Lancement du Certificat d’Université en Genre et Sexualité.
Trialogue entre Pinar Selek1, Valérie Piette2 et Nathalie Grandjean3
Les femmes en migration face aux violences sexistes : à l’intersection des dispositifs d’oppression.
La prise en compte de la situation des femmes en migration appartenant aux classes et pays pauvres nous
permet de mieux appréhender une autre dimension de la place de l’Etat dans l’oppression des femmes :
sur son rôle dans la revitalisation réelle et symbolique de la division traditionnelle du « travail » et dans la
réorganisation nouvelle de la domination masculine. La situation des femmes pauvres en migration se situe
à l’intersection de multiples systèmes de domination, donc à l’intersection de nombreux dispositifs servant
à leur oppression. Après un rapide rappel des sur les politiques européennes de fermeture des frontières,
paradoxales dans un contexte économique de « mondialisation », nous aborderons la question de la criminalisation
des groupes sociaux au bas de l’échelle sociale. Nous verrons comment les dispositifs servant à
la répression et à l’exploitation des femmes sont co-construits par les institutions sociopolitiques.

Au programme :
- 18:30 : Stand de la librairie Papyrus : rencontre et dédicaces des auteures
- 19:15 : Annonce officielle du lancement du Certificat d’Université en Genre et Sexualité à Namur
- 19:30 : Trialogue
- 21:00 : Cocktail dînatoire
Email address *
Nom
Your answer
Prénom
Your answer
Association
Your answer
Numéro de téléphone
Your answer
Je participe à la conférence
Je participe au cocktail
Next
Never submit passwords through Google Forms.
This content is neither created nor endorsed by Google. Report Abuse - Terms of Service - Privacy Policy