Appel des artistes et salariés du secteur culturel au gouvernement
Durée de signature : moins de 2 minutes
La signature de l'appel ne sera effective qu'après validation de l'ensemble du formulaire.

Emplie d’incertitudes, touchant désormais notre société dans sa globalité, une longue bataille contre le Covid-19 vient de commencer. Depuis le début de cette crise, le monde culturel est, à l’instar d’autres secteurs, touché de plein fouet. Nous, artistes, directeurs d’ensembles, de compagnies et de structures, pouvons dire sans détour qu’une immense partie de nos collègues, institutions, salles, festivals et professions affiliées est aujourd’hui menacée de banqueroute, en raison des innombrables concerts et représentations annulés jusqu’à nouvel ordre pour des raisons sanitaires évidentes.

Très attentifs aux discours et orientations du Président de la République et du gouvernement, nous appelons de nos vœux pour le secteur culturel une réponse collective, juste, solidaire et coordonnée. A l’urgence s’ajoute la nécessité d’une totale préservation de nos compétences, de nos savoir-faire, en protégeant dès aujourd’hui nos structures face au risque de disparition pure et simple. Le souci de l’unité et de la solidarité doit guider la prise de décision, tout comme celui de la préparation de l’avenir, un avenir où la présence et la force de l’art seront plus que jamais nécessaires.

Dans ce climat anxiogène pour tous les maillons de la filière, les mesures de prise en charge de l’activité partielle annoncées par votre gouvernement pour l’ensemble des secteurs économiques nous semblent être l’unique boussole, quand bien-même nos situations administratives et financières divergent.

Le ministre des comptes publics, dans ses annonces du 19 mars, s’est voulu rassurant pour tous nos salariés, promettant qu’ils seraient payés. Mais beaucoup de nos structures, dont les revenus ont disparu du fait de l’annulation des manifestations, n’ont pas la solidité financière pour assumer cette indemnisation.

Nous demandons donc expressément le bénéfice du régime de l'activité partielle pour nos artistes et salariés engagés en CDD d’usage.

Ce principe d’une règle unique, solidaire, épousant les mêmes conditions que celles offertes aux salariés des autres secteurs, nous semble la réponse équitable et juste pour protéger nos salariés les plus précaires et ainsi préserver la vie culturelle de notre pays.

Nous sollicitons également la mise en place d’un dispositif de soutien au spectacle vivant qui vienne indemniser les pertes sèches subies par les organisateurs, producteurs et diffuseurs. A cet égard, le fonds de secours annoncé par le ministre de la Culture Franck Riester ne répond pas à l’ampleur des difficultés.

Qui plus est, nous demandons le maintien et le versement rapide des subventions acquises en 2020, des crédits d’impôts 2019 et la mise en place immédiate d’emprunts à taux zéro pour les structures dont les trésoreries ne permettent pas d’honorer les paiements.

Aux côtés des artistes et des salariés, nous soutenons pleinement le travail effectué en ce moment même par les organisations syndicales et professionnelles pour garantir le maintien des droits des intermittents du spectacle.
L’application de ces dispositifs permettra à chaque structure, à chaque acteur, petit ou grand, subventionné ou non, de se remettre au travail dans la sérénité, sans ajouter de la détresse humaine et de la complexité administrative à la problématique économique.

Avec votre concours, nous resterons pleinement mobilisés pour préserver la force de la création artistique française.
Next
Never submit passwords through Google Forms.
This content is neither created nor endorsed by Google. Report Abuse - Terms of Service - Privacy Policy