Déclaration commune pour des dîners universels dans les écoles
Attendu que chaque enfant, peu importe l’école qu’il fréquente, devrait pouvoir apprendre dans un milieu scolaire équitable et nourrissant ;

Attendu que la mesure alimentaire permet aux enfants vivant dans des familles sous le faible revenu d’avoir un repas à midi à 1 $ à l’école ;

Attendu que le ministère de l’Éducation finance la mesure alimentaire seulement pour les écoles qui font partie du premier 20 % le plus défavorisé selon l’indice du Comité de gestion de la taxe scolaire de l’île de Montréal (CGTSIM) ;

Attendu que la nouvelle carte de défavorisation, témoin de la transformation rapide de nos quartiers, privera à la rentrée prochaine les enfants de 14 écoles de Montréal de la mesure alimentaire ;

Attendu que tout indice, même amélioré, laissera forcément de côté des milliers d’enfants pauvres ne fréquentant pas des écoles considérées comme défavorisées, ce qui est discriminatoire ;

Attendu que le coût du dîner passe de 1 $ avec la mesure à environ 8 $ (soit 5 $ de dîner + frais de garde du midi à 3 $.) ;

Attendu que les familles ne pourront absorber une telle hausse et devront couper dans d’autres besoins essentiels ;

Attendu que les périodes de dîner dans les écoles favorisent la socialisation et l’inclusion de tous les enfants, et qu’une mesure universelle permettrait à tous les enfants de manger ensemble un même repas sans stigmatisation;

Attendu qu’avec du financement public, il existe tout un réseau d’organismes communautaires et d’économie sociale qui ont l’expertise pour préparer et distribuer des dîners dans toutes les écoles ;

Attendu qu’une politique de repas scolaires a le potentiel de soutenir la création de systèmes alimentaires solidaires à l’échelle des quartiers impliquant agriculture locale, transformation, éducation à l’alimentation, emplois locaux, économie circulaire, etc. ;

Attendu que plusieurs pays ont déjà instauré des politiques alimentaires universelles dans les écoles primaires et secondaires, considérant que des repas nutritifs à l’école jouent un rôle essentiel dans la santé, l’éducation et le bien-être des écoliers ;

1. NOUS DEMANDONS D’ÉTENDRE LA MESURE ALIMENTAIRE POUR TOUS LES ENFANTS QUI EN ONT BESOIN

- UNE MESURE URGENTE POUR LA RENTRÉE 2019
Nous demandons au ministère de l’Éducation, à la CSDM et aux 4 autres commissions scolaires, un engagement ferme pour qu’à la rentrée scolaire prochaine, la mesure alimentaire soit maintenue et étendue à toutes les écoles qui sont sous le seuil des 30 % le plus défavorisé, selon l’indice du CGTSIM. Ceci est un strict minimum assumé jusqu’en 2015 par la CSDM qui bonifiait la mesure financée par Québec. Québec et les commissions scolaires ont les moyens, dès maintenant, de financer cette mesure bonifiée.

- UNE MESURE ALIMENTAIRE POUR TOUS LES ENFANTS SOUS LE SEUIL DE FAIBLE REVENU D'ICI 2020
Nous demandons au gouvernement du Québec et aux commissions scolaires d’instaurer un programme dès 2020 pour que tous les enfants vivant dans des familles sous le seuil de faible revenu, peu importe l’école qu’ils fréquentent et leur lieu de résidence, puissent avoir accès à la mesure alimentaire.
Cela suppose de sortir de la logique des indices et des cartes de défavorisation et de reconnaitre que tous les enfants ont les mêmes droits, peu importe où ils habitent et qui sont leurs voisins.


2. NOUS DEMANDONS UNE POLITIQUE ALIMENTAIRE SCOLAIRE UNIVERSELLE
En appui à la campagne « Coalition pour une saine alimentation scolaire», nous demandons au gouvernement fédéral de créer un programme alimentaire scolaire universel, en collaboration avec la province de Québec, les commissions scolaires, les municipalités et les communautés. https://www.sainealimentationscolaire.ca/
Cela signifie que l’ensemble des enfants scolarisés dans les écoles publiques primaires et secondaires auront accès, gratuitement ou pour un prix modique, à des repas nutritifs à l’école tous les jours.

Nourrir les enfants doit être une priorité pour tous les paliers de gouvernement !


Signez notre déclaration !
Email address *
Nom :
Your answer
Organisme (s'il y a lieu)
Your answer
Date
MM
/
DD
/
YYYY
Cette déclaration est une initiative des CDC Action-Gardien de Pointe-Saint-Charles et Solidarité Saint-Henri, de parents d'école, de la Coalition Montréalaise des tables de quartier et de la Table sur la faim.
Submit
Never submit passwords through Google Forms.
This content is neither created nor endorsed by Google. Report Abuse - Terms of Service - Privacy Policy