Forum : Ethique et Société

Sujet : Assurer les conditions d'un accès universel et abordable à l’Internet

Président : Marc-Antoine ADELISE

Introduction 

      Au XXIème siècle, on assiste à une augmentation des créations technologiques.  De ce fait, notre rôle est de promouvoir : la mise à disposition et l’accessibilité de TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC), à des conditions financièrement abordables.   Il y a une dizaine d’années, dans la plupart des pays, l’accès universel ne s’appliquait qu’aux infrastructures filaires. Aujourd’hui, il englobe les services de données.

Les moyens de communication se sont diversifiés et différents types d’infrastructures doivent être mis en service le plus efficacement possible pour permettre d’atteindre le plus grand nombre de personnes.                                                                                                                                             Récemment, les Etats membres de l’Union européenne devaient fournir des services de télécommunication de base et de qualité à un prix accessible. C’est en partie sur cet exemple que l’enjeu de la problématique : Assurer les conditions d'un accès universel et abordable à l’Internet, est la création d’un système d’accès des télécommunications à l’échelle mondial.

Définition de termes clés 

  1. Internet: réseau informatique universel qui rend accessible au public des services divers et variés comme le courrier électronique et le Web. Techniquement, Internet se définit comme le réseau public mondial usant le protocole de communication IP (Internet Protocole). Aujourd’hui, on retrouve divers procédés afin de connecter ordinateurs, téléphones mobiles, tablettes à Internet. Voici les connexions les plus courantes :                                                                                                                                   

- Sans fil : Elles sont rendues possibles grâce à l'utilisation d'un modem, qui détecte les signaux Internet et les envoie à d'autres appareils.

-Mobile : Les connexions Internet mobiles offrent de bonnes vitesses et vous permettent d'accéder à Internet.      

- Haut débit : Cette connexion Internet haute vitesse est fournie par l'intermédiaire de sociétés de câble ou de téléphone. L'une des options les plus rapides disponibles, l'Internet à large bande utilise plusieurs canaux de données pour envoyer de grandes quantités d'informations.        

- DSL : Désignant Digital Subscriber Line, elle utilise une ligne téléphonique en cuivre deux fils existants connectés à sa maison afin que le service soit livré en même temps que le service téléphonique fixe.      

- Câble: La connexion Internet par câble est une forme d'accès à large bande. Grâce à l'utilisation d'un modem câble, les utilisateurs peuvent accéder à Internet sur les lignes de télévision par câble. Les modems câblés peuvent fournir un accès extrêmement rapide à Internet.  

-Câbles sous-marins : Les premiers câbles sous-marins numériques datent de 1988 avec la pose du câble Transatlantique Telecom (TAT-8), contenant deux paires de fibres optiques soit une capacité de 8 000 à 12 000 communications simultanées. Depuis 2014, avec 263 câbles en fonctions et 22 en projet, ces artères sous-marines concentrent 99% de la circulation des données internationales et diffusent sur tous les continents, en dehors de l'Antarctique, l'interconnexion du réseau Internet, le réseau téléphonique et les réseaux professionnels de télévision numérique.    

Résultat de recherche d'images pour "cables sous marins"   

Carte des câbles sous-marins dans le monde

  -Satellite : Dans certains domaines où la connexion haut débit n'est pas encore offerte, une option Internet par satellite peut être disponible. Similaire à l'accès sans fil, la connexion par satellite utilise un modem.

  1. Fracture numérique: terme renvoyant à l'écart entre la démographie et les régions qui ont accès total ou limité aux technologies modernes d’information et de communication, et celles qui n'ont pas.  Dès le début du XXIème siècle, ce terme est utilisé principalement pour décrire la répartition entre ceux qui ont ou non accès à Internet, en particulier le haut débit. D’après des études récentes, la fracture numérique est encore une réalité.

Cartographie de la fracture numérique dans le mondeCartographie de la fracture numérique dans le monde

  1.  IUT : L'Union internationale des télécommunications est l’organisation spécialisée des Nations Unies pour les technologies de l'information et de la communication (TIC).

L'UIT attribue dans le monde entier des fréquences radioélectriques et des orbites de satellite, élabore les normes techniques qui assurent l'interconnexion harmonieuse des réseaux et des technologies et s'efforce d'améliorer l'accès aux TIC pour les communautés mal desservies. L'UIT est déterminée à connecter tous les habitants de la planète - quel que soit l'endroit où ils habitent et quels que soient leurs moyens. Par notre travail, nous protégeons et défendons le droit fondamental de chacun à communiquer. (Définition du site officiel de l’IUT).

Intérêt général 

L'Internet a fait de la société un monde plus agréable à vivre. Depuis sa création, nous disposons d’une infrastructure unique pour  les opportunités économiques et la mondialisation.                                                                                                                        Internet a amélioré la qualité de vie des personnes dans toutes les régions du monde et peut continuer à le faire. Et, pour avoir franchi l’étape des 3 milliards d'utilisateurs, Internet a prouvé combien il était important dans nos sociétés afin de par exemple :

•Innover, créer,

•écrire un blog, publier des données

•Être relié au monde

•travailler chez soi

Ici le pourcentage d'internautes par pays dans le monde ainsi que le nombre de d'habitants connectés en 2013: l'Afrique, l'Amérique du sud et certains états asiatiques ne bénéficient pas d'une connexion réseau pour la moitié de la population.https://motherboard-images.vice.com/content-images/contentimage/23572/1436808080099951.png

C’est dans cette optique que l’ONU a récemment suggéré que l'accès à Internet devrait être un droit de l’Homme. Car ce n’est qu’avec une conscience partagée des défis actuels que nous pourrons émerger vers un monde plus connecté. Cela signifierait donc pouvoir établir une connexion Internet fiable et peu coûteuse.

https://ressources.blogdumoderateur.com/2017/04/stats-internet-avril-2017-612x344.jpg

Déjà en 2017, la moitié de la population mondiale bénéficie d'internet. Mais malgré les efforts jusqu'alors menés aujourd'hui, des régions du monde appelées les "zones blanches" n'ont pas accès à la moindre connexion et la fracture  numérique reste importante.

Contexte historique 

1969 : Des ordinateurs de l'université de la Californie échangent des informations via  un câble de liaison. C’est le commencement de la distribution du réseau Arpanet.

1972 : Création des premières adresses email

1989 : Le Centre européen de recherche nucléaire (CERN) met en ligne la première page Web.

1990 : Début de la démocratisation de l'Internet. Le "World Wide Web" se transforme en combinaison de textes et de graphiques quelques temps seulement après avec le lancement de Mosaic, l’ancêtre des navigateurs web. Aujourd’hui, ce système hypertexte est présent sur l’ensemble des continents même si mal représenté en Afrique.

                Connecté: le cartographe d'Internet basé en Texas et l'informaticien John Matherly ont utilisé des logiciels pour "faire de la balade" des appareils Web globaux pour créer une carte (illustrée) démontrant la portée mondiale de la technologie

Carte démontrant la présence du World Wide Web dans le monde

1996 : Le Wifi fait son apparition et la Tunisie s'impose en pionnier africain en permettant l'utilisation commerciale et publique de l'Internet dans le pays.

2001 : Le nombre d'internautes s'élève à 0,502292 * dans le monde.

2005 : Il y a 1,030101* d'individus connectés dans le monde.

2010 : 2,023203* personnes ont accès a internet pour cette année.

*En MilliardsRésultat de recherche d'images pour "internautes dans le monde 2001"

2012 : Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU reconnait le droit à la liberté d'expression sur Internet.

2015 : 3,81 milliards d’internautes, soit environ la moitié de la population. Résultat de recherche d'images pour "internautes dans le monde 2015"

Pourcentage d’internautes par région du monde

2016 : Résolution de l’ONU afin d’engager les États à promouvoir et faciliter l’accès à l’Internet. Désormais, pour les Nations Unies, couper Internet à une part ou toute une population est une violation des droits de l’Homme.

Titres 

      Les innovations technologiques transforment, d’ores et déjà, l’offre d’accès universel dans les zones rurales et isolées, dans les pays développés comme dans les pays en développement. Dans une large mesure, cette transformation est stimulée par les nouvelles technologies d’accès telles que le WiMAX (système de transmission et d’accès à internet en haut débit) et le Wifi.

      Il est possible d’installer des réseaux Wifi, même dans les zones les plus isolées, au moyen d’une architecture de réseau maillé. Par exemple c'est le cas de la bourgade de Yachana, dans le bassin de l’Amazone en Équateur, qui se trouve à 2 h 30 de canoë à moteur de la ville la plus proche. La Funedesin (Foundation for Integrated Education and Development), organisation non gouvernementale qui se consacre au développement local, a mis en place un réseau maillé sans fil pour connecter une école à un centre d’écotourisme et à un centre de sciences biologiques. Ce réseau Wifi est relié à l’Internet par une liaison satellite et les ordinateurs portables fonctionnent à l’énergie solaire. La Funedesin est en train de créer dans les environs un centre de formation à la création de réseaux maillés, financé par les recettes du tourisme.

      Les réseaux Wifi à l’échelle urbaine sont de plus en plus répandus. Les équipements d’accès Wifi sont abordables pour les utilisateurs mais la mise en service, l’exploitation et la maintenance de ces réseaux coûtent cher. En 2006, les collectivités locales du monde entier ont dépensé près de 235 millions USD pour l’aménagement et l’exploitation de ces réseaux. Même s’ils restent coûteux, ces systèmes contribuent à l’amélioration de l’accès à Internet en ville.

       Au début de l'année 2007, les habitants de Singapour bénéficient, quasiment dans tout le pays, d’une connectivité sans fil gratuite à des débits pouvant aller jusqu’à 512 kbit/s, grâce au  programme du nom de «Wireless@SG», lancé par la IDA (Infocomm Development Authority of Singapore) et administré par des opérateurs privés. L'objectif d'un tel  programme serait d’accroître le nombre de points d’accès public Wifi dans le pays qui, de 900, devrait passer à 5 000. Les utilisateurs n’ont pas besoin d’être des abonnés de ces opérateurs pour bénéficier de l’accès gratuit. Les trois opérateurs investissent quelque 65 millions USD pour étendre le réseau, l’IDA prenant en charge 19 millions USD sur ce montant.

      En Inde, il subsiste un «Fonds pour l’obligation de service universel», qui octroie des moyens pour:

•moderniser dans les villages de plus de 2 000 habitants, la modernisation des télécentres publics pour inclure des équipements de transmission de données et l’installation progressive de connexions Internet haut débit;

•pourvoir les habitants des zones rurales en fournitures technologiques (ordinateurs, téléphones…), conformément aux objectifs fixés par l’État.

       

      De même, le Kenya figure dans le classement des pays les plus connectés au monde. Il est également l’un des pays africains dont l’économie  numérique est la plus puissante. Avec une population sept fois moins importante que celle des États-Unis, le Kenya a un débit beaucoup plus rapide. Le pays a vu son nombre d’internautes augmenter entre 2005 et 2011, passant de 1 104 728 à 11 650 000. Ces chiffres nous prouvent que le peuple kenyan est confiant sur l’usage des réseaux de télécommunication. Le gouvernement kenyan n’emploie pas de filtrage technique ou de système de censure concernant les domaines comme la politique. Pourtant le pays doit également répondre à la problématique puisque les services internet sont limités aux zones rurales. Cette inégalité est due au manque d’infrastructures dans ces zones.

     Afin de répondre à ces questions, le gouvernement prévoit la mise en place d’un plan stratégique à long terme de l'information (programme permettant le développement de la fibre optique dans tout le pays). Selon le secrétaire de la télécommunication, de la communication et des technologies, monsieur Freud Mantiang’i, « Un secteur dynamique des TIC est important pour promouvoir l'expansion et générer de la productivité dans d'autres secteurs de croissance, y compris l'agriculture, la fabrication, le tourisme, industries du divertissement ».

       Enfin Du 16 au 18 novembre 2005, eu lieu à Tunis le Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI).  La finalité de ce sommet  fut de formuler de façon parfaitement claire  l'ambition politique et prendre des mesures concrètes pour poser les bases d'une société de l'information accessible à tous, tout en tenant pleinement compte des différents intérêts en jeu. Certains objectifs du SMSI consistent à améliorer l’accès à internet :

  1. Connecter les villages et créer des points d’accès communautaire,
  2. Connecter les établissements d’enseignement secondaire ou supérieur et les écoles primaires
  3. Connecter les centres scientifiques et les centres de recherche
  4. Connecter les bibliothèques publiques, les centres culturels, les musées, les bureaux de poste et les services d’archives
  5. Connecter les centres de santé et les hôpitaux
  6. Connecter toutes les administrations publiques, locales et centrales, et les doter d’un site web et d’une adresse électronique
  7. Encourager l’élaboration de contenus et réunir les conditions techniques propres à faciliter la présence et l’utilisation de toutes les langues du monde sur l’Internet
  8. Faire en sorte que plus de la moitié des habitants de la planète aient à leur portée un accès aux TIC

Solutions possibles

Bibliographie

Définition d’internet: https://www.cognix-systems.com/internet.php

Les différentes connexions à Internet: https://www.hadopi.fr/sites/default/files/page/pdf/AccesInternet.pdf

La fracture numérique:

Rapport ITU sur Internet: 

Article Le Monde, la liberté d’expression sur Internet: http://www.lemonde.fr/technologies/article/2012/07/06/l-onu-reconnait-le-droit-a-la-liberte-d-expression-sur-internet_1730303_651865.html#5lLxkAQ7s1K4pJtf.99

Quelques chiffres à propos d’Internet 2017: https://www.blogdumoderateur.com/chiffres-internet/

Le Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI): http://www.itu.int/net/wsis/index-fr.html

Le débit Internet est plus rapide au Kenya est plus rapide qu’aux Etats Unis: 

Câbles sous marins d’Internet: http://www.slate.fr/monde/84347/carte-cables-sous-marin-internet

Cartographie de la fracture numérique dans le monde: http://data.abuledu.org/wp/?LOM=13950