Request edit access
Enquête sur la biodiversité du site Natura 2000 Tarn - Tarnon - Mimente
Dans le cadre de l'animation du site Natura 2000 des Vallées du Tarn, du Tarnon et de la Mimente nous menons une enquête sur la biodiversité du site.
Cette enquête prendra seulement quelques minutes et nous permettra de mieux évaluer la présence de certaines espèces sur le site. Merci pour votre aide !

Sign in to Google to save your progress. Learn more
Site Natura 2000 des Vallées du Tarn, du Tarnon et de la Mimente
Biodiversité liée aux vieux arbres
Entre 20 et 40 % de la biodiversité forestière dépend des vieux arbres ou du bois mort. De nombreuses espèces d'oiseaux, mammifères ou insectes y trouvent leur habitat ou leur nourriture.
Parmi ces espèces on trouve les coléoptères saproxyliques qui dépendent pendant au moins une partie de leur cycle de vie de bois en décomposition, mort ou vivant. Les vieux arbres et arbres morts sont donc essentiels pour ces organismes.
Le pique - prune
Le pique-prune est un coléoptère saproxylique reconnaissable à sa grande taille (20 à 35mm), à son corps brun-noir irisé, aux tubercules à l'insertion de ses antennes et à l'arrière de sa tête creusé.
Les larves se développent au sein de grandes cavités remplies de terreau dans les vieux arbres (majoritairement des feuillus).
Avez-vous vu le pique prune ? Si oui, où était-il ?
Captionless Image
Le grand capricorne
Le grand capricorne est un coléoptère de grande taille (24 - 62 mm), allongé, de couleur noir et aux élytres luisants. Les antennes sont très longues chez le mâle, mais ne dépasse pas la taille du corps chez la femelle. On l'observe généralement en été mais il peut être observé dans sa loge lors de coupe de bois le reste de l'année. On trouve généralement cette espèce sur des chênes ou des châtaigniers sénescents.
Avez-vous vu le grand capricorne ? Si oui, où était-il ?
Captionless Image
Le lucane cerf volant
Les lucanes sont de grands coléoptères qui mesurent jusqu'à 9cm et qui affectionnent les feuillus. Les mâles sont reconnaissables à leurs très grandes mandibules (absentes chez la femelle).
Les larves se nourrissent de bois mort pendant 3 à 6 ans avant de se métamorphoser. L'adulte vivra sur ses réserves jusqu'à l'accouplement et sa mort.
Avez-vous vu le lucane cerf-volant ? Si oui, où était-il ?
Captionless Image
Rosalie des Alpes
Les rosalies sont des coléoptères mesurant de 2 à 4 cm au corps gris-bleu avec 6 grandes tâches noires et dont les larves consomment du bois en décomposition.
On observe souvent les adultes sur des troncs coupés (généralement des hêtres).
Avez-vous vu la rosalie des Alpes ? Si oui, où était-elle ?
Captionless Image
Avez-vous repéré de vieux arbres à grandes cavités (habitats des espèces précédentes) ? Si oui, où ?
Le pic noir
Le pic noir est le plus grand des pics européens. On le reconnait à son plumage noir et le dessus de la tête rouge chez le mâle ou l'arrière de la tête rouge chez la femelle.
Il utilise aussi de vieux arbres, souvent les hêtres. En effet, le mâle creuse des loges dans de vieux arbres ayant un diamètre suffisant pour y nicher. La loge de forme ovale mesure 8 à 9 cm de largeur et 11 à 14 cm de hauteur.
Avez-vous vu le pic noir ou ses loges ? Si oui, où ?
Captionless Image
Chauves-souris
Le site natura 2000 Vallées du Tarn, du Tarnon et de la Mimente abrite de nombreuses espèces de chauves-souris telles que le grand rhinolophe, le petit murin, la barbastelle d'Europe ou le murin à oreilles échancrées.
Bien qu'ayant mauvaises réputations, ces espèces sont inoffensives pour l'homme et sont même bénéfiques car elles se nourrissent de moustiques et d'insectes se développant aux dépens des cultures. Elles sont aussi très sensibles aux dérangements et sont affectées par la disparition de leurs gîtes et des insectes.
C'est pour cela que toutes les espèces de chauves-souris sont protégées en France et que nous souhaitons suivre l'évolution des colonies de chauves-souris sur le site natura 2000.
En hiver, elles hibernent dans des milieux à température et humidité constantes telles que les grottes ou constructions souterraines.
Au printemps les femelles se réunissent dans des gîtes de mise bas dans des combles ou des arbres creux et mettent bas après deux mois de gestation.
Connaissez-vous un gîte à chauves-souris ? Si vous avez une colonie de chauves-souris chez vous, laissez-nous vos coordonnées ci-dessous ou contactez-nous (copage@lozere.chambagri.fr / 04.66.65.64.57) et nous pourrons venir identifier l'espèce, estimer l'effectif de la colonie et vous conseiller si besoin. Merci
Captionless Image
Submit
Clear form
Never submit passwords through Google Forms.
This content is neither created nor endorsed by Google. Report Abuse - Terms of Service - Privacy Policy