Acheter et payer en bitcoins sur internet

Il y a quelques jours j’ai acheté un produit sur internet, et j’ai payé en bitcoins. Ces derniers étaient débités directement d’un porte-monnaie papier. C’est-à-dire qu’ils n’étaient pas contenus dans une plateforme d’échange (Web Wallet), ni dans un porte monnaie électronique (Mobile Wallet), ni dans un ordinateur (Desktop Wallet), et ni dans une clé dédiée comme le Ledger ou le Trezor (Hardware Wallet).

Le but de cette page est de montrer un exemple concret d’achat internet payé en bitcoins. Et aussi de faire la preuve que le paiement depuis un porte-monnaie papier est possible, simple et sans risque. En bas de la page j’explique quels sont les avantages de cette méthode.

Une description détaillée de la façon de faire est déjà disponible dans ce tutoriel, qu’il est conseillé de lire préalablement si vous ne connaissez pas le Bitcoin, et en particulier ce qu’est un porte-monnaie papier.

Ici, à la demande de néophytes qui ont un doute et qui ne comprennent pas bien, on va voir ce qu’il se passe avant, pendant et après l’achat du point de vue de l’acheteur qui fait face aux pages internet du site du commerçant.

C’est un exemple relativement simple, et évidemment selon le type de produit et le site de vente les écrans et la façon de procéder peuvent être très différents. Le but c’est juste de montrer le principe.

Il s’agit ici d’acheter une licence logiciel. En fait c’est une clé de produit qui permet d’activer le logiciel en question. Celui ci c’est Microsoft Office 2016.

Ce qui n’est pas décrit ici c’est :

Avant de commencer il ne faut pas oublier d’avoir aussi sous la main : le smartphone où Mycelium est disponible, connecté à internet. Et le QR Code de la clé privée du porte-monnaie papier. Il est très très fortement conseillé d’avoir une clé privée cryptée en BIP38 (Explications ICI).

L’achat va se faire à partir d’un PC, le navigateur affiche déjà le site du commerçant. Pour les manipulations détaillées avec Mycelium, il est conseillé de lire au moins une fois, ou bien d’avoir dans un autre onglet, la page adéquate de ce tutoriel : Payer en bitcoins.

Voici le premier écran que je vous propose

C’est le site de vente, là le choix du produit a été fait, ce qu’on voit ici c’est le contenu du panier, il va falloir confirmer et payer la commande en cliquant sur Go to checkout.

Ici le site propose les méthodes de paiement disponible, et on vient de cliquer Bitcoin. Puis on clique Continue.

C’est un écran de vérification  et de confirmation, on va payer en cliquant sur Pay now (Payer maintenant).

Là c’est l’écran le plus intéressant : le site nous montre le QR Code et l’adresse publique (3Gqfkk…..4UGA) du porte-monnaie destinataire. Il faut lui transférer 0,00273 bitcoins.

À droite on voit la date et l’heure limite de paiement :  Offer expires : 2018-07-21 07.43.34. En fait comme le cours du bitcoin n’arrête pas de fluctuer, le commerçant donne cette limite au delà de laquelle le montant en bitcoin risque de changer. Donc ici c’était le 21 juillet à 7h43, cela me donnait environ 15 minutes de délais.

C’est maintenant qu’il faut utiliser Mycelium :

Le paiement a été effectué.

Deux secondes après l’écran du PC va changer automatiquement pour montrer ceci :

C’est donc une confirmation de la prise en compte du transfert (Payment received). Cliquer sur Go back to merchant. On arrive à l’écran suivant :

Là il faut patienter un peu, environ 10 minutes, le temps que la transactions se trouvant dans la blockchain ait reçu au moins un confirmation. En attendant on peut vérifier que tout s’est bien déroulé sur le site. La transaction de l’achat donné en exemple se trouve ICI : le porte-monnaie du commerçant a reçu la somme prévue, 0.00273 BTC, à 5h40. Ensuite le commerçant a vidé son porte-monnaie quelques heures plus tard. De mon côté j’ai attendu la fin de l’écran ci-dessus. Selon le volume de transactions Bitcoin sur le réseau, le temps d’attente peut dépasser les 10 minutes. Mais dès qu’une confirmation apparaît sur le site www.blockchain.com, alors on devrait pouvoir continuer et obtenir une confirmation similaire à ceci :

Là il suffit de cliquer sur le bouton pour se rendre dans son espace client et récupérer son produit.

Là il s’agit donc de ma license de Microsoft Office qui s’est affichée lorsque j’ai cliqué sur Get Key.

Ce commerçant là envoie également un email de confirmation :

Voilà, fin de l’histoire…. Pour l’anecdote, j’ai ensuite téléchargé, installé et activé Microsoft Office en utilisant cette clé de license sans problème.  

Toute question, remarque, éloge, objection, etc. peut être envoyée par email par l’intermédiaire de cette page perso :  DiCeL.

C’est quoi l’avantage par rapport aux autres solutions ?

….de payer avec un porte-monnaie papier :

Là il n’y a pas besoin d’intermédiaire, dans le sens large du terme. C’est-à-dire : pas besoin de se loguer sur une plateforme d’échange, ou d’ouvrir un Desktop Wallet sur le PC, ou de brancher et d’utiliser un Hardware Wallet. Enfin il y a en réalité cet outil intermédiaire  Mycelium, qui est donc l’application Mobile Wallet que l’on a seulement besoin d’installer dans le smartphone.

Il n’y a pas besoin de configurer Mycelium, de faire une sauvegarde, d’initialiser des clés, d’y stocker des bitcoins, etc. Ici c’est juste un outil qui va récupérer les bitcoins dans le porte-monnaie papier et les envoyer au commerçant. On peut l’installer, faire son achat internet, puis le désinstaller l’application. C’est pratique, par exemple, lorsqu’on doit se faire prêter un smartphone.

Il n’y a qu’une chose à se souvenir : le mot de passe de sa clé privée. C’est comme retenir du code PIN de sa CB.

...de payer en bitcoins :

Évidemment j’ai déjà fait de nombreux achat sur internet avec ma carte bancaire. Et je me suis fait avoir 2 fois.

J’ai acheté sur un site renommé français un produit de nettoyage de lentille de contact pour ma fille. Plusieurs mois après, celle ci a eu besoin d’acheter de nouveau sur le même site. Elle avait préparé sa CB. Mais le site lui a proposé de ré-utiliser la CB précédente, donc la mienne. Elle ne m’a pas prévenu et quelques jours plus tard j’ai donc vu un retrait avec un libellé étrange du genre JM ORGALEX KOVALJ, qui n’a rien à voir avec le nom de la boutique. J’ai cru à une arnaque et j’ai fait opposition sur ma carte. En fait en France un commerçant n’a pas le droit de conserver les donnée CB, en particulier le code CVV au dos de la carte. Celui ci doit être saisie à chaque achat. Le site était dans l'illégalité vis-à-vis de la réglementation du Groupement de Cartes Bancaires, peut être sans le savoir.

Il y a 4 ans j’ai acheté pour pas cher un album de musiques MP3 sur un site hébergé hors Europe, payé par carte Visa. Pas de problème, j’ai pu télécharger et profiter de la musique. Mais environ un an plus tard ma CB a été débité de 50 $ par le même site. En fait en achetant la première fois j’ai accepté, paraît-il, de souscrire à l’abonnement annuel. Cela n’était pas clairement mentionné dans les conditions d’achat. Évidemment je me suis désabonné, et le site a “honnêtement” pris ma demande en compte et n’a plus débité ma CB. Toujours est-il que j’ai perdu des sous :-(

Ceux qui connaissent et utilise le BTC comprendront aisément que ce genre d’aventure ne risque pas d’arriver lorsqu’on utilise le bitcoin….

Petite polémique…

Une controverse existe quant à l’utilisation d’un porte-monnaie papier (PMP) pour transférer des bitcoins, ou pour payer ses achats. D’après de nombreux utilisateurs le PMP ne devrait être utilisé que comme stockage “à froid” des BTC, pour de longues durées. Arguments : la sécurité est mise en cause lorsqu’on l’utilise, c’est ardu à utiliser, et c’est compliqué et risqué de conserver les clés imprimées sur papier. Un petit débat sur ce sujet, parmi d’autres, est ouvert sur un forum :  https://bitcointalk.org/index.php?topic=4719881


++ 26/08/2018 ++