Démocratie, tyrannie et liberté
On considère souvent que la démocratie est en elle-même souhaitable et qu'elle est une garantie suffisante pour protéger la liberté. En réalité, comme l'histoire le prouve, la démocratie peut aboutir à ce que John Stuart Mill et Tocqueville ont appelé la "tyrannie de la majorité", une configuration alors tout aussi néfaste à la liberté que tout autre système reposant sur un roi tout-puissant ou un tyran.
Sign in to Google to save your progress. Learn more
Email *
Démocratie, tyrannie et liberté
Nom et Prénom
Next
Clear form
Never submit passwords through Google Forms.
This content is neither created nor endorsed by Google. Report Abuse - Terms of Service - Privacy Policy