Romains 1 : 1

Paul, esclave de Christ Jésus, apôtre appelé, mis à part pour l’évangile de Dieu,

Les Versets Bibliques cités dans cette Parole sont :

Le Nouveau Testament, version Recouvrement

Traduit et révisée par la Section de Living Ministry

Note :

Romain 1 : 1① :

Anciennement Saul, qui persécutait les croyants et dévastait l’église

(Actes 7 : 58-8 : 1 ; Actes 8 : 3 ; Actes 9 : 1).

Lorsqu’il fut sauvé et qu’il commença à prêcher l’évangile, son nom fut changée en Paul (Actes 13 : 9).

Romain 1 : 1② :

Un esclave, d’aprés la loi et les coutumes anciennes, était une personne qui avait été achetée par son maître et sur qui le maître avait des droits absolus, même celui de mettre fin à sa vie.

Paul était un tel esclaves de Christ.

Des verbes formés à partir de ce mot sont utilisés à plusieurs reprises dans tout ce livre.

L’un d’eux est traduit par servir comme un esclave en Romain 6 : 6 et par servir en Romain 7 : 6 ; Romain 7 : 25 ; Romain 9 : 12 ; Romain 12 : 11 ; Romain 14 : 18 ; Romain 16 : 18.

Un autre est traduit par rendu esclave en Romain 6 : 18 ; Romain 6 : 22.

Le substantif esclave, qui a la même racine qu’esclave, est utilisé en Romain 8 : 15 ; Romain 8 : 21.

Que Paul utilise ce terme indique qu’il ne s’était pas lui-même proclamé apôtre, ni qu’il était embauché par le Seigneur; il avait plutôt été acheté afin de servir Dieu et de prendre soin de Son peuple, non pas selon la vie naturelle, mais selon la vie régénérée

 (voir Exode 12 : 44 ; Exode 21 : 6 ; la note Matthieu 20 : 26① ; la note Matthieu 25 ; 14③ ; la note Galates 6 : 17①).

Romain 1 : 1③ :

Christ est équivalent au mot hébreu Messie, mot qui signifie Celui qui est oint

(Jean 1 : 41 ; Deutéronome 9 : 26).

Ce livre explique comment le Christ individuel révélé dans les quatre Evangiles a pu devenir le Christ collectif révélé dans les Actes, un Christ composé de Lui-même et de tous les croyants, collectivement.

Grâce aux faits relatés dans les Ecritures et à l’expérience dans le Saint-Esprit, Paul nous montre que l’économie de Dieu du Nouveau Testament fait des pécheurs des fils de Dieu et des membres de Christ, afin de constituer le Corps de Christ dans le but que Christ soit exprimé.

Ce livre donne une définition complète de cela, du but de Dieu, en peignant un tableau général tout en donnant aussi des détails concernant la vie chrétienne et la vie de l’église.

Ce livre peut être divisé en huit passages : l’introduction, la condamnation, la justification, la sanctification, la glorification, la séléction, la transformation et la conclusion.

Dans ces huit passages, on peut distinguer trois structures principales : le salut (Romain 1 : 1-5 : 11 ; Romain 9 : 1-11 : 36), la vie (Romain 5 : 12-8  : 39) et l’édification ( Romain 12 : 1-16 : 27).

Romain 1 : 1④ :

Jésus, l’équivalent de Josué en hébreu, signifie le salut de Jéhovah, ou encore Jéhovah le sauveur

(Matthieu 1 : 21 ; Nombres 13 : 16 ; Hébreux 4 : 8).

Romain 1 : 1⑤ : 

C’est à dir : un envoyé

 ( voir la note 1 Corinthiens 9 : 1③ paragraphe 2,).

Romain 1 : 1⑥ : 

Appelé inclut l’idée d’être désigné

 (comparer 1 Corinthiens 12 : 28).

Romain 1 : 1⑦ :

Etre séparé inclut être choisi (Actes 9 : 15), être désigné (1 Timothée 2 : 7) et être envoyé (Actes 13 : 2-4).

Romain 1 : 1⑧ :

Ou : pour l’évangile; ce qui inclut la proclamation (1 Timothée 2 : 7 ; 2 Timothée 1 : 11) ainsi que la défense et la confirmation (Philippiens 1 : 7) de l’évangile.

Romain 1 : 1⑨ :

Litt. : les bonnes nouvelles

 ( Romain 1 : 9 ; Romain 1 : 16 ; Romain 2 : 16 ; Romain 10 : 16 ; Romain 11 : 28 ; Romain 15 : 16 ; Romain 15 : 19 ; Romain 16 : 25)

Le sujet de ce livre, l’évangile de Dieu, concerne Christ en tant qu’Esprit qui vit dans les croyants aprés sa resurrection.

Ce sujet est plus élevé et plus subjectif que ce qui a été présenté dans les Evangiles, à savoir, Christ uniquement dans la chair alors qu’Il vivait parmi les disciples après Son incarnation, mais avant Sa mort et Sa résurrection.

Ce livre-ci, toute fois, révèle que Christ est ressuscité et est devenu l’Esprit qui donne la vie (Romain  8 : 9-10).

Il n’est plus seulement le Christ extérieur aux croyants, mais Il est à présent le Christ au-dedans d’eux.

De ce fait, l’évangile dans ce livre est l’évangile de Celui qui demeure à présent à l’intérieur de Ses croyants, comme leur Sauveur subjectif.