Formulaire d'inscription - Conférence
A l'occasion du festival Jazz à Vienne, samedi 1er juillet à partir de 15h, Jazz à Vienne et Jazz’RA en partenariat avec SURL organisent une rencontre professionnelle avec pour thématique " "DU FLOW DANS LE JAZZ".

"DU FLOW DANS LE JAZZ"
Chassé croisé entre rap, jazz et cultures urbaines
Cent ans après la parution aux États-Unis du premier disque de jazz, la consommation du genre est au plus bas. Le jazz ne représente plus que 1% de toute la musique écoutée ou achetée, selon le plus récent bilan annuel sur les tendances du marché de la musique. Pourtant, il suffit de tendre l’oreille pour reconnaître l’influence du jazz dans la musique populaire, en premier lieu du côté du hip-hop, genre désormais dominant des ventes en Amérique du Nord et en France.

Malgré lui, le jazz laisse donc des traces de son passage. Il n’y a qu’à les suivre pour débouler sur le chemin sinueux de la construction du hip-hop dans l’Hexagone, qui mène au coeur de ce que les politiques françaises ont eut tôt fait de nommer les « cultures urbaines », au début des années 80. Une appellation fourre-tout pas si pratique que ça quand on constate en son sein l’absence cruelle de la musique jazz.
Et pourtant. Et si le vrai chaînon manquant entre le blues rural et l’ultra-urbanité du rap n’était en réalité rien d’autre que le jazz ? A travers leurs multiples mutations et les allers retours incessants qu’ils n’ont cessé de pratiquer entre eux, le jazz et le rap se conjuguent, s’imitent et s’inspirent depuis plus de 40 ans, comme deux parents proches d’une même famille.
De Herbie Hancock et son ‘Rock It’ en passant par les 90’s et la vague jazz-rap de GangStarr à US3, jusqu’aux récents succès de Kendrick Lamar ou Chance The Rapper, cette conférence a pour objectif de démontrer la porosité des deux mouvements. Et de questionner plus largement la sémantique de « Cultures Urbaines » pour, pourquoi, pas avancer l’idée que l’on parle bien ici d’un seul et même costume de scène.

Car comme le dit Kamasi Washington, co-responsable avec Thundercat de la sophistication du succès commercial de Kendrick Lamar : « (…) Si on appelle pas ça du jazz, on doit appeler ça comment ? On n'a toujours pas trouvé mieux que ce mot-là. ».

Liste des intervenants :
Laurent De Wilde (musicien, écrivain, conseiller artistique à l’ADAMI),
Éloïse Bouton (Co-fondatrice de Madame Rap, autrice, militante féministe et journaliste indépendante),
Bruno Laforestrie (Directeur de la radio Mouv’),
Olivier Cachin (journaliste Mouv et Rock & Folk, conférencier et historien),
Nadia Lakehal (Adjointe au maire, déléguée à la Culture, à la Culture scientifique et au développement numérique/Vaulx-en-Velin),
Stéphanie Binet (journaliste, Tracks-Arte, Libération, Le Monde et M&C Magazine),
Modérateur : Olivier Cheravola (Co-rédacteur en chef de SURL, artiste)

Nom
Your answer
Prénom
Your answer
Adresse Mail
Your answer
Inscription à la conférence du 1er Juillet 2017
Required
Next
Never submit passwords through Google Forms.
This content is neither created nor endorsed by Google. Report Abuse - Terms of Service - Additional Terms