Et si j'intégrais un groupement d'achat ...

Qu'est exactement un groupement d'achat et comment fonctionne-t-il ?

Tout le monde parle circuits courts aujourd'hui, mais concrètement, qu'est-ce que c'est ?

C’est le rétablissement du lien entre les producteurs et les consom’acteurs, ce lien qui permet de restaurer la confiance, la responsabilité, l’échange et la solidarité entre ces deux mondes qui ont été séparés par la consommation moderne.
Un producteur en circuits courts cherche à améliorer la qualité de ses produits, à diminuer l’impact de la production sur l’environnement, à produire suffisamment diversifié pour répondre à la demande alimentaire du territoire. Et s’il déroge à ces règles, il sait qu’assez rapidement le client n’a qu’à traverser la route pour venir lui tirer les oreilles !
Un consommateur en circuits courts prend conscience de ce qu’il consomme, il est prêt à payer le prix juste, ni trop fort, mais pas trop faible non plus, pour rémunérer équitablement le producteur et lui permettre de travailler dans les meilleures conditions, pour lui et l’environnement. Il va à la rencontre des producteurs, et échange avec eux sur leurs produits, les méthodes de production, etc. Il peut même participer activement à celles-ci, en venant en renfort sur des temps de travail collectif, ou en aidant les producteurs sur divers tâches et travaux.
Les AMAP sont un exemple de circuits courts, qui lient par contrat un producteur avec plusieurs familles de consommateurs auquel il dédie tout ou partie de sa production en leur garantissant une diversité satisfaisante. Le groupement d'achat est un autre exemple, et peut tout à fait compléter une AMAP ; là les consommateurs s'organisent et se regroupent pour organiser et faciliter leur approvisionnement en toute sorte de denrées issues des producteurs locaux ou de systèmes de distribution éthiques.

Le groupement d’achat ne doit pas avoir pour but de faire baisser les prix par l’augmentation des quantités commandées. Ça peut être un plus, mais le principal est vraiment de travailler sur l’approvisionnement local de produits de qualité, de soutenir voire développer la petite agriculture et donc l’économie rurale locale (qui rime avec écoles, services, administrations, etc.).
Un groupement d’achat peut permettre à un producteur d’avoir des débouchés suffisamment rémunérateurs pour s’engager sur d’autres débouchés, moins rémunérateurs, comme la cantine scolaire du lieu, l'accès à une alimentation de qualité pour les plus défavorisés, etc..

Plusieurs fonctionnements sont envisageables, du groupe de personnes qui communiquent entre elles pour mettre en commun l’ensemble des produits qu’elles ont autour de chez elles (chacun apportant les denrées produites par un voisin producteur) au groupe de personnes qui emploie quelqu’un pour assurer les commandes, le transport et la répartition des commandes, ou d’autres formes encore à découvrir.


Le groupement d'achat c’est aussi un temps de rencontre et d’échange entre ses membres, et la réunion peut être l’occasion de poursuivre sur des ateliers pratiques (cuisiner, faire ses conserves, sa lacto-fermentation, ses savons ou liquides vaisselle, etc.), de transmettre de l’information, etc.


Ce questionnaire est proposé par Nature & Progrès Aude. Vos réponses seront traitées uniquement par l'association dans le but de mettre en place des groupements d’achats sur le département ; elle vous garantit la confidentialité de vos données et leur non diffusion.
Ce projet est soutenu par le Conseil Général de l'Aude et la Direction Régionale de l'Alimentation, l'Agriculture et la Foret.

Allez jusqu'à la dernière page du questionnaire (et au bouton "Envoyer") pour que vos réponses soient enregistrées.

    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question