Jean-Vidéo d'or 2018
Le Jean-Vidéo du jeu que tu comprends pas très bien comment il marche, ni comment faut y jouer, mais que t’aimes bien quand même.
Le Jean-Vidéo du jeu qui t’as convaincu que passer le restant de tes jours coupé du monde avec un casque de VR sur la tête, bah, franchement, ça va, y a pire.
Le Jean-Vidéo du jeu que si c’est pas l’épisode de trop, bah, ça y ressemble un peu quand même.
Le Jean-Vidéo du jeu chelou que t’as vu passer pendant le 13/14 de JV et où tu t’es demandé si les champignons de la cantine étaient finalement pas un peu chelou eux aussi, genre de la drogue.
Le Jean-Vidéo du jeu qui te faisait dire « ça, c’est nouveau, c’est original, c’est cool » quand il a été annoncé, mais que finalement t’as oublié aussi sec.
Le Jean-Vidéo du jeu qui a une bande-son si cool que tu l’écoutes au boulot et que du coup, en pleine journée, t’as envie de tout plaquer et de rentrer chez toi y jouer.
Le Jean-Vidéo du jeu que tes amis t’ont poussé à acheter, soi-disant parce que c’était « le sang » et qu’est pas mal, c’est vrai, mais sans plus et du coup, t’as arrêté d’y jouer et t’es triste parce que les amis, c’est fini pour toi, t’es tout seul maintenant.
Le Jean-Vidéo du jeu tellement mauvais que t’arrives toujours pas à croire qu’il est vraiment sorti, que tu y as vraiment joué et que tout ça, c’était pas une sorte de test qu’on t’aurait fait subir, façon épisode flippant de Black Mirror qui fait trop réfléchir.
Le Jean-Vidéo du jeu qui te fait dire que l’acharnement thérapeutique, c’est vraiment dégueulasse et que certaines vieilles licences méritent de mourir dans la dignité.
Le Jean-Vidéo du jeu qu’est sans doute pas le meilleur de l’année, encore que, pas loin, mais qui aurait en tout cas tout à fait sa place dans un musée, genre au Louvre, à la place de La Joconde de l’autre, là, l’Italien, comment il s’appelle déjà ? Ouais, DiCaprio, un truc comme ça.
Le Jean-Vidéo du jeu mobile qui t’a donné envie de coller une méchante croquette sur le bras de tous ceux qui t’ont dit que « ouais mais les jeux mobiles, c’est pas vraiment du jeu vidéo ».
Le Jean-Vidéo du jeu qui se présentait mal mais, quand même, t’as voulu y croire et t’aurais pas dû parce que c’était honteux de faire un truc comme ça, surtout avec la licence Fallout.
Le Jean-Vidéo du jeu qu’est encore plus fort que Jean-Claude Van Damme pour le grand écart ; la preuve, il arrive à être trop génial une minute et trop pourri la minute suivante.
Le Jean-Vidéo du jeu qui mérite d’être démocratiquement couronné roi de 2018, même si on sait très bien que c’est Red Dead 2 qui montera sur le trône parce que bon, vous savez, le suffrage universel, c’est magouille et compagnie, c’est connu.
Submit
This content is neither created nor endorsed by Google.