École alsacienne

Procès verbal adopté de la réunion du

COMITÉ QUADRIPARTITE

du 4 octobre 2012

Présidence : la direction

Etaient présents :

Personnel : Abdelilah Hilali, Pascale Zaréa,  Laurence Fabre, Sylviane Duchesnay, Fabienne Rappold, Philippe Ménétrier, Montaine Deslandes.

Elèves : Elise Warin, Adèle Clermont, Gabriel Vandamme, Alice Léveillé, Alice Roncey, Marie Ben Aych, Hector Saint Palais, Gaetan-Max Jayle, Elizabeth Kodo Betti, Emmanuel Hay, Assia Wirth.

Parents : Mme Lanza-Pierre.

Direction : Brice Parent, Claude Colombani.

1) Calendrier pour l’année 2012-2013

A 17h 
Lundi 12/11/12 (présidence : professeurs/personnel)
Jeudi 29/11/12 (parents)
Mardi 8/1/13 (élèves)
Lundi 4/2/13 (direction)
Jeudi 28/2/13 ( personnel/professeurs)
Mardi 2/ 4/13 (parents)
Lundi 13/5/13 ( élèves) 
Jeudi 6/6/13 ( direction)

2) Rappel du rôle du Comité Quadripartite :

C’est un lieu de réflexion et de propositions qui sont ensuite examinées par la Direction en vue d’éventuelles décisions (cf article sur le site de l’Ecole).

Voir sur le site aussi le compte-rendu de la dernière journée Quadripartite «  Moi et les Autres ».

Le Comité Quadripartite a un rôle important car c’est un organisme de mobilisation qui propose des actions dans le réel et la vie quotidienne de l’Ecole.

3) Les suites de la Journée Quadripartite « Moi et les Autres » :

a) Mise en place progressive de la médiation 

- 11 personnes  du Petit Collège suivent actuellement une formation dans cette perspective puisque, après cette formation de 3 jours, ces personnes formeront elles-mêmes les élèves médiateurs. Cette formation pourrait se poursuivre avec les élèves de 6ème/5ème.

Les objectifs sont clairs et précis, en lien avec  les valeurs humanistes,  et des techniques sont proposées pour éviter les conflits entre élèves sous une forme non violente. Cette formation n’étant pas terminée, les déléguées du Comité Quadripartite qui y participent en feront un compte-rendu  dans son intégralité au prochain comité. Notamment, sera abordée dans la dernière phase de la formation d’ici le prochain comité une question essentielle : à partir de quand est-il nécessaire pour le médiateur d’aller voir l’adulte ?

Exemple de l’Ecole Aujourd’hui où tous les élèves sont formés à la médiation, ils seront médiateurs à différents moments. Quand il y a un conflit, soit le médiateur intervient, soit les élèves viennent eux-mêmes chercher le médiateur, ce qui peut éviter des conflits graves, la démarche commune étant de faire attention aux autres ( selon le ministère de l’éducation Nationale, 10% des élèves souffrent de harcèlement) .

- Ce projet de mise en place de la médiation suscite quelques questions :

Le rôle des médiateurs est important car il s’agit de prêter attention à l’autre, de tenter de régler entre élèves  les conflits. Mais si la situation ne se calme pas, les adultes seront-ils sollicités ? Et à partir de quand fait-on appel aux adultes ? Est-ce que cela ne va pas favoriser le règlement de certaines situations entre enfants seulement ? Non, est-il répondu, la démarche est justement de faire appel à quelqu’un qui est  extérieur au conflit, le médiateur, puis à un adulte si nécessaire.

Les adultes ne se déchargent-ils pas sur les élèves ? Il est répondu que non, car le rôle des élèves  est complémentaire de celui des adultes , les élèves sachant souvent plus que les adultes l’existence de conflits entre élèves. Il y a eu dans l’Ecole des évènements graves, 2 suicides d’élèves, qui ont sensibilisé chacun à la question de l’attention à l’autre et ont amené les adultes à y réfléchir.

Par exemple, les conseils préparatoires peuvent permettre de repérer des élèves en souffrance.

  - Il y a un projet éventuel de mise en place de la médiation en 6ème /5éme, les médiateurs intervenant comme au Petit Collège auprès des élèves de leur niveau. Ne pourrait-on réfléchir aussi sur l’idée que les médiateurs interviennent sur d’autres niveaux, par exemple entre la 6ème et la 3ème, les plus grands pourraient-ils être médiateurs des plus petits ?

b) Propositions des délégués élèves : complémentairement à la médiation ou dans les niveaux de classe où cette formation à la médiation n’a pas lieu,  comment aller au-devant des élèves dont on sait qu’ils sont un peu à l’écart ?

- Vie de classe : le fait que les élèves désormais proposent les thèmes des vies de classe peut favoriser les échanges entre élèves.

- Créer des moments de rencontre où les élèves puissent échanger, se connaître.  Au foyer ?

lors des dîners de classe ? Est notée la difficulté pour les personnes isolées de venir. Prévoir des invitations ? comment formuler l’invitation ? Aller tout simplement au devant des élèves, les inviter d’une manière non formelle ?

- Créer des moments de discussion avec des thèmes qui permettent à chacun de s’exprimer, faire des activités ensemble, pas forcément dans le cadre de l’Ecole.

- S’inspirer de ce qui peut se faire ailleurs :

Journée d’intégration

A l’étranger, les « Maisons » (internat)

Au Lycée français de New York, existence de vies de classe plus officielles , où on parle du point de vue de l’élève ( questions liées à l’intégration, relations entre élèves etc.)

Il est proposé aux élèves  délégués du Comité Quadripartite d’interroger leurs camarades sur ces questions, de collecter des propositions et de recueillir leurs avis sur la médiation.

Chaque famille de l’Ecole étant d’ailleurs invitée à faire de même, le débat préalable à toute mise en place d’actions étant loin d’être clos.

4) Quel nouveau thème pour une prochaine journée Quadripartite ?

-  A partir de la dernière journée quadripartite, les propositions s’orientent vers une réflexion sur les valeurs fondatrices de l’Ecole.  

Fréquemment, on s’interroge sur le projet de l’Ecole, sa particularité. Comment est illustré le projet humaniste de l’Ecole au quotidien ou lors de diverses manifestations ( à la fête de l’Ecole par exemple) ?

 Donne-t-on aux nouveaux professeurs le  texte inséré dans la plaquette de l’Ecole qui énonce les valeurs de l’école pour qu’ils en prennent connaissance ? La question de la transmission de ces valeurs est posée.

Avant de commencer un travail de réflexion (que signifie le mot « humaniste », comment l’Ecole pourrait-elle être plus «  humaniste » ?) il faudrait s’assurer que chacun dispose de ce texte  et l’a lu. Il est proposé de l’apporter au prochain Comité Quadripartite.

  - La réflexion des professeurs commencée l’année dernière  s’inscrit dans le projet humaniste de     l’Ecole : comment instaurer à l’Ecole davantage de diversité sociale ?

Actuellement, sur 1600 élèves, 80 élèves bénéficient d’une bourse.

   - Le projet « Sénégal » s’inscrit aussi dans cette recherche d’une plus grande ouverture.

   - Les élèves font quelques propositions : des rencontres sportives avec des élèves d’autres établissements, lire du théâtre, jouer de la musique en hôpital ou maison de retraite.

Il est suggéré de faire une liste de ce qui existe déjà et une liste de propositions.

5) en questions diverses, sont rapidement évoqués :

- la proposition de créer un compte CQ sur facebook

- la réflexion nécessaire sur le retour du mercredi matin dans le primaire.

- les 100 ans du Jardin d’enfants au Petit Collège et les activités prévues pour cette commémoration le 12 octobre.

École alsacienne – association déclarée reconnue comme établissement d’utilité publique        Page   sur
109, rue Notre-Dame-des-Champs 75006 Paris – Tél. : 01 44 32 04 70 – Fax : 01 44 32 04 64        

www.ecole-alsacienne.org