Conférence à Tanger - Pollutions en Méditerranée: services rendus par les organismes vivants

La mer Méditerranée est soumise à une pression de plus en plus importante associée aux activités humaines. La démographie, le tourisme, l’agriculture, l’industrie, le transport maritime, l’exploitation des ressources fossiles sont autant de facteurs qui font peser une lourde pression sur cette mer fragile, dont le taux de renouvellement des eaux est d’environ un siècle. Parmi les pollutions émergentes, le problème des plastiques en mer est devenu aujourd’hui une des préoccupations prioritaires de la directive cadre européenne sur le milieu marin (DCSMM), avec un objectif affiché d’atteindre un « bon état du milieu marin » d’ici 2020. La mission Tara Méditerranée répond à cette attente pour faire le point de la contamination par les plastiques en mer et évaluer à quel point les organismes vivants peuvent naturellement « rendre service » à l’homme pour dépolluer la Méditerranée.

Par Jean-François Ghiglione, chercheur au CNRS, Laboratoire d'Océanographie Microbienne, Banyuls sur mer (France).

Organisé dans le cadre de l'escale de l'expédition Tara Méditerranée à Tanger
A la Cinémathèque de Tanger, Cinema Rif, Grand Socco, 90000 Tanger
Mercredi 5 novembre de 19h à 20h
Gratuit et ouvert à tous

    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question
    This is a required question