LE TARTUFFE de Molière par la Compagnie Théâtrale de la Cité, la troupe du Théâtre de Bligny : Jeudi 3, Vendredi 4 et Samedi 5 octobre à 20h30 et Dimanche 6 octobre 2019 à 16h00 au Théâtre de Bligny, le mythique théâtre du Centre Hospitalier de Bligny depuis 1934.

Après avoir rempli le formulaire ci-dessous, n'oubliez pas de cliquer sur le bouton "ENVOYER"

Vous recevrez immédiatement un accusé de réception en haut de cette même page, et qui vous donne un certain nombre d'indications utiles comme l'heure limite de retrait des places sur réservation (hors pré-paiement), et également que : "Le service d'accueil du théâtre ne répond pas systématiquement aux réservations effectuées à travers le formulaire en ligne sur le site du théâtre. Nous prenons contact avec vous seulement en cas d'incertitude ou d’incompréhension".

Il convient donc de considérer qu'une réservation en ligne est immédiatement valide.

Vous réglerez votre (vos) place(s) au comptoir du théâtre le jour du spectacle. L'accueil du théâtre est ouvert une heure avant le début annoncé du spectacle. le règlement se fait en espèces ou par chèque (avec présentation d'une pièce d'identité).

Toutes les informations utiles se trouvent en haut de cette page dès que vous avez cliqué sur "ENVOYER"

:o)

Email address *
Damis (Karl Rachedi), le fils de la maison à son caractère bien à lui, mais Dorine (Christine Gagnepain), la suivante n'est pas du genre à se faire pour autant. LE TARTUFFE, Acte III, scène 1. (Photo David Merle)
Il existe plusieurs versions du TARTUFFE écrites par Molière, toutes rédigées entre 1664 et 1669. La plus connue est la dernière, celle de 1669 en 5 actes : LE TARTUFFE OU L'IMPOSTEUR", où Molière a dû faire des concessions, manœuvrer et "noyer le poisson" afin de contourner la censure.
La version choisie pour cette production et présentée au Théâtre de Bligny en création par la Compagnie Théâtrale de la Cité en juin 2019 (après une résidence au Théâtre Antoine-Vitez d'Ivry-sur-Seine en mai) est la première, écrite en 1664, en trois actes : "LE TARTUFFE OU L'HYPOCRITE", jouée une seule fois le 12 mai 1664. C'est la pièce voulue par Molière dans son premier geste d'écriture.
Cette unique représentation est chaleureusement accueillie. Le gazetier Jean Loret évoquera dans sa Muse historique une « comédie morale… de grand mérite et très fort au gré de la cour ».
La pièce est interdite par le roi le jour même de la représentation du 12 mai 1664, présentée en marge des festivités des "Plaisirs de l'île enchantée" offertes par Louis XIV à 600 invités.
L'annonce de l'interdiction de la pièce suscite aussitôt « la plus importante controverse de l'histoire du théâtre français». Elle durera cinq ans et polarisera les positions sur les attributions respectives des pouvoirs civil et religieux, à un moment où cette question se posait en France avec une particulière acuité. Molière en sortira ruiné et servira de nouveau de monnaie d'échange entre le roi et le clergé.
Madame Pernelle (Isy Chautemps) parlant de Tartuffe : "Et tout ce qu’il contrôle, est fort bien contrôlé. / C’est au chemin du Ciel qu’il prétend vous conduire ; / Et mon Fils à l’aimer, vous devrait tous induire."
Je réserve maintenant pour le soir en semaine (20h30)
Je réserve pour la représentation du jeudi 3 octobre 2019 à 20h30
Je réserve maintenant pour le soir en semaine (20h30)
Je réserve pour la représentation du vendredi 4 octobre 2019 à 20h30
Je réserve maintenant pour le soir en semaine (20h30)
Je réserve pour la représentation du samedi 5 octobre 2019 à 20h30
Je réserve maintenant pour le dimanche en matinée (16h00)
Je réserve pour la représentation du dimanche 6 octobre à 16h00
Cléante, l'homme sage (Pierre Pirol) et Orgon (Nicolas Hocquenghem), l'homme sous emprise... (Photo : David Merle)
Mon nom *
Le nom ou pseudonyme qui permet de retrouver votre réservation.
Your answer
Mon prénom
Your answer
Mon numéro de téléphone *
Votre numéro de téléphone pourra être utile afin de vous prévenir en cas de modification ou de changement de dernière minute.
Your answer
"Le contraste est saisissant entre la rigueur des alexandrins et la modernité de la mise en scène. LE TARTUFFE se retrouve alors propulsé dans notre siècle, au cœur des préoccupations de nos générations contemporaines. Plus de perruques poudrées et de costumes archaïques, mais une franche communication avec le public qui (re)découvre que Molière est d'aujourd'hui. Et pour une fois on comprend tout..." PG. (Photo : David Merle)
Mon tarif : *
Votre réservation est immédiatement valable
Nous ne prendrons contact avec vous qu'en cas de salle pleine, d'incertitude ou d'incompréhension.
Trop fraiche, trop belle, trop naïve ? Elmire (Ingrid Bellut), la jeune épouse d'Orgon ne sera pas si facile que ça à manipuler par Tartuffe (Didier Dicale), malgré toute sa science rhétorique et son expérience... (Photo : David Merle)
Un message pour l'équipe du théâtre
Utilisez ce cadre de saisie pour tout message adressé à l'équipe du Théâtre, mais également pour réserver une place de parking pour personne à mobilité réduite, ou tout autre demande d'assistance
Your answer
Orgon (Nicolas Hocquenghem, de dos) : "Non rien de plus méchant n’est sorti de l’Enfer. " & Elmire (Ingrid Bellut) : "Laissez-vous bien convaincre, avant que de vous rendre / Et ne vous hâtez point, de peur de vous méprendre."
A copy of your responses will be emailed to the address you provided.
Submit
Never submit passwords through Google Forms.
reCAPTCHA
This form was created inside of delacite.com (Compagnie Théâtrale de la Cité). Report Abuse - Terms of Service