Je signe pour exiger un plan de rattrapage pour le Rhône ! Vite !

Depuis des années, les classes sont surchargées : 33 élèves en maternelle ordinaire pour obtenir l’ouverture d’une classe, 27 en élémentaire (26 en Education Prioritaire…)

Depuis des années, les absences d’enseignants en congé ne sont que très partiellement remplacées…

Depuis des années, le Rhône se traine en queue de classement pour l’encadrement des élèves : le nombre d’adultes
enseignants ramené au nombre d’élèves scolarisés nous place en 100eme position (sur 101 départements !).

La faute à pas de chance ?
La faute aux enseignants qui ne savent pas faire mieux avec toujours moins ? La faute à Voltaire ?...

Au SNUipp-FSU, nous pensons que c’est la responsabilité des directions académiques successives qui ont laissé filer cette situation toujours plus difficile pour les enseignants, toujours plus inégalitaire pour les élèves. En trompe l’œil, les créations de postes d’enseignants des 2 dernières années permettent juste au département de se maintenir dans les difficultés mais n’améliorent en rien le taux d’encadrement ! (cf : bilan de rentrée 2013 du Ministère de l’Education Nationale…)

Ca suffit !

Le SNUipp-FSU 69 chiffre à 354 postes les besoins supplémentaires pour retrouver le taux d’encadrement de 2008. Il faudrait 583 postes pour revenir à la moyenne nationale.
Au-delà des chiffres indiscutables et convergents, la réalité est simple : ce sont plusieurs centaines de postes que nous devons obtenir sans délai.

Un plan de rattrapage est nécessaire.

Aussi, nous vous demandons de défendre auprès du ministère, la création de centaines de postes nécessaires pour que le Rhone rattrape son retard en revenant à la moyenne nationale. Dans un premier temps, ce rattrapage permettrait un fonctionnement moins étouffant de l’école, en prenant davantage en charge la difficulté scolaire et le remplacement des enseignants absents notamment…

Par ailleurs, nous continuons à exiger nationalement une réelle transformation de l’école qui passe par des créations massives de postes d’enseignants et non-enseignants (AVS, aides administratives…)

    Captionless Image
    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question

    Captionless Image