La journée mondiale contre la cyber-censure :

« La presse guinéenne en ligne, force de changement et vecteur de haine »

Le 12 mars 2011

Maison de la Presse de Conakry

Contexte :

Malgré les difficultés que connaissent les Guinéens pour accéder à Internet, la presse en ligne est en plein expansion. On dénombre aujourd’hui une centaine de sites Internet d’information sur la Guinée permettant aux Guinéens de l’intérieur et de la diaspora d’être informés en temps réel de la situation de leur pays et de sa population. La place qu’occupe la presse en ligne est d’autant plus importante qu’elle est sur le point de s’imposer comme première source d’information en raison de sa spontanéité, de sa gratuité et surtout de son accessibilité à tous ceux qui sont proches ou loin de leur pays.

Durant les périodes de crise que la Guinée a successivement traversées de 2006 à 2009, les sites Internet ont joué un rôle considérable dans la marche vers le changement réclamé par le peuple. Durant ces périodes caractérisées par des insurrections populaires, la presse en ligne a eu le mérite de s’imposer en tant que véritable force de changement en attirant l’attention de la communauté nationale et internationale sur les différentes exactions perpétrées par les pouvoirs militaires contre la population civile. Il faut également souligner que tout au long du processus électoral qui a permis à notre pays de sortir de cette longue crise par l’organisation de la première élection libre et démocratique en Guinée, la presse en ligne a également fourni des efforts inestimables pour éclairer les internautes quant au contenu du programme de société des différents candidats à la présidentielle en vue de les amener à faire un choix objectif.  Aussi, elle a satisfait dans une large mesure leur curiosité en les faisant vivre virtuellement tous les instants forts des campagnes électorales.

Si la presse en ligne a pu jouer ces rôles louables durant cette période avec les moyens du bord et sans aucune aide de quelque nature que ce soit, il s'est clairement avéré que plusieurs sites ont joué un rôle notoire dans la diffusion de la haine ethnique et de l’intoxication. D’autres se sont également illustrés par le caractère partisan de leur contenu. Les sentiments fréquemment exprimés par les Internautes dans leurs commentaires aux articles publiés par ces sites corroborent ces constats sans aucun doute.

Considérant que ces agissements sont de nature à attiser la haine entre les composantes ethniques de la Nation contribuant ainsi à la transformation de la Guinée en  une véritable poudrière qui laisse planer le risque d’un conflit ethnique sur le pays surtout en période électorale, il est important voire impératif de saisir l'occasion qu’offre le 12 mars consacré journée mondiale contre la cyber-censure par l’organisation Reporters Sans Frontières (RSF) pour réunir les associations de la presse en ligne, les directeurs de publication des sites Internet, le Conseil National de la Communication, le Ministère des NTIC, les journalistes et d'autres personnes ressources pour débattre entre autres de l’Internet en général et de la presse en ligne en particulier et ce en tant que force de changement mais aussi vecteur de haine ethnique en Guinée. Le rôle de cette presse dans la préservation de la paix et dans la réconciliation nationale.

Par ailleurs, quelques jours avant la tenue de cette conférence un live blogging sera lancé sur les blogs : http://guinee50.blogspot.com et http://nonloin.mondoblog.org pour recueillir le point de vue des internautes par rapport au thème débattu.

Objectifs :

           Les objectifs de cette conférence débat sont les suivants :

♣ Exposer les bienfaits de l’Internet mais aussi et surtout les dangers que comporte pour notre pays la diffusion de la haine inter-ethnique et de l’intoxication par des sites qui sont lus par des milliers de Guinéens de diverses origines ethniques.

♣ Appeler les éditeurs de la presse en ligne à plus de professionnalisme dans le traitement de l’information et à plus de moralisation des contenus de leurs sites dans le souci de préserver la paix et de favoriser la réconciliation nationale.  

♣ Instaurer plus de confiance entre la presse en ligne et ses lecteurs avant, pendant et après les prochaines élections législatives.

                                                             

             

La journée mondiale contre la cyber-censure :

« La presse guinéenne en ligne, force de changement et vecteur de haine »

Le 12 mars 2011

Maison de la Presse de Conakry

Programme:

11H00 : Allocution de bienvenue et présentation des invités et conférenciers Par le modérateur Mohamed Djibril Camara, journaliste à Liberté FM

 

11H05 : Les mots du représentant de Reporters Sans Frontières sur la consécration du 12 Mars Journée mondiale contre la cyber-censure par RSF. Par Mr Souleymane Diallo, Représentant de RSF en Guinée et administrateur du Journal satirique Le Lynx

11H15 : Introduction de la conférence Par Fodé Sanikayi Kouyaté, blogueur et organisateur de la conférence

 

11H25: Comment rendre Internet accessible à tous sur l’ensemble du territoire nationale ? Par Mr Oyé Guilavogui, Ministre des Postes Télécom et des NTIC

 

11H40 : La presse en ligne en tant que force de changement Par Mr Amadou Tham Camara, Président de l’Association guinéenne de la presse en Ligne (Aguipel)

11H55 : La presse en ligne en tant que vecteur de haine ethnique et de désinformation en République de Guinée. Par Mr Fodé Tass Sylla, journaliste à la RTG

 

12H10 : Le rôle de la presse en ligne dans la préservation de la paix et dans la réconciliation nationale. Par Monsieur Justin Morel Junior, ancien Ministre de l’information et des NTIC        

 

12H25 : Débat : la presse en ligne peut-elle conduire la Guinée au pire ? Allons-nous laisser les autorités étouffer la liberté d’expression en ligne ?

 

 

13H00 : Discours de clôture par Madame Martine Condé, Présidente du Conseil national de la communication (CNC)    

 

13H10: Cocktail   

Voici mon discours