Request edit access
Gestion des pathologies aigues de ses propres enfants
Dans le cadre de ma thèse de médecine générale je vous propose de répondre à ce questionnaire à réponses multiples sur le thème traitant de la problématique suivante :
Comment les médecins généralistes prennent-ils en chare leurs propres enfants en cas de pathologie aigue ?
Quel est votre sexe ? *
Quel est votre âge ? *
Quel est votre statut actuel *
Avez-vous effectué une formation en pédiatrie ?
Réponses multiples
Stage d'externat
Semestre d'internat
D.U. de pédiatrie
Apprentissage avec la pratique
Aviez ou avez-vous une activité spécifique à orientation pédiatrique ? *
Dans votre pratique, avez-vous une estimation du pourcentage du nombres de consultations pédiatriques (< 6 ans) *
Combien d'enfants avez-vous ? *
Quel âge ont-ils ?
Réponses multiples
Moins d'un an
1 à 6 ans
6 à 12 ans
12 à 18 ans
Adulte
A quelle période de votre curcus médical avez-vous eu votre premier enfant ? *
Votre conjoint(e) est-il/elle médecin ? *
Vous encourage-t-il/elle a prendre en charge vous même vos enfants en cas de pathologie aigue ? *
Vos enfants ont-ils déjà consulté un autre médecin ?
Réponses multiples
Non
Pédiatre
Médecin généraliste / de famille
Spécialiste
Devant quels symptômes, sans fiévre, initiez-vous la prise en charge ?
Réponses multiples
Rhinite
Toux
Douleurs abdominales
Dysphagie
Otalgie
Eruption cutanée
Céphalée
Traumatisme
Devant ces symptômes, faites-vous un examen clinique complet ? *
A quel moment décidez-vous de consulter un pédiatre ou un autre médecin généraliste ? *
En tant que médecin, prescrivez-vous plus facilement des examens complémentaires à vos enfants (biologie, radiologie, ECBU, ...) ?
En tant que médecin, prescrivez-vous plus facilement des antibiotiques à vos enfants ? *
Selon vous, pour quelles raisons, un médecin généraliste traite-t-il ses enfants ?
Réponses multiples
Commodité
Coût
Manque de temps
Confiance en ses propres soins
Difficulté d'accès à un confrère (délai de rendez-vous)
Selon vous, quelles sont les principales raisons qui encouragent le médecin généraliste à faire appel à un confrère ?
Réponses multiples
Manque d'objectivité
Risque de surmédicalisation
Manque de formation pédiatrique
Manque de confiance en soi
Difficulté d'examiner ses enfants
Submit
This content is neither created nor endorsed by Google. Report Abuse - Terms of Service