Équipement

Description/normes minimales

Photo

Protection des chevilles

But: Éviter les coupures et les perforations du tendon d’Achille avec les lames lorsque le patineur est dans la phase de propulsion.

Exigence minimale: Lorsque le patineur ne porte pas de combinaison résistante aux coupures, une protection contre les coupures et les perforations en Kevlar ou en Dyneema doit couvrir ses deux jambes, depuis le haut du patin, jusqu’à dix centimètres au-dessus.

Conseil: Prolonger la couverture un peu plus haut, si désiré. Plus qu’il y a de protection contre les coupures et  perforations, mieux que c’est.

Protection des yeux

But: Éviter les blessures aux yeux causées par des morceaux de glace ou par l’entrée en collision avec une lame ou d’autres objets.

Exigence minimale: Des lunettes résistantes à l’éclatement ou une visière sont requises pour tous les patineurs. Les lunettes doivent être maintenues en place à l’aide d’une courroie.

Conseil: Des lunettes claires ou jaunes sont recommandées. Plus elles résisteront à l’éclatement et plus la zone de protection sera étendue, mieux ce sera.

Protection des mains

But: Éviter les coupures et les perforations des mains avec les lames.

Exigence minimale: Pour les programmes d’initiation au

patinage, le port de gants ou de mitaines est exigé.

Pour toute activité effectuée avec des patins à longue lame, le port de gants en cuir ou de gants synthétiques offrant une résistance aux coupures et aux perforations égale ou supérieure au gant de cuir est exigé.

Protection du reste du corps

But: Éviter les coupures et les perforations de toute autre partie du corps non protégée par d’autres équipements de protection.

Exigence minimale: La peau sous la ligne médiane du cou ne doit pas être découverte.

Conseil: L’exigence minimale en matière de « protection du reste du corps » est recommandée pour toute autre activité (p. ex., l’entraînement). Plus la résistance aux coupures et aux perforations sera élevée, mieux ce sera.

Protection du tibia

But: Prévenir les coupures et les perforations le long du tibia par les lames de patin et prendre certaines mesures de protection contre les collisions avec des objets durs ou des personnes.

Exigence minimale: Lorsque les patineurs portent des patins à longue lame, ils doivent intégrer des matériaux de plastique dur aux vêtements qui résistent aux perforations, tout en absorbant une partie de l’énergie de l’impact. Le front doit être protégé complètement à partir de 2,5 cm du haut du patin, jusqu’à 2,5 cm du bas du genou. La protection peut être portée par-dessus ou en dessous de la combinaison moulante du patineur ou elle peut être intégrée à son vêtement.

Lames de patin

But: Réduire les risques de perforation avec les lames.

Exigence minimale: L’extrémité avant et arrière des lames de patin doit être arrondie dans un rayon minimal d’un centimètre.

Conseil: Plus les extrémités du patin seront arrondies, mieux ce sera.

Protection de la tête

But: Éviter les blessures majeures et mineures à la tête et les traumatismes crâniens associés aux impacts avec la glace, les bottes, les lames, les personnes, les bandes et les matelas de protection.

Exigence minimale: Le port du casque est obligatoire pour toute activité sur glace. Il doit être bien attaché sous le menton en tout temps. La lame de patin ne devrait pas pouvoir entrer dans les trous de ventilation du casque.

Pour les participants aux programmes d’initiation au patinage et au patinage de vitesse, et les participants aux programmes Vie active et S’amuser en patinant, les casques doivent respecter la norme ASTM F 1849 ou être approuvés par la CSA (casques pour le hockey, la planche à neige et le ski seulement).

Pour toute autre compétition et activité, les casques doivent respecter la norme ASTM F 1849.

Protection des genoux

But: Éviter toute blessure par perforation ou par un coup porté aux genoux.

Exigence minimale: Une protection du devant du genou faite de matériel résistant aux perforations (p. ex., le Kevlar ou le Dyneema) et qui amortit les chocs (p. ex., mousse à haute densité) doit couvrir la rotule au complet. La protection peut être portée par-dessus la combinaison du patineur ou être intégrée à la combinaison.

Conseil: Plus votre protection résistera à la perforation et plus elle sera en mesure d’absorber l’énergie de l’impact, mieux ce sera.

Protection du cou

But: Prévenir les coupures et les perforations dans la région du cou, et plus particulièrement au niveau des artères principales.

Exigence minimale: Tous les patineurs doivent porter une protection couvrant la partie inférieure du cou et les tissus mous situés sous le menton, jusque sous la ligne s’étendant entre les aisselles, vers le devant du corps. La protection au cou doit être faite de Kevlar, de Dyneema ou de nylon balistique. Elle peut être intégrée dans la combinaison moulante du patineur ou glissée à l’intérieur du vêtement. Si la protection au cou est glissée à l’intérieur du vêtement du patineur, il faut s’assurer qu’elle y est solidement fixée.

Patinage de vitesse Canada

29 juin 2012