Pour continuer à être utile à Danone & à la société en 2016-17 !

(Cet article va peut-être vous sembler décalé... c'est normal : c'est nouveau ! Tentons ici ensemble l'expérience du crowd-jobbing = interroger sa communauté pour co-construire son prochain job ;)

En juillet 2014, dans le cadre de mes nouvelles fonctions en tant que directeur de l’innovation ouverte chez Danone, à l’écoute de ce que la vie, j’expérimentais un nouveau mode de travail/apprentissage/création, alternant des périodes de 2 mois « dedans » et 2 mois « dehors ». D’une certaine manière, après 7 ans chez Danone, j’ouvrais des espaces de « jachère » pour régénérer mon sol, accueillir ce que le vent pouvait m’offrir et me mettre en situation « d’innovation au vert ».

Après avoir mené une enquête auprès de plus d’une cinquantaine de collaborateurs, entrepreneurs, décideurs, citoyens engagés, acteurs de changement (synthèse à la fin de cet article), je dessinais au fil de l’eau mon programme d’école buissonnière (les MBA nés au XXème siècle ne semblaient plus me correspondre) : connaissance de soi (méditation vipassana, CNV), relation à l’autre (intelligence collective : sociocratie, holacracy, forum ouvert…), reconnexion à la nature (surf, ski, chemin de St Jacques de Compostelle, permaculture), soutien de projets associatifs (Ticket for Change, En Quête de Sens, Graines de Vie, Fabrique Spinoza), prototypage de nouvelles activités (RéuNous, Co-Gîtons) et temps libéré pour mon couple et mes proches. Quelle chance de faire ce voyage ! Quelle bonne heure de vivre à ce rythme

Mes périodes de travail chez Danone ont été l’occasion de consolider des projets déjà inscrits dans « la matière » (structure d’essaimage Danone for Entrepreneurs : 90 entrepreneurs accompagnés dans 6 pays) et d’initier de nouvelles pratiques d’ouverture/coopération (processus d’intelligence collective mobilisant plus de 500 personnes, soit en formation soit en expérimentation direct). Dans les 2 cas, j’avais le souci d’être un agent pollinisateur : passer des frontières qui opposent stérilement à des interfaces qui prospèrent par fertilisation croisée.

Mes missions en cours se terminent à la fin de l’année. Je m’interroge sur la manière de servir au mieux Danone & la Société en 2016-17.
Je souhaite contribuer à emmener Danone vers la trajectoire qu'elle a déjà initiée :
- plus de transparence notamment par les voies de ce que certains appellent aujourd'hui "l'entreprise libérée",
- plus de pertinence dans ses activités en étant mieux à l'écoute du vivant (communautés internes comme externes, nature compris),
- plus de justesse dans ses modèles notamment par le prototypage de nouveaux modèles créateurs de richesses plurielles.

Je pourrais imaginer les réponses, seulement, dans ma tête. Je pourrais demander leurs avis, seulement, à mes patrons directs. Je suis entrain de faire tout cela…… et j’ai aussi l’intuition, en cohérence avec l'ouverture que je prône dans ma fonction, qu’il est également précieux de demander aussi leurs avis aux autres innovateurs que je connais.Vos retours, adhésion, objection, idées, conseils me permettront d'ajuster les pistes que j'ai déjà identifiées.

MERCI :)

Formidable si vous pouvez m’offrir quelques minutes pour répondre à ce formulaire ! Cela m’aiderait beaucoup pour construire ma route avec Danone… et le cas échéant vous être utiles de la manière la plus adéquate possible.

    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question