Réflexions du Rossignol
La huppe répondit : « ô prisonnier des formes
Cesse d’aimer d’amour sa gracieuse beauté !
Sais-tu que cet amour t’a recouvert d’épines ?
Cet amour qui te tient, sais-tu qu’il te retient ?
La rose est certes belle, mais toute sa beauté
Éphémère qu’elle est, ne durera qu’un jour
Pour les âmes parfaites, ces amours ne sont rien
Qu’une pauvre illusion, source de lassitude
Car bien que son sourire te fasse chavirer
La rose nuit et jour te fera bien pleurer
A la rose renonce, puisqu’à chaque printemps
Elle rit, non pour toi, mais de toi, malheureux !

Attar, Le Cantique des oiseaux, d. 772-777.

Le Cantique des oiseaux, Diane de Selliers Éditeur, image de couverture.
Le formulaire doit être rempli et envoyé en une seule session. Il est toutefois possible, si vous le souhaitez, de revenir plus tard sur vos réponses pour les modifier ou les compléter. Pour cela, cliquez sur « modifier votre réponse » immédiatement après l’envoi de votre questionnaire puis sauvegarder l’URL de la page. Ce lien vous permettra de retrouver et modifier vos réponses durant tout l’été.
Next
Never submit passwords through Google Forms.
This content is neither created nor endorsed by Google. Report Abuse - Terms of Service