L’opinion d’ESR à propos de GNU GPL

http://www.youtube.com/watch?v=gEPg2M1qbEs

Quel est l’intérêt d’être connu et respecté si on ne peut pas parler de manière hétérodoxe de son propre mouvement ?

Un de mes points de vues hétérodoxe, c’est que nous nous préoccupons beaucoup trop des licences. Et je pense en particulier que nous n’avons pas besoin de contre-licences. Je ne pense pas que nous avons vraiment besoin d’une licence comme GNU GPL, qui punit les gens qui utilisent un code source fermé. Laissez-moi vous dire ce que je pense. Ensuite je vous expliquerai pourquoi nous n’avons pas besoin des licences en question.

Je pense que nous n’en avons pas besoin parce qu’il y a une quantité considérable d’analyses économiques de ces dix dernières années, dont une bonne partie ont été faites par moi, qui semblent démontrer que l’open source est ce que les économistes appellent un mode de production plus efficace. C’est un meilleur investissement, vous obtenez un meilleur résultat sur les ressources que vous avez investis en développant en open source plutôt qu’en sources fermées.

Il y a un bon nombre de cas en particulier où les gens ont pris des produits open source qui avaient pas mal de succès, et qui ont fermés le code, en les mettant sous contrôle exclusif, sous licence propriétaire, et qui ont ensuite essayés de faire du commerce avec. En général ils n’y arrivent pas. Et la raison pour laquelle ils échouent est assez simple. Á partir du moment où vous prenez un produit fermé, votre entreprise est limité à n’embaucher qu’un petit nombre de développeurs. La communauté open source à qui vous tournez le dos aura plus de monde que vous. Ils peuvent publier des communiqués plus souvent et peuvent obtenir plus facilement des réactions d’utilisateurs.

Donc ce que je veux dire est que simplement par le processus numérique dynamique, prendre un code ouvert pour le fermer est quelque chose que le marché va punir. Vous allez perdre. L’inefficacité inhérente du développement d’un code fermé est une embûche, et vous n’allez plus avoir de modèle ou de produit commercialisable. Nous avons constaté que c’est ce qui s’est passé un bon nombre de fois.

Mais maintenant, regardons les implications à prendre au sérieux. La question que je me suis posé est la suivante : si le marché punit les gens qui utilisent un code source fermé, alors pourquoi nos licences ont elles besoins de punir les gens qui veulent en faire un code fermé ?

C’est pourquoi je ne pense pas que vous avez vraiment encore besoin de GNU GPL ou d’une contre-licence. C’est une tentative de prévenir des comportements que le marché punira de toute manière. Et cette tentative a un inconvénient. L’inconvénient est que les gens, surtout les avocats et les chefs d’entreprises voient GNU GPL et expérimentent la peur. La peur que tous les secrets de l’entreprise, la connaissance des affaires, et les sauces maisons soient soudainement éversées dans le monde extérieur par quelques glissements inadvertants du code interne. Je pense que la peur nous pénalise plus qu’autre chose. Et c’est la raison pour laquelle nous n’avons plus besoin de GNU GPL.

Eric S. Raymond