POLYSAC 2017.

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE. MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE.
Direction de la Coordination et de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique.
UNIVERSITÉ KASDI MERBAH-OUARGLA.
Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie.
Département des Sciences Biologiques.
POLYSAC 2017
Séminaire International sur les Polysaccharides; Organisé dans le cadre du projet Tassili CMEP PHC TASSILI 15MDU933.
Polysaccharides de Plantes de Milieux Arides.
POLYSAC 2017, Les 22-23 Novembre 2017.
Organisé par:
Préambule
Les polysaccharides sont des macromolécules biologiques largement répandues dans le milieu naturel. Présents chez tous les organismes, ils sont couramment exploités à partir de sources bactériennes (xanthane, gellane, curdlane, ...), fongiques (scléroglucane, chitine, ...), animales (glycosaminoglycanes, ...), macro- et microalgales (alginate, carraghénane, …), et de plantes terrestres (cellulose, pectines, galactomannanes, arabinogalactanes,……).

Ces biopolymères sont actuellement principalement utilisés en milieu industriel pour leurs propriétés rhéologiques (agents de texture) notamment dans le secteur agroalimentaire. Depuis peu, ces macromolécules constituent également une source d’innovation en nutraceutique (prébiotiques), et comme actifs biologiques pour les industries pharmaceutiques et cosmétiques (agents anti-inflammatoires, antiooxydants, anti-coagulants, immunomodulateurs….). La variabilité structurale de ces polymères d’oses est telle que le monde végétal recèle encore à l’heure actuelle de nombreuses structures originales non exploitées. La mise en œuvre d’études ethnopharmacologiques dans des niches écologiques ou des zones riches en plantes endémiques peut donc permettre de corréler certaines utilisations traditionnelles dans les domaines médicale et alimentaire avec des structures originales.

Cette rencontre scientifique veut être un lieu d’échanges interdisciplinaires permettant un enrichissement mutuel dans le but de réévaluer l’importance des polysaccharides issus de plantes se développant dans les milieux arides. Ces végétaux sont en effet prédisposés, de par les milieux où ils se développent, à accumuler des polysaccharides comme substances de réserve et/ou de piégeage d’eau. Largement utilisées localement pour des applications diverses, ils n’ont à ce jour fait l’objet que de peu d’investigations pour leur contenu en polysaccharides. Une meilleure connaissance de ces biopolymères issus de milieux arides doit ainsi permettre la mise en place de nouvelles relations structures/fonctions.

Next
Never submit passwords through Google Forms.
This content is neither created nor endorsed by Google. Report Abuse - Terms of Service - Additional Terms