Décision anticoagulation/antiagrégation plaquettaire dans la MTEV
Chers confrères, chères consœurs,

Merci de participer à ce questionnaire concernant la co-prescription d’antiagrégants plaquettaires et d’anticoagulants dans le cadre de la maladie thromboembolique veineuse.

L’intérêt de cette enquête de pratiques est d’essayer de connaitre ce qui est actuellement fait concernant le traitement antiagrégant plaquettaire en cours, lorsqu’un traitement anticoagulant est débuté pour un épisode thromboembolique veineux.

Nous ne nous intéressons pas au choix du traitement anticoagulant (AOD ou AVK ou HBPM), mais à l’attitude concernant le traitement antiagrégant plaquettaire dans les 4 situations cliniques présentées :
- A l’initiation du traitement anticoagulant : il vous sera demandé si vous conservez le traitement, le suspendez pendant la durée du traitement anticoagulant, ou le modifiez complètement.
- Après 6 mois de traitement anticoagulant bien conduit : il vous sera demandé votre attitude concernant le traitement antiagrégant plaquettaire et le traitement anticoagulant.
Il y aura donc 3 sous-questions dans chaque situation clinique ; vous ne pourrez donner qu’une seule réponse.

Nous tenons à vous rappeler qu’il n’y a pas, à l’heure actuelle, de recommandation sur le sujet ; ce qui implique qu’il n’y a aucune mauvaise réponse.

Merci de votre aide et de votre participation.

Confraternellement,

Pr Isabelle Mahé - Antoine Fayol

NB : pour l'ensemble du questionnaire :
- MTEV : Maladie thrombo-embolique veineuse (Embolie pulmonaire + phlébite),
- AVK : anti vitamine K,
- AOD : Anticoagulant Oraux Direct,

Email address
Vous êtes?
Vous êtes?
Votre tranche d'âge ?
Ou exercez vous (N° de département)?
Your answer
Situation n°1 : AVK
Vous voyez en consultation un homme de 64 ans, ayant comme principal antécédent un infarctus du myocarde 2 ans auparavant. Il consulte pour une douleur au niveau du mollet gauche ; en lien avec une TVP distale au niveau du membre inférieur gauche. Il s’agit du premier épisode et il n’existe aucun facteur favorisant retrouvé.

Son traitement comporte : Kardegic 75 mg, 1 sachet le matin.

Vous initiez une anticoagulation curative par HBPM avec relais AVK (INR cible de 2,5).

Question n°1 : Quelle est votre stratégie thérapeutique concernant le traitement antiagrégant plaquettaire suivi par le patient ?
Situation n°1 : suite
Vous revoyez votre patient 6 mois après l’épisode. Vous décidez de maintenir une anticoagulation curative pour prévenir le risque de récidive thromboembolique.

Quelle est votre stratégie thérapeutique concernant l’anticoagulation et l’antiagrégant plaquettaire après les 6 premiers mois de traitement ?

Question n°2 : Anticoagulation (1 réponse) : ?
Question n°3 : Antiagregant plaquettaire (1 réponse) ?
Situation n°2: AOD
Vous voyez en consultation un homme de 64 ans, ayant comme principal antécédent un infarctus du myocarde 2 ans auparavant. Il consulte pour une douleur au niveau du mollet gauche ; en lien avec une TVP distale au niveau du membre inférieur gauche. Il s’agit du premier épisode et il n’existe aucun facteur favorisant retrouvé.

Son traitement comporte : Kardegic 75 mg, 1 sachet le matin.

Vous décidez de commencer une anticoagulation curative par AOD pleine dose (rivaroxaban 20 mg ou apixaban 5mg 2 fois par jour).

Question n°1 : Quelle est votre stratégie thérapeutique concernant le traitement antiagrégant plaquettaire suivi par le patient ?
Situation n°2 : suite
Vous revoyez votre patient 6 mois après l’épisode. Vous décidez de maintenir une anticoagulation curative pour prévenir le risque de récidive thromboembolique.
Quelle est votre stratégie thérapeutique concernant l’anticoagulation et l’antiagrégant plaquettaire après les 6 premiers mois de traitement ?
Question n°2 : Anticoagulation (1 réponse)
Question n°3 : Antiagrégant plaquettaire (1 réponse)
Situation n°3 : AVK
Vous voyez maintenant en consultation une femme de 58 ans, pour dyspnée évolutive depuis 1 semaine en lien avec une embolie pulmonaire non provoquée, proximale, bilatérale, sans facteur favorisant retrouvé ; associée à une thrombose veineuse proximale du membre inférieur droit.

Son principal antécédent est un infarctus du myocarde 2 ans auparavant sous kardegic 75 mg : 1 sachet le matin.

Vous initiez un traitement anticoagulant par HBPM relais AVK (INR cible à 2,5) pour une durée de 6 mois.

Question n°1 : Quelle est votre stratégie thérapeutique concernant le traitement antiagrégant plaquettaire suivi par le patient ?
Situation n°3 : suite
Vous revoyez votre patient 6 mois après l’épisode. Vous décidez de maintenir une anticoagulation curative pour prévenir le risque de récidive thromboembolique.

Quelle est votre stratégie thérapeutique concernant l’anticoagulation et l’antiagrégant plaquettaire après les 6 premiers mois de traitement ?

Question n°2 : Anticoagulation (1 réponse) : ?
Question n°3 : Antiagregant plaquettaire (1 réponse) ?
Situation n°4 : AOD
Vous voyez maintenant en consultation une femme de 58 ans, pour dyspnée évolutive depuis 1 semaine en lien avec une embolie pulmonaire non provoquée, proximale, bilatérale, sans facteur favorisant retrouvé ; associée à une thrombose veineuse proximale du membre inférieur droit.

Son principal antécédent est un Infarctus du myocarde il y a 2 ans sous kardegic 75 mg : 1 sachet le matin.

Vous commencez un traitement anticoagulant par AOD pleine dose, pour une durée de 6 mois.

Question n°1 : Quelle est votre stratégie thérapeutique concernant le traitement antiagrégant plaquettaire suivi par le patient ?
Situation n°4 : suite
Vous revoyez votre patient 6 mois après l’épisode. Vous décidez de maintenir une anticoagulation curative pour prévenir le risque de récidive thromboembolique.

Quelle est votre stratégie thérapeutique concernant l’anticoagulation et l’antiagrégant plaquettaire après les 6 premiers mois de traitement ?

Question n°2 : Anticoagulation (1 réponse)
Question n°3 : Antiagrégant plaquettaire (1 réponse)
Questions à Choix Unique
Dans votre pratique, avez vous été confronté à la situation de prescrire ou renouveler une ordonnance associant un anticoagulant donné suite à un événement thromboembolique veineux, et une antiagrégation plaquettaire? Si oui, quand?
Pensez-vous que cette association thérapeutique entraîne un sur-risque hémorragique chez votre patient?
Selon vous, cette situation est (Association d'une anticoagulation efficace pour une MTEV + antiagrégation plaquettaire au long cours) :
Questions à Choix Unique : Test de connaissance
QCU 1 : Selon vous, comment évaluez-vous le risque hémorragique majeur des AOD dans la maladie thrombo-embolique veineuse ?
QCU 2: Selon vous, concernant l’efficacité des AOD versus les AVK pour prévenir le risque de récidive thrombo-embolique veineuse (TEV)
QCM 3 : Selon vous, concernant l’observance du traitement anticoagulant chez vos patients ? (QCM = Questions à choix multiples)
Required
QCU 4 : Selon vous :
Please complete the captcha before submitting the form.
Submit
Never submit passwords through Google Forms.
This content is neither created nor endorsed by Google. Report Abuse - Terms of Service - Additional Terms