fotofever prize with dahinden 2019
VOTE DU PUBLIC
🇫🇷
Chers amateurs & collectionneurs de la photographie, c'est maintenant à vous de voter pour votre lauréat favori et lui faire gagner un programme de coaching avec La Condamine et lui permettre de faire partie du jury 2020 !

N'attendez pas, les 100 premiers votants recevront une invitation (pour 2) pour le vernissage de fotofever paris 2019 🔥

Clôture des votes : 15 octobre 2019 à minuit
Annonce du Grand Lauréat : jeudi 7 novembre 2019 pendant le vernissage de fotofever paris 2019

🇬🇧
Dear collectors and amateurs of photography, it is now your turn to vote for your favorite laureate and offer her/him a coaching programme with La Condamine and the chance to be part of the 2020 jury!

Dont wait up, the first 100 voters will receive an invitation for 2 for the opening of fotofever paris 2019 🔥

Closure of the vote: October 15, 2019 at midnight
Announcement of the Grand Prize Winner: Thursday, November 7, 2019 during the opening of fotofever paris 2019

Julia Amarger
🇫🇷 avec sa série Ceci est un secret

« J'ai distribué des enveloppes à des personnes de mon entourage avec pour seule consigne de m'envoyer un secret par courrier postal, de façon anonyme. Pendant plusieurs mois, j'ai ainsi reçu de nombreux textes à partir desquels j'ai réalisé des mises en scène. Chacune des images présentées dans Ceci est un secret est le fruit d'une collaboration implicite avec une personne anonyme qui a accepté de partager un fragment de son expérience. La poésie des mots et le protocole de création sont les deux moteurs de l'œuvre qui laisse percevoir les dits et les non-dits. »

Julia Amarger est une artiste française de 33 ans qui travaille sur le caractère fragmentaire de la mémoire.

🇬🇧 with her series This is a secret

« I have distributed envelopes to people around me with only one instruction, to send me a secret by post, anonymously. For several months, I received many texts from which I created photographic scenes. Each of the images presented in This is a Secret are the result of an implicit collaboration with an anonymous person who has agreed to share a fragment of her experience. The poetry of words and the protocol of creation are the two motors of this work which allow us to perceive what is said and what is not said. »

Julia Amarger is a 33-year-old French artist who works on the fragmented nature of memory.

Rose Lecat
🇫🇷 avec sa série À la frontière des montagnes, après le désert et la mer

« Après trois années de travail sur le thème de l'immigration en France, j'ai voulu documenter l'entrée des exilés sur le territoire français avec le passage d'une frontière intra-europénne. Ces réfugiés, qui ont survécu à la mer et au désert, se retrouvent face aux montagnes des Alpes qui forment une frontière naturelle entre la France et l'Italie, gardées jours et nuits par la police française. Il m'importait de mettre l'accent sur les personnes et leur histoire, grâce à des diptyques et des témoignages, afin de ré-humaniser ce que la politique nome "une crise migratoire". »

Rose Lecat est une photographe française de 34 ans qui explore la complexité de l'identité individuelle et communautaire.

🇬🇧 with her series On the border of the mountains, after the desert and the sea

« After three years of work on the theme of immigration in France, I wanted to document the entry of exiles into French territory with the crossing of an intra-European border. These refugees, who survived the sea and the desert, find themselves facing the Alps mountains that form a natural border between France and Italy, guarded day and night by the French police. It was important for me to focus on people and their history, through diptychs and testimonies, in order to re-humanize what politics calls "a migration crisis". »

Rose Lecat is a 34-year-old French photographer who explores the complexity of individual and community identity.

Des exilés descendent la montagne de Montgenèvre, la neige leur arrive aux genoux, ils marchent depuis deux heures déjà. Nuit du 14 mars 2019.
Portrait d’Ibrahim, jeune guinéen, dans sa fumée de cigarette à Clavières en Italie, face à la montagne de Montgenèvre dans la brume, Italie-France, le 7 octobre 2018.
Alaska tient une carte des Alpes au squat de Chez Jesus, lieu d’accueil des exilés à l’arrière d’une église, à Clavières en Italie, le 7 octobre 2018.
Leonel regarde le paysage montagneux à travers la fenêtre du grenier du squat de Chez Marcel, lieu d’accueil des réfugiés à Briançon. La lumière perce les nuages et éclaire la forêt entre Montgenèvre et la Vachette. France, 2018.
À la tombée de la nuit, les télésièges de la station de ski se balancent au dessus d’un sentier de Montgenèvre en France, le 8 octobre 2018.
Moussa est arrivé en France il y a quelques mois et fait parti des bénévoles du Refuge Solidaire à Briançon. La nuit il ne dort pas, alors il écrit pour raconter son parcours d’exil. Dans la montagne enneigée de Montgenèvre, deux chemins s’offrent à la traversée, l’un est barré. Novembre 2018.
Un abri de passage, au niveau de l’ancienne douane de la frontière franco-italienne, est tagué de message contre la frontière et la police. Les papiers d’identité des exilés brûlent à la frontière, septembre-octobre 2018.
Un groupe de réfugiés part à la tombée de la nuit, pour certains c’est la troisième fois qu’ils tentent la traversée de la frontière. Une combinaison de ski pour enfant a été abandonnée sur le chemin entre l’Italie et la France, le 5 octobre 2018.
Paysage du Col de Montgenèvre la nuit, frontière franco-italienne où les exilés tentent d’entrer sur le territoire français. Alpha, gambien, se réchauffe devant le brasero du squat de «Chez Jesus», lieu d’accueil des exilés à Clavières. Italie - France, avril-octobre 2018.
Une couverture de survie est étendue dans la montagne de Montgenèvre la nuit du 7 octobre 2018.
Alain Polo Nzuzi
🇫🇷 avec sa série Sur les traces modernes d’Apollon, d’Héraclès et d’Hermès

« Cette série est née de mon intérêt pour Internet, qui permet à tout un chacun de se mettre en lumière voire en spectacle à grande échelle, notamment via les réseaux sociaux. L'idéal de beauté masculine que reflètent ces corps parfaits que j'ai trouvés sur Internet font écho à l’idéal grec, celui de la statuaire antique. Dans mon travail, je mets en scène ces images virtuelles de corps masculins grâce au genre de la nature morte : je crée une nouvelle esthétique afin de les rendre encore plus désirables, comestibles comme des fruits et légumes parfaits. Ces nouvelles images que je propose sont à leur tour consommables par tous. »

Alain Polo Nzuzi est un artiste congolais de 34 ans, résidant en France, qui questionne la notion d'identité.

🇬🇧 with his series In the modern footsteps of Apollo, Heracles and Hermes

« This series was born from my interest in the Internet, which allows everyone to highlight themselves and even perform on a large scale, especially via social networks. The ideal of male beauty reflected in these perfect bodies I found on the Internet, echoes the Greek ideal of ancient statuary. In my work, I stage these virtual images of male bodies through the still life genre: I create a new aesthetic to make their bodies even more desirable, edible, as perfect fruits and vegetables. These new images that I propose are in exchange consumable by all. »

Alain Polo Nzuzi is a 34-year-old Congolese artist who questions the notion of identity.

Mon vote
Je décide de soutenir : *
I vote for:
Je souhaite recevoir une invitation pour fotofever paris 2019 :
I would like to receive an invitation for fotofever Paris 2019:
prénom
first name
nom
last name
email
Je souhaite m'inscrire à la newsletter fotofever pour recevoir le programme des événements et le MAG de la photo contemporaine
I would like to sign up for fotofever newsletter to receive the events programme and the monthly photography MAG
Submit
Never submit passwords through Google Forms.
This content is neither created nor endorsed by Google. - Terms of Service