Request edit access
Vers moins d'intrants et plus de fertilité en vigne - Avec Konrad Schreiber, Marc André Selosse, Hervé Coves et Alain Bumont - Mardi 2 août 2016
Mardi 2 août 2016
Groupe de travail Agr'eau, Agroforesterie et couverts végétaux en viticulture
Château de Bouscassé, 32400 Maumusson-Laguian.

Vers moins d'intrants et plus de fertilité en vigne
Principes de bases, chêne de valeur et champ des possibles à explorer et à assembler.

Avec la participation de Konrad Schreiber, Marc-André Sélosse, Hervé Covès, Alain Canet et Alain Brumont

Produire, protéger, paysager : du terroir à une dynamique de territoire


Vers une optimisation des ressources et une dynamisation des territoires…

Maximiser la couverture végétale, superposer les strates, diversifier les espèces pour mieux capter l'énergie solaire et la stocker dans la biomasse, réduire voire supprimer le travail du sol sont des démarches pertinentes à étudier, éplucher et comprendre car elles manquent encore cruellement de connaissances. Copier la nature en agriculture, c’est en partie mettre dans un environnement favorable, des plantes en « symbiose » et non en concurrence pour produire (denrée alimentaire, nourriture du sol, biomasse énergétique…) et protéger en agriculture. La mise en place d’agroforesterie intraparcellaire avec des arbres trognés (biomasse prélevée régulièrement), taillés, élagués, avec des associations de cultures et des cultures intermédiaires pour couvrir les sols toute l’année. Ceux sont des systèmes complexes pouvants assurer une cohérence écologique (biodiversité, habitats…), climatique, énergétique (meilleure utilisation des ressources, production de biomasse…), productiviste et éthique… Etudier ces agrosystèmes souvent mal compris permettra d’anticiper les évolutions de l’agriculture et de comprendre des mécanismes sur des systèmes transitoires.


S’inspirer de la dynamique des écosystèmes naturels

Tous les sols de la planète tendent, lorsqu’ils ne sont pas perturbés mécaniquement, à se couvrir d’une végétation qui, peu à peu, occupera l’intégralité de la surface disponible. À partir du sol nu une succession végétale se met en place et progresse. L’agriculture sait aujourd’hui s’inspirer de cette dynamique naturelle pour recréer les mécanismes écologiques qui assurent, dans ces écosystèmes spontanés et autonomes, le maintien de la fertilité des sols, le recyclage des déchets (évitant ainsi les pollutions) et la continuité des différents habitats existants (donc le maintien de la biodiversité hébergée) dans le temps et l’espace. Cette agriculture repose sur le génie végétal, c’est-à-dire sur la complémentarité du couple sol/plante, qui peut s’auto-entretenir indéfiniment. Le sol apporte à la plante les éléments minéraux indispensables à son développement, mais cette dernière se nourrit surtout, via la photosynthèse, du CO2 de l’air et de l’hydrogène de l’eau. La biomasse produite constitue à son tour la « nourriture » du sol, véritable usine de recyclage qui fait suite (et précède) l’usine de production qu’est la plante. La durabilité des agrosystèmes repose sur une restitution importante au sol de la matière organique que ce dernier a contribué à faire naître. Le carbone, constituant essentiel de cette matière organique représente l’élément clé de la nutrition du sol (d’où le terme parfois employé « d’agriculture du carbone »). L’humus, véritable liant organique (50 à 58% de carbone) agrégeant les constituants minéraux, est à la base de la fertilité et du maintien de l’intégrité physique des sols. Un sol vivant et pleinement fonctionnel induit un cycle vertueux.

Programme Agr’eau : la couverture végétale maximale des sols agricoles, une approche transversale et territoriale.

Agr'eau est un programme pluriannuel (2014-2017) qui vise une optimisation conjointe de la gestion des sols et de la ressource en eau à l'échelle territoriale (bassin versant Adour-Garonne). L'ensemble des partenaires et agriculteurs impliqués dans la démarche mettent en place des actions coordonnées ayant pour objectif commun de replacer le couple sol/plante et le "génie végétal" au cœur de la réflexion agronomique et du pilotage de la terre (semis direct sous couvert végétal, agroforesterie, végétation spontanée…). Objectifs visés : productivité, durabilité et rentabilité accrues, résilience climatique, environnementale et économique améliorée.

Agr'eau vise à la fois l'animation territoriale et l'acquisition de références techniques grâce à son réseau de fermes pilotes. Ceci permet : de favoriser les transferts de connaissances et les échanges de savoir-faire, d'évaluer les performances agro-environnementales, économiques et sociales des fermes, de promouvoir des techniques culturales efficaces pour atteindre une couverture végétale maximale, de soutenir l'innovation, de faire émerger des structures locales d’accompagnement technique. Ainsi, Agr’eau contribue chaque jour à impulser une démarche de progrès transversale, collective et ouverte à toutes les agricultures. Le dispositif place les agriculteurs au centre de la démarche et génère un effet d’entrainement vers des systèmes agricoles plus performants et durables.
Pour plus d'informations sur Paysages In Marciac : http://www.paysages-in-marciac.fr/

Contact :
Arbre & Paysage 32 - 93 route de Pessan 32000 AUCH - 05 62 60 12 69
contact@paysages-in-marciac.fr
Plus d'informations sur Paysages In Marciac : paysages-in-marciac.fr

Nom - Prénom *
Your answer
Mail *
Your answer
Téléphone *
Your answer
Profession *
Your answer
Commune de résidence *
Your answer
Présent au groupe de travail 9h30-12h30 *
Submit
Never submit passwords through Google Forms.
This content is neither created nor endorsed by Google. Report Abuse - Terms of Service - Additional Terms