Inscription et renseignements sur la journée du 30 mars 2019 - Bouge ta planète!
Le CCFD Terre Solidaire et le diocèse de Nîmes (les différents services de la pastorale, divers associations et mouvements sont dès à présent impliqués) organisent un événement populaire et festif intitulé « Bouge ta planète » autour de l’alimentation et de l’écologie le samedi 30 Mars au Grau du Roi.
Cet événement se déroulera à l’occasion de la campagne de carême du CCFD Terre solidaire et de la venue d’une association partenaire Sud-Africain du CCFD.

La journée a pour but de sensibiliser aux questions d’alimentation durable et responsable, en lien avec la sauvegarde de notre planète et la solidarité avec les pays du Sud. Il sera question du maintien de l’agriculture paysanne, de l’agro écologie, de la souveraineté alimentaire, du commerce équitable, et de la lutte contre le gaspillage alimentaire.

La structure de la journée permettra aux mouvements et services de l’église et à tout le diocèse mais aussi aux personnes sensibles aux sujets abordés de trouver leur place.

La journée démarrera par une marche écologique de 5 km entre Aigues Mortes et Le Grau du Roi (découverte de la Petite Gardoise et ramassage des déchets). Elle se poursuivra par un pique-nique tiré du sac sur la plage. L’après-midi, pendant que les adultes pourront suivre un temps de témoignage et d’échange avec le partenaire, les enfants participeront à diverses animations encadrées autour de l’alimentation.

De Aigues Mortes au Grau du Roi
Quel est votre nom ?
Your answer
Votre adresse mail
Your answer
Combien d'adultes serez-vous ?
Your answer
Avec combien d'enfants venez-vous? Et quel âge ont-ils?
Your answer
De quelle paroisse / mouvement / service / association venez-vous?
Indiquez-nous ce que vous apporterez
Your answer
Avez-vous des remarques ou questions?
Your answer
José Pick , représentante du SPP
Je suis administratrice du SPP,

L’ensemble de mon travail vise les communautés situées dans la ville du Cap, je travaille également sur des projets urbains situés à Eersteriver, Mfuleni, Khayelitsha et Paarl. Toutes ces communautés sont très diverses, elles concernent de nouveaux petits paysans, des petits paysans, des travailleurs agricoles/citadins, des jeunes et des femmes. Les problèmes auxquels ils sont confrontés sont : l’accès à la terre et à la propriété, l’accès à l’eau, le patriarcat et la situation des travailleurs agricoles.

Je m’occupe du programme des femmes et de la stratégie qu’elles mettent en place. J’ai aussi pour fonction de faire le lien entre les luttes urbaines. Je joue également un rôle actif dans le processus de la Campagne pour la Souveraineté Alimentaire, en ce qui concerne l'organisation des femmes en particulier.

Le partenaire d'Afrique du Sud : Surplus People Project


Le Surplus People Project, un partenaire du CCFD-Terre Solidaire en Afrique du Sud, agit pour la souveraineté alimentaire et de meilleures conditions de vie des populations rurales. Cette ONG de 15 salariés, basée au Cap, milite pour « l’agroécologie » et une politique de « transformation agraire » au bénéfice des plus pauvres.

Les émeutes se multiplient depuis cinq ans en Afrique du Sud, y compris dans les zones rurales. En 2013, les ouvriers agricoles de la province du Cap-Occidental (Western Cape) ont violemment manifesté pour faire doubler leur salaire minimum, en le faisant passer de 70 à 150 rands (11 euros) par jour.Ils protestent également contre leurs conditions de travail, de logement et d’accès à la terre. Une question complexe, dans un pays où l’apartheid a laissé des séquelles encore visibles dans les campagnes.

Plaidoyer pour la restitution des terres

C’est pour ces populations rurales que le Surplus People Project se bat, avec ses deux antennes de Citrusdal (province du Western Cape) et de Springbok (Northern Cape). Cette ONG sud-africaine assiste ceux qui réclament des restitutions des terres spolées durant l’apartheid – en raison des déplacements forcés de populations noires et métisses.
L’action du SPP a déjà contribué à la restitution de terres à Elandskloof en 1996 puis du transfert de 400 000 ha dans la région du Namaqualand (Northern Cape). Le SPP a manifesté à plusieurs reprises contre les lenteurs de la réforme agraire.

L’agroécologie, une solution pour les petits fermiers

Le SPP milite par ailleurs contre les essais effectués par Monsanto sur des cultures de maïs OGM en Afrique du Sud.
L’agroécologie vise à réduire les coûts pour les petits fermiers, en les incitant à tout recycler, même dans l’élevage de porcs. Nourrir les cochons de manière saine et les laisser en liberté sur un terrain de 2 hectares a permis à une association d’éleveurs d’avoir une meilleure productivité à moindre coût.
Plusieurs initiatives ont été prises par SPP face au changement climatique, qui se traduit par de plus fortes températures durant l’été austral (de décembre à mars). Un jardin de l’espoir basé près de Springbok adapte les cultures aux pluies dans l’année. Dans la région semi-désertique du Karoo, le SPP assiste notamment des femmes qui cultivent le thé rooibos de manière organique.

Un projet en faveur des agriculteurs

Le projet vise 850 personnes en situation de grande précarité dans trois communes. L’objectif est de les aider à accéder à des terres dans un contexte sécurisé, qui leur permette d’avoir une production régulière.

Le programme comprend trois volets

Le premier porte sur des activités d’information et de mise en relation des bénéficiaires avec les administrations compétentes.
Le second se consacre à la formation technique sur des pratiques agricoles alternatives : les banques de semences, la conservation de l’eau, l’agroforesterie et la transformation des produits agricoles.
Le troisième volet, lui, vise à mieux organiser les mouvements sociaux dans les zones rurales, en appuyant notamment les regroupements de femmes ainsi que la mobilisation des ouvriers agricoles pour un salaire minimum et un accès à la terre.

D'après un article de Sabine Cessou

Submit
Never submit passwords through Google Forms.
This content is neither created nor endorsed by Google. Report Abuse - Terms of Service