N’excluons pas les personnes en situation de handicap du transport ferroviaire.
Aux dirigeants de l’Union européenne,

Afin de se rendre à une réunion au Ministère de la Santé Allemande, Horst Frehe avait l’intention de prendre le premier train de la journée mais il en fut empêché car l’assistance pour personnes à mobilité réduite (PMR) n’est pas disponible tôt le matin. Pouvoir prendre le train spontanément et avec flexibilité n’est pas encore possible pour les personnes à mobilité réduite dans l’Union européenne. Par exemple, que se passe-t-il lorsqu’un passager à mobilité réduite souhaite prendre un train de l’aéroport à son domicile ? Devoir demander l’assistance 48 h à l’avance n’est pas compatible avec les éventuels retards pouvant bloquer une personne dans un aéroport.

La révision de la Régulation des droits de passagers du rail de l’Union européenne (1371/2006) pourrait améliorer la vie de millions de personnes à mobilité réduite (potentiellement plus de 80 millions d’européens handicapées et 200 millions d’européens âgés de plus de 50 ans, sans compter les voyageurs et touristes venant de l’extérieur de l’Union européenne). La proposition du Parlement réduirait la période de pré-notification, permettant ainsi de faciliter l’accès au transport ferroviaire à des millions de passagers. C’est une réelle avancée, malheureusement plusieurs Etats membres sont en train de la freiner.

Le transport ferroviaire est moins coûteux, et meilleur pour l’environnement. Voyager en train est abordable et accessible, cela constitue donc non seulement une question d’accès aux droits mais également de durabilité environnementale. Une personne à mobilité réduite qui ne peut pas accéder au transport ferroviaire est contrainte de se tourner vers des alternatives plus coûteuses et polluantes, tels que les voitures.

Nous ne demandons pas l’impossible. La Belgique, l’Espagne et les Pays-Bas ont déjà des dispositions nationales qui vont au-delà de nos demandes (voir fiche d’information en fichier joint).

Nous les soussignées demandons au leaders de l’UE de joindre le geste à la parole des droits humains et du développement durable.

Nous, signataires, demandons aux dirigeants de l’Union européenne de joindre le geste à la parole afin de pouvoir concilier droits humains et développement durable.

Nous demandons aux Etats membres de l’Union européenne de soutenir la proposition de réduction de pré-notification pour assistance.

Le futur est durable.

Le futur est inclusif.

Ne vous opposez pas au progrès.
Je souhaite signer la lettre
Nom de l'organisation
Your answer
Personne responsable *
Your answer
Adresse e-mail *
Your answer
Submit
Never submit passwords through Google Forms.
This content is neither created nor endorsed by Google. Report Abuse - Terms of Service - Privacy Policy