Request edit access
Open Letter from Canadian Academics re: the IHRA Definition of Antisemitism
(Version française ci-dessous)

Background:

A major international effort is underway by Israel and lobby groups to brand criticism of Israel and Palestine solidarity activism as “the new antisemitism”. They are seeking to do this by advocating for the passage of ​the International Holocaust Remembrance Alliance’s (IHRA) Working Definition of Antisemitism​ by all levels of government, as well as by institutions like universities and police departments. The IHRA definition of antisemitism is a flawed document which equates anti-zionism and antisemitism and, if implemented, poses a real threat to academic freedom, freedom of expression and the right to protest.

To be clear, antisemitism is a real problem and must be fought in all its forms.

Independent Jewish Voices is active in the struggle against antisemitism. We reject ​all​ forms of racism and oppression. We believe that antisemitism is intimately tied to other forms of hate, and that it increases when racism, xenophobia and intolerance of all sorts are on the rise. For these reasons, we believe that the important battle against antisemitism is actually undermined when opposition to Israel's oppression of the Palestinians is branded antisemitic.

***

Open letter:

We, the undersigned members of the Canadian academic community wish to express our opposition to the adoption of the International Holocaust Remembrance Alliance (IHRA) Working Definition of Antisemitism by academic institutions and other public bodies in Canada.

Antisemitism is an imminent and increasingly deadly threat to Jews. However, we do not believe that the adoption of this definition serves the purpose of defeating this insidious form of hatred. The IHRA definition, which has recently been adopted by the Canadian government, is worded in such a way as to intentionally equate legitimate criticisms of Israel and advocacy for Palestinian rights with antisemitism. This conflation undermines both the Palestinian struggle for freedom, justice and equality and the global struggle against antisemitism. It also serves to shield Israel from accountability to universal standards of human rights and international law. We believe that the adoption of the IHRA definition of antisemitism by Canadian academic institutions would create a “chilly climate” in relation to forms of teaching, research and activism on Israel and Palestine. We urge all those who value honest debate and academic freedom to reject the imposition of a definition that would imperil the pursuit of truth and the legitimate expression of dissent.

***
For more information, including Independent Jewish Voices' full report on the IHRA definition, please visit: www.noihra.ca. Please feel free to contact us with any questions at noihra@ijvcanada.org.


Lettre ouverte des universitaires canadien·ne·s sur la définition de l'antisémitisme selon l'IHRA
Contexte : 



Le gouvernement israélien et divers groupes de pression sont engagés dans une vaste initiative internationale visant à faire de l'activisme critique d’Israël et des efforts de solidarité entre Israël et la Palestine une forme de « nouvel antisémitisme ». Ils cherchent à faire adopter la définition de travail de l'Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste (IHRA) par les gouvernements et administrations publiques à tous les niveaux de gouvernance, ainsi que par les établissements et institutions comme les universités et les services de police. La définition de l'antisémitisme que l'IHRA propose dans un document bancal qui confond antisionisme et antisémitisme, si elle est adoptée, pose une menace réelle à la liberté de penser et d'enseigner, à la liberté d'expression et au droit de manifester.

Soyons clairs, l’antisémitisme est un vrai problème et doit être combattu sous toutes ses formes. 

L’organisation Voix juives indépendantes participe activement à la lutte contre l’antisémitisme. Nous rejetons toutes les formes de racisme et d'oppression. Nous pensons que l'antisémitisme est intimement lié à d'autres types de haine et qu'il s’aggrave lorsque le racisme, la xénophobie et l'intolérance augmentent, peu importe leurs cibles. C’est pourquoi nous pensons que dans les faits, nous entravons l’importante lutte contre l'antisémitisme en qualifiant d’antisémites les efforts menés pour contrer l'oppression des Palestinien·ne·s par l’État d’Israël.


***


Lettre ouverte : 



Nous, membres de la collectivité universitaire canadienne et signataires de la présente pétition, déclarons que nous nous opposons à ce que les universités et autres organismes publics du Canada adoptent la définition de travail de l'antisémitisme formulée par l'Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste (IHRA).

L'antisémitisme est une menace concrète et de plus en plus mortelle pour les Juifs et les Juives. Nous ne croyons toutefois pas que l'adoption de cette définition puisse contribuer à vaincre cette forme insidieuse de haine. La définition de l'IHRA, que le gouvernement canadien a récemment fait sienne, est formulée de manière à délibérément assimiler à de l'antisémitisme les critiques légitimes à l'endroit d'Israël et la défense des droits des Palestiniens. Cette confusion nuit à la fois à la lutte des Palestinien·ne·s pour la liberté, la justice et l'égalité et à la lutte mondiale contre l'antisémitisme. Elle sert aussi à protéger Israël de toute obligation de rendre des comptes à l’aune des normes internationales en matière de droits de la personne et au regard des prescriptions du droit international. Nous croyons qu’en adoptant la définition de l'antisémitisme proposée par l'IHRA, les universités canadiennes verraient un « climat de frilosité » s’installer en leur sein, tant au plan de l'enseignement que de la recherche et du militantisme autour des enjeux touchant Israël et la Palestine. Nous demandons à tous ceux et celles qui valorisent les débats francs et ouverts et la liberté de penser et d’enseigner de rejeter cette définition qui mettrait en péril la recherche de la vérité et l'expression légitime de la dissidence.

***


Pour en savoir plus et obtenir le rapport complet de Voix juives indépendantes sur la définition de l’IHRA, veuillez visiter notre site à www.noihra.ca. Si vous avez des questions, quelles qu’elles soient, n’hésitez surtout pas à communiquer avec nous par courriel à noihra@ijvcanada.org.
Email address / Adresse électronique
Your answer
Name, Title, Affiliation (Canadian academics only) / Nom, titre, affiliation (que des universitaires canadiens)
Your answer
I want to receive email updates from Independent Jewish Voices about this and other campaigns / Je veux recevoir par courrier électronique de l’information sur l’évolution de la présente campagne comme des autres campagnes de Voix juives indépendantes
Submit
Never submit passwords through Google Forms.
This content is neither created nor endorsed by Google. Report Abuse - Terms of Service - Privacy Policy