup dans la vie est un signe de réussite.
Ce que je possède en dit long sur la manière dont je réussis ma vie.
J'aime parfois avoir des choses qui impressionnent les autres.
Je suis parfois attentif aux biens ou objets que possèdent les autres.

En général, je n'achète que ce dont j'ai réellement besoin.
D'un point de vue matériel, j'essaie toujours de garder une vie simple.
Les choses que je possède ne sont pas forcément importantes pour moi.
Je n'aime pas vraiment dépenser de l'argent pour des choses pas forcément utiles.
Je n'ai pas plaisir à faire des achats.
Je n'aime pas le luxe.
J'accorde moins d'importance aux choses matérielles que la plupart des gens que je connais.

Je n'ai pas toutes les choses dont j'ai besoin pour être vraiment heureux (se) dans la vie.
Ma vie serait plus heureuse si je possédais des choses que je n'ai pas.
Cela me rendrait plus heureux (se) de posséder de belles choses.
Je serais plus heureux (se) si je pouvais m'offrir davantage de choses.
Cela m'ennuie parfois de ne pas avoir les moyens de m'acheter tout ce que je veux.





Never submit passwords through Google Forms.