Pétition pour un engagement du Val de Bagnes en faveur de l'accueil de réfugié.e.s des camps des îles grecques
La situation dans les camps des îles grecques se dégrade!

Dans la nuit du 8 au 9 septembre 2020, un grand incendie a détruit le camp de réfugiés de Moria sur l'île de Lesbos. D'un seul coup, 12.000 personnes se sont trouvées sans abri et à errer sur les routes. Alors que la situation était déjà inhumaine dans le camp, une catastrophe humanitaire est maintenant arrivée. Par la suite, certains pays de l'UE et la Suisse se sont déclarés prêts à accepter quelques centaines de personnes au total. Ce nombre minimal est une honte ! 8.000 parmi ceux qui ont dû fuir l'incendie à Moria, dont beaucoup de femmes et d’enfants, attendent maintenant dans un nouveau camp, érigé à la hâte: sans point d'eau ni d'égout, sans électricité et sans chauffage. D'autres sont encore à la rue.


Une vaste campagne pour accueillir des réfugié.es des camps!

50’000 personnes dans toute la Suisse et plus de 130 organisations soutiennent l’appel de Pâques d’Amnesty International, “Évacuer-maintenant” et la Charte de la migration, qui appelle à une évacuation rapide des camps sur les îles grecques et à un accueil généreux des réfugié.es. De nombreux responsables politiques – toutes tendances confondues – ont également apporté leur soutien à ces demandes. Les huit plus grandes villes suisses (Zurich, Berne, Bâle-Ville, Lucerne, Winterthur, Saint-Gall, Lausanne et Genève) se sont jointes à cet appel. Des villes comme Fribourg, Neuchâtel et Wil (SG) ont suivi, ainsi que des communes plus petites. Toutes demandent aux autorités fédérales de faire davantage pour mettre fin à la détresse et se déclarent prêtes à accepter des réfugié.es de là-bas.


Les communes sont la base de notre démocratie !

L’espoir que le Conseil fédéral prenne note de l’attitude ouverte des villes ne s’est malheureusement pas réalisé jusqu’à présent. C’est pourquoi le plus grand nombre possible de petites villes et villages de Suisse doivent également faire entendre leur voix. Elles sont la base de notre démocratie et doivent être entendues par le Conseil fédéral.



Pour ces raisons, en tant qu’habitant.es du Val de Bagnes, nous demandons à nos autorités communales de:

- accepter d’accueillir des réfugié.es des îles grecques;
- communiquer publiquement cette décision et la transmettre au Conseil fédéral.


Pour plus d’information vous pouvez consulter le site www.forumcivique.org
Sign in to Google to save your progress. Learn more
Nom Prénom
Adresse complète (rue et code postal)
Je suis majeur.
Commentaire(s)
Je souhaite donner ma signature pour cette pétition.
Submit
Clear form
Never submit passwords through Google Forms.
This content is neither created nor endorsed by Google. Report Abuse - Terms of Service - Privacy Policy