Réalisation KT 42 - Année 2008-2009

ANIMATION de la TOUSSAINT autour de Sainte Kateri Tekakwitha

ANIMATION de la TOUSSAINT autour de Sainte Kateri Tekakwitha. Les enfants sont allés dans une maison de retraite pour vivre une animation autour de la première sainte de Grand Nord. Jeunes et moins jeunes ont découvert la vie de sainte Kateri à travers un diaporama ; ils ont ensuite réalisé une rosace des saints avant de terminer ensemble par une petite célébration.

Sur une banderole est écrit le mot « Toussaint ».

  Chant : “Tu es là au cœur de nos vies”

  Introduction :

Le 1er novembre, c’est la Toussaint, vous le voyez écrit sur la banderole. Qu’est-ce que ce mot signifie pour vous ? Qu’est-ce que représente cette fête dans le calendrier liturgique ?

Faire réagir les enfants et les résidents sur ce mot en entamant le dialogue.

  Dans ce mot on peut lire « Tous saints » (séparer la banderole pour passer du mot
« Toussaint aux mots » « tous saints »)

  Qu’est-ce qu’un saint ? Pourquoi fêter les saints le jour de la Toussaint ? Est-il facile de devenir saint ? Sommes-nous tous appelés à devenir des saints ? Qu’ont-ils fait de particulier pour devenir saint ? Nous allons essayer de répondre ensemble à ces questions durant cette rencontre, mais auparavant, regardons ensemble le diaporama sur la vie de Kateri, la première sainte du grand Nord.

  Projection du diaporama sur Sainte Kateri

Diaporama 1.30 MO, la narration permettra de commenter le diaporama.

  Compréhension du diaporama questions/réponses

  Question : qu’a fait Kateri de particulier pour être reconnue sainte ?

  Sa foi ne l’a pas coupé de la vie

  Question : et nous ? pouvons-nous devenir saint ou sainte ?

Un saint (ou sainte) n’est pas forcément un homme ou une femme parfait, c’est quelqu’un qui vit le plus possible en amitié avec Dieu en accueillant l'évangile ; quelqu’un qui n’a pas forcément réalisé des actions éclatantes mais qui a vécu simplement le quotidien, dans l’amour. C’est au cœur de la vie de tous les jours que nous sommes appelés à la sainteté.

On ne devient pas saint ou sainte du jour au lendemain ; c’est au jour le jour que l’amour de Dieu creuse son sillon dans nos vies. Il ne faut pas attendre que la sainteté nous tombe dessus un beau matin. IL FAUT COMMENCER A AIMER, A S’ENGAGER CHAQUE JOUR UN PEU PLUS ET PETIT A PETIT NOUS AVANÇONS SUR LE CHEMIN DE LA SAINTETÉ. On ne naît pas saint, on le devient. Même les enfants, à l’école, à la maison, au sport. Vivre en ami de Jésus peut commencer aujourd’hui.

Pour devenir saint, il n’y a pas 36000 façons. il suffit de vivre pleinement l’amour de Dieu en aimant à notre tout les autres comme kateri l’a fait.

Le jour de la Toussaint nous disons merci à tous ces hommes et ces femmes qui ont été des modèles pour nous et qui nous ont montré le chemin vers Dieu. A nous d’essayer de les suivre.

  Activité  :Réaliser la rosace de la Toussaint

CÉLÉBRATION

  Chant : Écoute, Écoute T40

 PENDANT CE TEMPS, en procession, on va coller les figurines représentant les saints sur l’arbre du Royaume de Dieu

 Mot d’introduction : En cette fête de la Toussaint, fête de la Toussaint, l'Église invite les chrétiens à se tourner vers les saints et les saintes qui ont fait de leur vie un chemin d’amour au service de leurs prochains, par amour pour Dieu. Par leur action, leur attention aux plus petits d’entre nous, aux déshérités, aux malades, aux pauvres, ils ont donné au mot solidarité et charité, tout leur sens. Ils ont marché avec jésus Christ, certains au risque de leur vie.  Ils sont pour chacun de nous des exemples à suivre. Les Saints sont auprès de Dieu, ils sont vivants et nous accompagnent dans notre vie. Prions pour eux.

 Acclamation de l’Evangile : Alléluia

Lecture de l’Evangile   saint Matthieu 25, 31-46

Evangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 25, 31-46

Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siègera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres : il placera les brebis à sa droite, et les chèvres à sa gauche. Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : « Venez les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la création du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi ! » Alors les justes lui répondront : « Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu… ? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ? tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ? » Et le Roi leur répondra : « Amen, je vous le dis, chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. » Alors il dira à ceux qui seront à gauche : « Allez-vous-en loin de moi, maudits, dans le feu éternel préparé pour le démon et ses anges. Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas habillé ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité. » Alors ils répondront, eux aussi : « Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu avoir faim et soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service ? » Il leur répondra : « Amen, je vous le dis, chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces petits, à moi non plus vous ne l’avez pas fait. » Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle. »

   Commentaire de l’Evangile :

Chaque fois que nous donnons à manger à quelqu’un qui a faim

Chaque fois que nous donnons à boire à quelqu’un qui a soif

Chaque fois que nous accueillons un étranger

Chaque fois que vous faisons un don pour les plus pauvres

Chaque fois que nous visitons un malade ou un prisonnier

C’est au nom de Dieu que nous le faisons car Jésus nous a dit de nous aimer les uns les autres comme il nous a aimés.

Si nous faisons cela, c’est que nous sommes en route sur le chemin de la sainteté. Nous pouvons donc venir coller l’étoile avec notre nom sur l’arbre du Royaume de Dieu, ce Royaume, signe de l’amour de Dieu pour tous les hommes.

Les enfants apportent la rosace des saints

 Chant : « Tu m’appelles tu me choisis »·       

Prière : Avec tous les saints et ceux et celles qui ont été et sont les témoins de ton amour, Seigneur, écoutons la belle prière de Mère Téresa qui, durant toute sa vie, à partager la souffrance des plus pauvres, là-bas, loin de son pays, en Inde. Que son action se poursuive après elle.

Seigneur, quand je suis affamé,

donne-moi quelqu'un qui ait besoin de nourriture.

Quand j'ai soif,

envoie-moi quelqu'un qui ait besoin d'eau

Quand j'ai froid,

envoie-moi quelqu'un à réchauffer.

Quand je suis blessé,

donne-moi quelqu'un à consoler.

Quand ma croix devient lourde,

donne-moi la croix d'un autre à partager.

Quand je suis pauvre,

conduis-moi à quelqu'un dans le besoin.

Quand je n'ai pas de temps,

donne-moi quelqu'un que je puisse aider un instant.

Quand je suis humilié,

donne-moi quelqu'un dont j'aurai à faire l'éloge.

Quand je suis découragé,

envoie-moi quelqu'un à encourager.

Quand j'ai besoin de la compréhension des autres,

donne-moi quelqu'un qui ait besoin de la mienne.

Quand j'ai besoin qu'on prenne soin de moi,

envoie-moi quelqu'un dont j'aurai à prendre soin.

Quand je ne pense qu'à moi,

tourne mes pensées vers autrui

Notre Père gestué : Le lendemain de la Toussaint, le 2 novembre, c’est la messe des défunts, nous prions pour tous ceux et toutes celles qui nous ont quitté dans l’espérance du salut.

Chant final : reprise de « Tu m’appelles tu me choisis »