6 éoliennes entre Genappe, Nivelles et Braine-l’Alleud à l’enquête publique
plus d'informations
http://enercoop.be/page/6-eoliennes-entre-genappe-nivelles-et-braine-lalle

Certains éléments du projet d’implantation de 6 éoliennes, d’une hauteur de 150 mètres, entre le village de Baulers, la N27, Lillois-Witterzée, le hameau de Trou-du-Bois et Promelles, par la société belgo-néerlandaise Windvision, posent questions et nous poussent à lancer une pétition.

Windvision, le promoteur a récemment vendu le plus grand parc d'éoliennes terrestres d’Europe (11 éoliennes de 198m), installées à Estinnes (Mons), à des investisseurs chinois actifs dans le nucléaire : China General Nuclear. Ce parc avait pourtant bénéficié de l’aide financière européenne pendant ses 5 premières années d’exploitation.

Nous craignons que notre territoire serve des intérêts étrangers, au lieu d’aider nos communes dans la transition énergétique et d’impliquer les habitants dans un contrôle de leur facture d’énergie. Les riverains subiront les nuisances sans aucun retour, ce qui est inacceptable. De nombreuses alternatives d’implantations existent, mais ne sont pas organisées : par exemple dans les zones d’activées économiques avoisinantes ou en forêt, ou par l’extension des parcs déjà en exploitation.

Ce projet devrait tenir compte du plan de production d’énergies renouvelables de notre commune, qui est en préparation. Des alternatives techniques existent (biomasse, photovoltaïque, hydraulique…), sont créatrices de davantage d’emplois locaux, et cela avec des impacts visuels et sonores inférieurs. Si l’éolien est financièrement intéressant, le contrôle financier majoritaire doit être réalisé par le pouvoir public aux bénéfices des citoyens locaux. Les pouvoirs publics ne peuvent abandonner ces ressources sans un contrôle démocratique.

Vu les antécédents du promoteur Windvision, nous craignons que :
- Le projet soit purement spéculatif et soit vendu à des investisseurs étrangers ;
- Le projet ne profite en rien aux communes et à leurs habitants ;
- Le projet se développe sans le moindre processus de participation citoyenne (tel que WindVision l’a démontré depuis les premières réunions en 2016).

Ces quelques éléments ne sont pas exhaustifs, mais permettent de rappeler aux pouvoirs publics l’importance de la gestion du bien commun et de l’intérêt général.

Dossier du projet Windvision téléchargeable : http://www.enercoop.be

Email address *
Si ces conditions ci-dessous n’étaient pas remplies... *
Required
Mobilisation citoyenne pour demander que le projet soit planifié, participatif et non spéculatif. Conditions pour accepter le projet
En tant qu’habitant(e) de Genappe – Nivelles – Braine-l’Alleud:

Je demande que les conditions minimales soient respectées pour soutenir le projet à l'enquête publique jusqu'au 5 septembre 2017 :

- Le projet doit s’inscrire dans une planification pour l’implantation de parcs éoliens à Genappe (ce qui figure dans les recommandations du plan POLLEC 2017).
- Le projet doit démontrer un meilleur potentiel que les autres sites alternatifs et un coût moindre pour la communauté.
- Le projet doit démontrer qu’il n’y a pas d’extension possible. Ou alors une enquête sur l’ensemble du potentiel éolien doit être réalisée sur le site comme préalable à tout permis (pour ne pas piéger la population avec un projet qui serait scindé en plusieurs phases. Le projet actuel permet effectivement une extension vers Braine-l’Alleud. L’enquête devrait donc être effectuée sur l’ensemble du potentiel du site).
- Un comité d’accompagnement composé de représentants locaux et de citoyens/associations, doit être constitué, avec un véritable pouvoir d’action sur les modalités d’exploitation du parc. Le promoteur doit doter ce comité d’accompagnement de moyens financiers.
- Le comité d’accompagnement, conjointement avec les pouvoirs publics, doit organiser régulièrement des séances d’information sur l’avancement du projet et de la planification.
- Si le projet venait à être autorisé, le modèle le moins bruyant doit être imposé (type ENERCON)
- L’éolienne n°6, la plus proche des habitations de Promelles (Vieux Genappe), doit être retirée du projet.
- L’ensemble du parc éolien doit être contrôlé par des acteurs financiers publics et privés (citoyens) locaux.

Nom, Prénom :
Your answer
Rue, Numéro :
Your answer
Code postal
Your answer
Commune
Your answer
A copy of your responses will be emailed to the address you provided.
Submit
Never submit passwords through Google Forms.
reCAPTCHA
This content is neither created nor endorsed by Google. Report Abuse - Terms of Service - Additional Terms