Espèces mineures : pratique et perspectives de formation
Chère Consoeur, cher Confrère,

"Qu'ils soient à poils, à écailles, ou à plumes ..."
Au delà de la chanson, cela évoque la polyvalence du diplôme et les nombreuses attentes de la société.
Ainsi, nous nous sommes tous retrouvés peu à l'aise face à un animal d'une espèce que nous n'avons pas l'habitude de gérer, voire d'appréhender.

Le but de ce sondage est de déterminer quelles espèces, dites mineures, sont le plus souvent rencontrées en pratique.

De plus, cela permettra de hiérarchiser l'offre de formation.
Toutefois, un point d'éclaircissement concernant les formations : il n'est pas ici question de faire de tous les praticiens des Spécialistes multi-espèces. Ces formations auraient vocations à donner à ceux-ci les compétences nécessaires pour stabiliser l'animal et "gérer les bobos". De la pratique généraliste, en somme.

Merci d'avance de nous aider à vous aider,

Pour l'UPV,

CHARLES Benjamin

Je suis
Je pratique
J'ai été diplômé(e)
En dehors des 4 espèces "cardinales" (bovin, chats, chevaux et chiens) en Médecine Vétérinaire, je suis parfois amené(e) à soigner ou à expertiser la mortalité (plusieurs choix possibles)
Je serais intéressé(e) par des formations sur (plusieurs choix possibles)
Je suis membre de l'UPV
Je réside
Submit
Never submit passwords through Google Forms.
This content is neither created nor endorsed by Google. Report Abuse - Terms of Service - Additional Terms