Fin de vie : Conférence - débat avec le Dr Bernard Pradines

Une après-midi pour s'informer et échanger autour des questions concernant la fin de vie et l'accompagnement.

Nous vous proposerons de participer aux États Généraux de la bioéthique 2018 en donnant votre avis en ligne :
👉 https://etatsgenerauxdelabioethique.fr/project/fin-de-vie/presentation/presentation-8

Nous terminerons par une collation conviviale

L' entrée est libre et ouvert à tous !

Inscription gratuite et souhaitée pour son organisation. Merci à vous

Email address *
Le samedi 10 mars 2018 à cahuzac-sur-Vère
De 14h à 17h à la salle des fêtes de Cahuzac-sur-Vère ( route de Gaillac, à coté de la poste)
Nom - Prénom *
Your answer
Téléphone
Your answer
Ville de résidence
Your answer
Et pour mieux vous connaitre, vous êtes :
Bernard Pradines est gériatre-formateur, il est ancien praticien hospitalier en soins de longue durée au Centre Hospitalier d’Albi. Impliqué dans de nombreuses associations, il est vice-président de l'association La Maison Astrolabe portant le projet d'une maison de répit et d'accompagnement à Cahuzac-sur-Vère.
Nous avons désormais la chance de vivre en moyenne longtemps, plus durablement que jamais au cours de l'aventure humaine.
Toutefois, de grandes inégalités d'espérance de vie persistent dans le monde et dans notre propre pays.
Certes, les progrès de la médecine ont permis de guérir des maladies aigues et des traumatismes autrefois incurables, la sécurité des accouchements s'est énormément améliorée et la mortalité infantile s'est effondrée. Pourtant, l'évolution des sociétés modernes et des soins meilleurs se sont accompagnés de maladies chroniques que l'on doit soigner mais que l'on ne sait pas guérir.
Ainsi, les conditions de la fin de la vie ont été profondément modifiées et font heureusement l'objet d'une attention inédite. Les progrès en matière de lutte contre la douleur en sont un exemple.
Il s'agit ici de soulager au maximum les souffrances de ce moment particulier de notre existence.
L'émergence de cette approche, dite palliative, découle assurément des limites des capacités de guérison de la personne considérée ainsi que de la probable proximité de la fin de la vie. Elle est aussi le fruit d'une philosophie prenant en compte plusieurs dimensions : psychologique, sociale et spirituelle.
Elle considère la personne comme l'interlocuteur privilégié mais s'intéresse aussi à sa famille et à ses proches tout en cultivant la coopération entre les divers intervenants, quelle que soit leur profession.
Renseignements : lamaisonastrolabe@gmail.com
Tel : 06 14 44 75 29 -  site : lamaisonastrolabe.com
Submit
Never submit passwords through Google Forms.
This content is neither created nor endorsed by Google. Report Abuse - Terms of Service