article3.png

La signature de Laurent WAUQUIEZ ne vaut rien !

(Communiqué adressé - avant diffusion - à toutes les personnes citées pour rectification d’éventuelles erreurs ou omissions les concernant. Aucune réponse reçue.)

Cet ancien président national de LR, actuel président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, n’est malheureusement pas le seul des “professionnels de la politique” à ne pas honorer sa signature et à vouloir réduire les électeurs au silence entre les scrutins !

Pour la présidentielle il faudra voir les actes passés et présents en faveur du référendum d’initiative citoyenne (RIC) de chaque candidat. Le RIC est la seule garantie de pouvoir reprendre la parole pour décider de ce qui nous regarde…

Le CLIC (Comité de Liaison pour l'Initiative Citoyenne) estime que dans une prétendue démocratie les citoyens d'une Région ne devraient pas être réduits au silence pendant 6 ans mais pouvoir reprendre la parole pour décider de ce qui les regarde. A l'occasion des Régionales 2015, le CLIC avait donc demandé à toutes les listes de France,de signer un "engagement public" pour ce qui n’est qu’une simple "application démocratique" de la Loi du 13.08.2004. L’engagement d'organiser systématiquement toute consultation demandée par au moins 10% des inscrits et de prendre en compte le résultat mais seulement si le OUI l'emporte avec un pourcentage des inscrits supérieur à celui obtenu par sa liste. C'est démocratiquement et mathématiquement "juste".

Le candidat LR-UDI en Auvergne-Rhône-Alpes Laurent WAUQUIEZ a signé cet "engagement public" (ainsi que Mme V. Pécresse, IDF et M.C. Estrosi, PACA).

Le 1er septembre 2016, l'association Article3 dont le siège est à LYON a décidé de lancer, sur le fondement de l'engagement public signé par Laurent Wauquiez, la demande de consultation suivante :

“Organisation d'une consultation des électeurs de la région Auvergne-Rhône-Alpes, pour qu'ils se prononcent sur le bien fondé de la délibération du 07.07.2016 qui a accordé 132 millions € de subvention au projet d'autoroute A45. (Saint-Etienne - Lyon)”


Cette demande de consultation est particulièrement fondée.

En effet  la subvention a été accordée par un vote de la “majorité régionale” élue par 22,63% des inscrits. L’opposition représentant 33,08% des inscrits, soit près de 50% de plus que la majorité régionale a voté contre cette subvention.

Une très forte opposition à ce projet étant constatée, il est donc démocratique d'en appeler à l'arbitrage des électeurs par la procédure inscrite dans l'engagement public signé.

Le CLIC a tout simplement demandé aux candidats aux élections et aux  groupes représentés à la Région s’ils soutenaient la demande de consultation.

La tenue de sa promesse par Laurent Wauquiez s’étant, assez vite révélée peu probable, le CLIC n’a sollicité que trois  des associations qui avaient manifesté à Mornant contre l'autoroute A45.

Attac Loire-sud qui soutient la demande de consultation.

La Confédération paysanne 42 qui n’a pas daigné répondre malgré deux relances, tout comme Les jeunes socialistes 42.

Une fois de plus il est démontré que les hommes politiques au Pouvoir, même avec une promesse signée refusent de permettre aux citoyens de reprendre la parole pour décider de ce qui les regarde par RIC.

La priorité  des priorités est donc bien de rassembler, un jour par semaine, de 18 à 19H,des millions de citoyens sur les places publiques jusqu’à avoir obtenu la promulgation au J.O d’une loi constitutionnelle du RIC en toutes matières dans l’article 3 de notre Constitution.

Avant de lancer l’opération, pour qu’elle soit à coup sûr un succès il faut compter  ceux qui sont prêts à manifester sur cette unique revendication...

C’est l’objet l’unique objet du formulaire du CLIC dont “Article 3” est membre. goo.gl/forms/2aG4YUvXlh      


P.S. : Rendons hommage à un élu régional, Eric PIOLLE Maire écologiste de Grenoble qui - lui - a respecté ses engagements en faveur d’une gestion démocratique de sa ville. Il a mis en place sur le site internet, une page pour déposer les “demandes de consultation” et les soutenir en ligne. (mais également sur papier), avec un seuil à 10%.
Un référendum d’initiative citoyenne a été organisé à Grenoble pour s’opposer à la politique du stationnement de la majorité municipale mais n’a pas obtenu la moitié de voix de la liste Piolle le jour de son élection.


www.article3.fr    -    ca@article3.fr 

04.72.24.65.02
06.23.96.08.15

   Article3 est membre du CLIC clic-ric.org