École alsacienne

Procès verbal adopté de la réunion du

COMITÉ QUADRIPARTITE

du 12 novembre 2012

Présidence : le personnel

 

23 personnes étaient présentes :

Les élèves : Elise Warin, Gaëtan Max Jayle, Hector Saint Palais, Alice Roncey, Assia Wirth, Gabriel Vandamme, Alice Leveille, Emmanuel Hay, Elisabeth Kodo-Betti,

Les parents : Etienne Li, Florence Moch, Dominique Rieu-Helf.

Le personnel :

PC : Laurence Favre, Laurence Kalfon, Sylviane Duchesnay

GC : Abdelilah Hilali , Pascale Zaréa, Fabienne Rappold , Philippe Ménétrier , Montaine Deslandes,

La direction : Pierre de Panafieu, Brice Parent, Nadia Vuong, Claude Colombani.

 

Ordre du jour :

 

-           La médiation,

-           Les 100 ans du JE

-           A propos des valeurs de l’E.A. à la relecture du projet d’établissement.

-           Questions diverses

 

La médiation

 

Un tiers des professeurs du Petit collège continuent cette formation et pensent qu’il y a beaucoup de bonnes choses à reprendre et à ajuster pour l’École alsacienne. Elle est de trois jours pour les professeurs et se poursuit toute l’année pour les élèves.  Ils ont bien apprécié certains exercices à faire avec la classe,  afin que chacun apprenne à mieux se connaître, à  échanger et découvrir des goûts en commun. Il s’avère que diverses activités proposées restent adaptées aux élèves les plus jeunes mais sont à revoir pour les appliquer chez les plus grands. Certaines propositions sont à faire évoluer ou à approfondir car elles ont été abordées trop rapidement.

 

Quelques questions émanant des quatre familles de l’École alsacienne reviennent à plusieurs reprises :

 

-           Comment ce travail peut-il se poursuivre et être repris par le Grand collège ?

-           Quand l’adulte intervient il ?

 

Réponse de ceux qui ont suivi la formation :

Les conflits simples se règlent entre les enfants ; au-delà, ils font appel aux adultes au-delà.

 

Question des élèves :

A quel âge débute ce genre d’approche et est elle adaptée en maternelle ?

N’est il pas nécessaire au départ pour l’École alsacienne, d’accompagner les élèves même si ceux-ci sont formés ?

N’existe-t-il pas un risque que les médiateurs se prennent pour des justiciers et qu’il y ait des règlements de compte entre jeunes ?

 

Réponse de la psychologue :

Les élèves médiateurs sont choisis, élus, il nous semble donc souhaitable de leur faire confiance pour appliquer le fonctionnement appris et les laisser assumer leur responsabilité.

Ils expérimentent  l’approche et ont le droit de ne pas y parvenir,  ainsi ils se prennent en charge et augmentent leur niveau de maturité.  Ils peuvent demander de l’aide à tout moment et sont soumis au secret.

Ainsi c’est très positif sur le groupe :

-           Cela crée une ambiance de confiance,

-           Permet aux élèves de gérer eux-mêmes les petits conflits,

-           Alerte en cas de souffrance ou d’isolement de certains jeunes.

Il semble important aussi pour les parents que les élèves se débrouillent un peu tout seul.

 

Les professeurs formés rappellent que des travaux écrits sont menés à ce sujet

 

 

La direction :

Depuis la journée quadripartite “Moi et les autres”, nous avons constaté des changements de comportements, et nous avions envie d’essayer autre chose c’est pourquoi la médiation nous semblait un ensemble de dispositions pour nous aider à progresser, un outil supplémentaire pour mieux communiquer.

 

Les quatre famille de l’École alsacienne s’interrogent collectivement pour trouver d’autres idées afin de faciliter la communication et le lien entre les élèves.

 

Les professeurs :

- en atelier les élèves s’exercent à la redistribution de la parole au sein du collectif.

- pour fédérer un groupe, les projets en commun représentent de bons outils (spectacles, voyages, sorties....) - dans chaque classe, chaque professeur se montre soucieux en général que leurs élèves communiquent entre eux.

 

Les élèves :

- Proposent de sonder les groupes tôt dans l’année afin de partager autre chose ensemble, de mettre en place d’autres types d’activités pour créer du lien et  pour prévenir le phénomène des clans. Et d’ailleurs se questionnent les jeunes faire clan est ce que c’est négatif ?

 

La psychologue :

Rétorque qu’il est judicieux de se s’interroger  sur la place faite aux autres dans le clan !

 

La direction :

Répond que le défi des 4e est un champ de compétition très large en vue de prendre conscience que nous avons tous besoin des uns et des autres.

Quant au phénomène de clan si le projet commun est inclusif il s’avère positif et constructif mais dès lors qu’il reste exclusif il devient négatif  et  peut même aller jusqu’à l’ostracisation (le rejet de l’autre).

 

 

Les 100 ans du J.E.

 

Les professeurs du P.C. évoquent rapidement cette journée du 12/10/2012  qui fut un jour sans cartable, festif, rendant hommage aux  savoir faire et à la pédagogie des jardinières d’enfants  d’autrefois tout en célébrant le quotidien des élèves et des professeurs d’aujoud’hui. Tout le P.C. s’est mis ce jour là au rythme des maternelles.  Les activités différentes et variées furent très appréciées comme les  chants et danses  en commun sur des niveaux divers ex. : JE et 8e et 7e, danses et comptines d’il y a 100 ans, films, interviews, témoignages d’anciens. ....etc ......et pour finir un goûter tous ensemble dans la cour Babar régalant petits et grands.

 

 

Les valeurs de l’E.A. et le projet d’établissement :

 

Les élèves :

Quelles valeurs de l’E.A. voulons nous mettre en exergue ?

 

Les professeurs :

Que fait-on à l’E.A. pour que ce texte soit connu ?

Peut-on lister ce qui se fait et qui fonctionne bien et ce qui ne marche plus ou que l’on pourrait réajuster différemment ?

Qu’est ce qu’une valeur humaniste ?

Quelles sont nos valeurs communes ?

 

Les parents :

Qu’est ce que l’E.A. attend des parents d’élèves ?

 

La direction :

Il faut situer ce projet d’établissement dans le temps de sa création.

Mme Vuong précise que toutes les familles du P.C. (250) ont consulté ce projet et qu’il constitue donc dès le départ une promesse de partenariat entre l’E.A. et les familles.

M de Panafieu précise qu’on souhaite une adhésion des parents à ce projet. Il propose de donner un titre à la prochaine journée quadripartite : « Aux valeurs-aux valeurs »

 

 

Questions diverses :

 

M de Panafieu revient sur les travaux  qui  s'étaleront  de juin 2012 à la fin de l’été 2014.

Il rappelle l’historique et les objectifs de cette réfection (cf toutes les publications précédentes à ce sujet).

Il nous informe que pendant la durée des travaux le P.C. arrivera par le 107 bis rue Notre Dame des Champs, que les classes se feront dans des algécos installés sur le terrain de tennis et que les jardins de la direction seront réaménagés en cours de récréation pour le P.C.

 

Le C.Q. cherche actuellement des thèmes et des dates pour la prochaine journée quadripartite.

École alsacienne – association déclarée reconnue comme établissement d’utilité publique        Page   sur
109, rue Notre-Dame-des-Champs 75006 Paris – Tél. : 01 44 32 04 70 – Fax : 01 44 32 04 64        

www.ecole-alsacienne.org