Opinion des médecins généralistes parisiens sur l'intérêt de disposer d'autotests VIH dans leurs cabinets
Cher confrère, chère consœur,

Interne en Médecine Générale à la Faculté de Médecine Sorbonne Université, j'effectue mon travail de thèse sous la direction de Dr Sophie FLORENCE, médecin responsable du Centre de santé sexuelle Paris centre situé à l'Hôtel Dieu et en partenariat avec l'association Vers Paris Sans Sida.
Ce sujet de thèse s’inscrit en amont du projet de l’association Vers Paris Sans Sida en partenariat avec la CPAM 75, qui est de renforcer l’offre de dépistage et de prévention diversifiée du VIH en ville à Paris.
Afin d’y parvenir, l’un des programmes expérimentaux consiste à mettre à disposition des médecins généralistes qui le souhaitent des autotests VIH pour leurs patients.
En 2016, près d’un millier de personnes ont découvert leur séropositivité au VIH à Paris. La ville concentre ainsi 17% des nouveaux diagnostics, pour seulement 3% de la population nationale. Chaque jour, en moyenne, 3 Parisien(ne)s sont nouvellement infecté(e)s par le VIH ; la proportion de nouveaux diagnostics pour 100000 habitants y est 2 fois plus élevée que dans le reste de l’Ile de France et 8 fois plus élevée que dans le reste du pays hors IDF.
Le dépistage est donc la clé de la stratégie préventive pour accélérer l’entrée dans la prise en charge avec traitement immédiat, protéger la santé des personnes atteintes et casser la dynamique de l’épidémie. Dans cet objectif et compte tenu des contraintes de l'exercice de la médecine générale à Paris, nous cherchons des moyens additionnels pour faciliter votre travail dans ce champ.
C’est pourquoi je souhaite connaitre votre avis sur l’intérêt de disposer d’autotests VIH dans vos cabinets.
Je vous remercie de bien vouloir répondre à ce questionnaire, cela ne vous prendra que quelques minutes (maximum 10 min).

Cette étude se conforme aux exigences du règlement général de protection des données et à la loi Informatique et libertés. Vos réponses resteront strictement confidentielles et uniquement accessibles à l’équipe en charge de l’étude. Elles seront supprimées au terme de celle-ci.

Méryl NGUYEN VAN TINH, Interne en Médecine Générale

Êtes-vous ?
Quel âge avez-vous ?
Your answer
Dans quel arrondissement de Paris exercez-vous ?
Si vous n'exercez pas à Paris, quel est le code postal de votre lieu d'exercice principal ?
Your answer
Quel est votre mode d'exercice principal ?
Au sein de votre cabinet, êtes-vous :
Quelle est la proportion d'HSH (Homme ayant des relations sexuelles avec des hommes) au sein de votre patientèle ?
Quelle est la proportion de patients migrants originaires d'Afrique Sub-saharienne au sein de votre patientèle ?
Combien de patients VIH suivez-vous ?
Your answer
Combien de sérologies VIH avez-vous prescrites au cours du dernier mois ?
Your answer
Combien de sérologies VIH se sont révélées positives au cours des 12 derniers mois ?
Your answer
La dernière sérologie VIH que vous avez prescrite était :
Dans les situations suivantes, proposez-vous systématiquement, souvent , parfois ou jamais, un test de dépistage VIH ?
Systématiquement
Souvent
Parfois
Jamais
Première consultation
Consultation pour une contraception
Consultation pour un désir de grossesse ou une IVG
Changement dans la vie affective
Consultation pour une infection sexuellement transmissible (IST)
HSH
Personne originaire d'Afrique Sub-saharienne
Connaissez-vous l'existence des autotests VIH ? *
Next
Never submit passwords through Google Forms.
This content is neither created nor endorsed by Google. Report Abuse - Terms of Service