Request edit access
Signez votre nom!
Cher ministre Fedeli,

Les habitants du Nord de l'Ontario vous demandent de vous mobiliser et d'appuyer nos universités locales. La perte catastrophique de programmes et d'emplois à l'Université Laurentienne n'aurait jamais dû se produire et vous et votre gouvernement pouvez y remédier : fournissez le financement nécessaire pour soutenir l'ensemble de l'enseignement post secondaire public dans le Nord de l'Ontario, renversez les compressions subies à l'Université Laurentienne et assurez-vous que cela n'arrive jamais encore à une autre université de l'Ontario.

Lorsque vous étiez dans l'opposition, vous étiez un fervent partisan de l'Université Nipissing - dans votre propre cour. Vous avez été membre du corps professoral de Nipissing et l'une de nos salles de classe porte votre nom de famille. Lorsque Nipissing était en difficulté, aux prises avec les compressions que le parti libéral voulait imposer aux programmes d'éducation, vous étiez là pour battre pour nous. Où êtes-vous maintenant?

En tant que ministre du Développement économique, de la Création d’emplois et du Commerce, vous savez que Nipissing et toutes les universités du Nord de l’Ontario sont des acteurs économiques clés dans leurs régions. Les habitants du Nord de l’Ontario ont particulièrement du mal à trouver de bons emplois. Jusqu'au 12 avril, l'Université Laurentienne était le troisième employeur en importance à Sudbury et Nipissing est pareil à North Bay. Pouvons-nous nous permettre de perdre encore plus d'emplois à North Bay ou ailleurs dans le Nord? Voulons-nous voir une fuite des cerveaux –parmi les étudiants du Nord?

Les universités Nipissing et Laurentienne sont plus que de simples moteurs économiques - elles contribuent également au bien-être social de toutes nos communautés. Pensez à l'incroyable perte du programme de sages-femmes très réussi de la Laurentienne - le seul programme francophone de son genre au Canada à l'extérieur du Québec. Ne voulons-nous pas de ce service de santé essentiel pour les habitants francophones du Nord? Quant aux réductions des études autochtones et des autres programmes destinés aux étudiants autochtones, comment les établissements d’enseignement du Nord s’acquitteront-ils de leur urgente responsabilité de répondre aux recommandations de la Commission de vérité et réconciliation du Canada? Nous laissons tomber tellement de monde lorsque nous abandonnons les universités.

Ce qui s'est passé à la Laurentienne est le résultat d'un sous-financement chronique des universités de l'Ontario en général et d'un manque d'attention aux défis supplémentaires auxquels sont confrontées les universités du Nord en particulier. Les universités ne sont pas des entreprises privées et, en tant qu'institutions publiques, nous avons nos propres mécanismes de surveillance en place pour faire face aux crises budgétaires, à la qualité universitaire et aux pratiques équitables en matière d'emploi. En entrant dans la protection des créanciers, ces garanties ont été jetées par la fenêtre avec les personnes qu'elles représentent. Ces personnes sont des professeurs, des membres du personnel et des étudiants de l'Université Laurentienne et ce sont des citoyens de l'Ontario, en particulier du Nord de l'Ontario.

En tant que député de la région de Nipissing, vous devriez faire tout en votre pouvoir pour vous assurer que toutes les universités du Nord - y compris l'Université de Nipissing - disposent du financement public dont elles ont besoin pour prospérer et servir la région de la meilleure façon possible.

Sortez-vous de l’ombre et parlez pour la population du Nord de l’Ontario, Vic.

Cordialement,
Nom *
Ville
Affiliation (syndicat, institution, etc.)
Submit
Never submit passwords through Google Forms.
This content is neither created nor endorsed by Google. Report Abuse - Terms of Service - Privacy Policy