Prise en charge de l'activité professionnelle dans le parcours thérapeutique en kinésithérapie.

Face aux maladies liées au travail, l’ordre des masseurs-kinésithérapeutes a engagé avec l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS), une réflexion pour asseoir le rôle social et la place des masseurs kinésithérapeutes dans la prise en charge de ces patients et participer encore plus efficacement à leur maintien ou retour au travail et à la prévention des rechutes dans le cas de maladies chroniques.

C’est pourquoi, un groupe d’experts – des masseurs-kinésithérapeutes libéraux, salariés, des enseignants, des praticiens investis dans la pratique en entreprise, des ergonomes - va se réunir afin de préparer une recommandation de bonnes pratiques afin que les kinésithérapeutes affirment dans ce domaine, leurs compétences :

- Dans l’accompagnement des patients dans la reprise ou le maintien de leur emploi ;
- Dans le conseil aux entreprises en matière de prévention initiale ;
- Dans la réalisation de bilans ergonomiques.

Avant de s’interroger sur la façon dont le masseur-kinésithérapeute prend ou peut prendre en compte la dimension du travail dans sa prise en charge, quelles que soient les affections considérées, il a été décidé de faire un bref état des lieux en matière de médecine du travail.

Nous vous invitons donc à répondre à ce court questionnaire qui est totalement anonyme.
Vos réponses permettront d’orienter les réflexions du groupe qui prévoit également d’auditionner des acteurs dans ce domaine.

Une ou plusieurs réponses sont possibles pour chaque question.

    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question
    Prévenir les maladies chroniques.
    Accompagner les salariés victimes de maladies chroniques.
    Accompagner la réinsertion des patients par l'ergonomie du poste de travail.
    Jouer un rôle de conseil auprès du DRH pour adapter l'ensemble des postes de travail.
    Soulager la douleur des salariés pour favoriser la reprise ou le maintien dans l'emploi.
    Please enter one response per row