Urgences hospitalières : quelle place pour le kinésithérapeute ?
Bonjour,

Ce questionnaire vous est adressé dans le cadre d’un travail réalisé par un étudiant en Master Santé Publique au sein de l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP) de Rennes. L’objectif de cette étude est d’évaluer les besoins des patients afin d’élaborer des propositions d’amélioration de l’organisation des services d’urgence pour les patients présentant des affections traumatologiques légères.

L’hypothèse proposée est de confier à des kinésithérapeutes en traumatologie d’urgence la première démarche diagnostique d’affections traumatologiques. Ceci pourrait permettre une prise en soins plus rapide, en amont d’un examen par le médecin.

Les objectifs visés sont tant la réduction du temps d’attente pour les patients présentant une affection traumatique légère qu’une optimisation du temps médical pour des soins plus complexes.

« Un kinésithérapeute en traumatologie d’urgence » se définit dans cette enquête comme un diplômé de kinésithérapie qui aurait suivi une formation complémentaire de traumatologie d’urgence pour assurer une prise en charge en première intention des affections traumatologiques légères. Les conditions d’organisation de cette formation complémentaire sont à définir dans le cadre de l’étude.

Les informations recueillis seront traitées de manière strictement anonyme.

Êtes-vous ?
Si vous êtes étudiant, êtes-vous en
Si vous êtes diplômé, en quelle année avez-vous été diplômé ?
Si vous êtes diplômé, quel est votre statut ?
Selon vous, le kinésithérapeute a-t-il sa place au sein des services d'urgence d'un établissement de santé ?
Quels sont les domaines dans lesquelles le kinésithérapeute peut jouer un rôle dans les services d'urgences d'un établissement de santé (plusieurs réponses possibles)
Required
Selon vous, l'évolution de la profession de kinésithérapeute passe-t-elle par l'acquisition de compétences diagnostiques (hors BDK) ?
Si une formation continue vous était proposée pour devenir kinésithérapeute en traumatologie d’urgence, avec l’acquisition de compétences diagnostiques, seriez-vous intéressé par celle-ci ?
Selon vous, serait-il nécessaire d’avoir une expérience professionnelle préalable pour assister à ce type de formation ?
Dans un service d’urgence, la conclusion médicale et la décision d’orientation du patient vers l’hospitalisation et la sortie dépendent du médecin urgentiste. Que pensez-vous de cette organisation avec l’inclusion de kinésithérapeutes en traumatologie d’urgence ?
Si vous obteniez cette qualification de traumatologie d’urgence, seriez-vous prêts à exercer dans un cabinet libéral, en lien avec un service d’urgence, pour assurer des gardes certains jours de la semaine ?
Avez-vous déjà entendu parler de l'article 51 de la loi HPST du 21 juillet 2009 relatif aux protocoles de coopération entre professionnels de santé ?
Avez-vous déjà entendu parler de la notion de "pratiques avancées" ?
Avez-vous quelque chose à ajouter ?
Submit
Never submit passwords through Google Forms.
This content is neither created nor endorsed by Google. - Terms of Service - Additional Terms