Comment ça fonctionne la Blockchain ?

Le 1er paragraphe Qu’est ce que c’est la Blockchain c’est la théorie qu’il n’est pas indispensable de connaître.

Les autres paragraphes expliquent quelques manipulations utiles :

~~ Sommaire ~~

Connaître le contenu d’un Porte-Monnaie Bitcoin

Vérifier et interpréter une transaction Bitcoin

Retrouver un QR Code d’une Clé Publique

… et le QR Code d’une Clé Privée

Qu’est ce que c’est la Blockchain ?

C'est le cœur du système Bitcoin qui permet de comprendre comment ça marche. C’est une base de données stockée sous la forme d’un fichier volumineux, plusieurs giga-octets, qui contient la totalité des échanges de bitcoins depuis sa création en 2009. Elle est publique, c'est-à-dire que n'importe qui peut y accéder pour connaître le contenu d'un porte-monnaie et savoir à partir de quel autre porte-monnaie provient ce contenu.

Il n'y apparaît que les clés publiques et les montants. On ne peut pas deviner les clés privées. Ni les identités des propriétaires des porte-monnaie.

En fait c'est un registre comptable, un livre de comptes en quelque sorte. Cette base de données s'appelle donc la Blockchain, Chaîne de Blocs. Elle est dupliquée et stockée, en 2015, sur environ 10.000 à 15.000 ordinateurs connectés entre eux par le réseau internet. Il n'y a pas de Blockchain originale centralisée sur un ordinateur dédié, comme font les banques pour nos comptes courants en Euro. La duplication et la mise à jour de la Blockchain est automatique et immédiate dès qu'une nouvelle transaction est créée. Les ordinateurs en question peuvent être spécialisés dans cette fonction, mais certains peuvent être aussi des ordinateurs de particuliers volontaires pour participer aux calculs des échanges. Il y a des centaines d'articles qui parlent de la Blockchain Bitcoin sur le web, par exemple comme celui-ci.

 

Les calculs effectués par les ordinateurs consistent à recevoir, sous forme cryptée, une nouvelle transaction de transfert de bitcoins entre deux portes-monnaie. À valider et authentifier les adresses des portes-monnaie concernés. À vérifier que la transaction est valide. Et à confirmer la transaction. Celle ci est rajoutée dans un “Bloc de transactions” à celles qui ont été aussi confirmées depuis les 10 dernières minutes. Tous les ordinateurs se mettent d’accord pour valider un tel bloc, qui, une fois accepté, est ajouté et “enchaîné” aux précédents dans la Blockchain. Là le bloc est verrouillé et son contenu ne changera plus.

 

L'inventeur du processus a lancé ce dispositif en 2009. Maintenant c'est comme les planètes qui tournent autour du soleil, plus rien ne peut l'arrêter.

La blockchain c'est comme la salle des coffres d'une banque, avec la particularité suivante : tout le monde peut y pénétrer librement, peut y déposer des fonds au moyen de la clé publique, et voir le montant déposé à l'intérieur de chaque coffre. Si on a la clé privée de l'un des coffres, c’est que celui ci nous appartient, et on peut en retirer des bitcoins. Puis les déposer dans un autre dont on connaît l'adresse publique. Mais les bitcoins ne peuvent pas sortir de la salle des coffres.

Voici une tentative de représentation avec un objet connu. On peut imaginer la blockchain comme un stockage de boites au lettres :

Là on voit un bloc de boites aux lettres, comme en bas de l’immeuble !   Il y en a plusieurs milliers comme cela, et ce sont ces boîtes qui contiennent les bitcoins !  Il y en a qui sont vides, mais elle restent quand même présentes ad vitam æternam, et elles peuvent se remplir de nouveau. Chaque boîte représente un porte-monnaie, et il y en a de nouveaux tous les jours.

En regardant de plus près une des boîtes on peut voir ceci :

La Clé Publique, visible par tout le monde, est imprimée sur la boîte, comme une adresse ou un nom, et permet d'identifier la boite pour y déposer des bitcoins. Sous forme de texte ( 1NBAzmG….yVwF ) ou de QR Code. La Clé Privée, uniquement en possession du propriétaire, permet d'ouvrir la boîte, de retirer des bitcoins et de les déposer dans une autre boite. Le débutant doit bien comprendre qu'il est impossible de retirer les bitcoins d'une boite pour les stocker ailleurs que dans la Blockchain. Le mécanisme sous jacent fait en sorte que les BTC passent obligatoirement d'une boite à une autre sans intermédiaire. Accessoirement ce mécanisme permet de comprendre pourquoi il est impossible de faire crédit avec des bitcoins, comme le fait la banque avec nos euros : impossible de retirer des bitcoins d'une boite vide... !  Et impossible également de dupliquer les bitcoins en transit pour les distribuer dans 2 boites au lettres. De ce côté là les contrôles de sécurité sont imparables.

D'autre part les clés publiques sont conservées et visibles dans la Blockchain. Contrairement aux clés privées stockées dans les wallets (portefeuille ou porte-monnaie). Là aussi il faut bien comprendre qu'un porte-monnaie (comme Mycelium par exemple) ne contient aucun bitcoin ! Il ne contient que des clés privées et publiques. D'ailleurs on l'appelle porte-monnaie ou portefeuille bitcoin par analogie avec celui qu'on a dans la poche. Le terme exact devrait être plutôt Porte-Clés.

Une dernière chose concernant cette représentation de la blockchain : les boîtes aux lettres qui y sont contenues sont faites en plexiglas incassable. À savoir qu'elles sont enchainées par bloc les unes aux autres, il est impossible de les séparer et/ou de les casser quelque soit les moyens mis en œuvre. D'autre part, le plexiglas étant transparent, il est possible de voir l'intérieur de la totalité des boîtes aux lettres, comme cela a été prévu à la conception du système. Donc n'importe qui peut voir à la fois les adresses (les clés publiques) de chaque boîte et la quantité de bitcoins qui y sont stockés.

En fait la construction et le mécanisme de transfert sont plus compliqués que ces explications sommaires. Cette complexité permet d'assurer l'inviolabilité de la Blockchain.

 

Il y a une multitude d’articles et d’explications sur le web pour expliquer comment fonctionne la Blockchain du Bitcoin, ainsi que celles des autres crypto-monnaies, et encore celles qui sont utilisées dans d’autres domaines. Voici par exemple un article intéressant parmi tant d’autres : Blockchain et blockchain : prière de ne pas confondre.

Dans ce tutoriel, pour simplifier, on considère que Clé Publique et Adresse Bitcoin c’est la même chose, ce qui n’est pas tout à fait vrai. Pour ceux qui veulent approfondir et connaître les subtilités ce lien donnes des explications détaillées : Clés privées, clés publiques et adresses dans Bitcoin.

 

 

Consulter le contenu d'un porte-monnaie

C’est dans la Blockchain que se trouvent les portes-monnaie. Pour l’examiner il faut se rendre sur ce site internet : blockchain.com   

 

Ce site blockchain.com n’est pas le site ‘officiel’ de la Blockchain ! Contrairement à ce que croient souvent les débutants. D’ailleurs, le Bitcoin étant un système décentralisé, il n’existe pas de site officiel.

Pour connaître le contenu d'un porte-monnaie il faut entrer son Adresse, c'est-à-dire sa Clé Publique, en bas de l'écran et cliquer sur Search :

 

 

Voilà un exemple d'affichage du solde d'un porte-monnaie :

 

 

Vérifier et interpréter un transfert de bitcoins

 

Foncièrement toutes les opérations effectuées avec les monnaies en général, et le bitcoin en particulier, sont des opérations de transfert de fonds d’un compte à l’autre. Pour le bitcoin c’est une transaction entre un porte-monnaie plein dont l’expéditeur propriétaire connaît la Clé Privée, vers un porte-monnaie de destination dont on connaît la Clé Publique ( ou Adresse ).

Pour vérifier, il faut donc connaître l’adresse de destination vers laquelle les bitcoins ont été envoyés. Puis se rendre sur le site blockchain.com et saisir cette adresse, comme expliqué ci-dessus.

Des informations sont disponibles. Par exemple ci-dessous on peut voir l'état d'un porte-monnaie ( Adresse = 18x4bw...iFKNZ ) vers lequel on a transféré des bitcoins ( 0,3485 BTC ) il y a quelques secondes :

 

C'est le bouton Transaction non confirmée ! qui indique que l'opération de transfert est en cours de vérification par le réseau Bitcoin. Après quelques minutes on peut constater ceci :

 

 

Et au moins 10 minutes après on a ceci :

 

 

Dans le temps, la quantité de confirmations peut monter jusqu'à plusieurs centaines.

Dans la liste d'historique des transactions, classée par ordre chronologique, il y a des flèches et des montants en vert : ce sont des opérations de crédit. Et d'autres en rouge, ce sont des opérations de débit. Les couleurs ne changent plus lorsque les opérations ont été enregistrées, validées et verrouillées dans la blockchain. Finalement c’est un peu comme un relevé de compte bancaire…

Exemple :

 Dans cet exemple, le porte-monnaie 1DWu7….QC9Kr a été crédité 2 fois le 17/04/2017 de 0,00129502 et 0,03370942 BTC. Puis débité de 2,39427565 BTC le 19/04/2017 au profit du portefeuille 1QF9Qs...FCXs3. On peut retrouver tout cela en réel en cliquant sur ce lien : Transactions du porte monnaie 1DWu7….QC9Kr.

On voit sur la page que ce porte-monnaie a été en fait crédité une quinzaine de fois le 17/04/2017, puis vidé de son contenu le 19/04/2017. Depuis il ne se passe plus rien le concernant ( à moins qu’il soit de nouveau crédité depuis la rédaction de ce document en avril 2018 ).

Pour connaître l’origine des bitcoins qui sont arrivés dans ce porte-monnaie, il suffit de cliquer sur l’une des adresses d’expédition du côté gauche. Pour connaître l’usage des bitcoins lors du débit, il suffit de cliquer sur l’adresse de destination 1QF9Q...CXs3 à droite, le 19/04/2017.

On peut ainsi parcourir et explorer la Blockchain d’un porte-monnaie à l’autre.

Pour l’histoire et les curieux : l’Adresse du premier porte-monnaie bitcoin, créée par son inventeur, est 1A1...vfNa. A la dernière page de l’historique, chronologiquement la plus ancienne, on voit que ce porte-monnaie a été crédité de 50 BTC à partir de rien le 3 janvier 2009.

Finalement, pour terminer avec l’exploration de la Blockchain, on peut trouver des porte-monnaies qui sont crédités à partir de rien, comme celui ci le 08/05/2011. Il s’agit en fait du porte-monnaie d’un mineur qui a reçu une récompense de 50 BTC pour avoir verrouillé avec succès le bloc nr 122721. C’est comme cela que les nouveaux bitcoins sont créés. Le principe et le fonctionnement du minage sort du contexte de ce document destiné aux débutants…


 

Comment retrouver un QR Code

 

Le QR Code c’est ce qui permet à un téléphone portable de lire une Clé Privée ou une Clé Publique au moyen de la caméra de l’appareil. Il représente en fait une image du texte de l’une de ces clés, image qui peut être reconnue et décodée avec une application de porte-monnaie bitcoin installée sur le téléphone, comme Mycelium. C’est comme les codes barres de la caisse du supermarché. C’est donc pratique à utiliser, plutôt que de copier / coller ou re-saisir à la main tous les caractères.

Pour le lire, le QR Code peut être préalablement imprimé ou bien affiché sur un écran.

Pour vérifier si son téléphone est capable de lire un QR Code, on peut tester ICI (Vérifier si la caméra du téléphone est capable de lire un QR Code)

Le QR Code d'une Clé Publique, ou Adresse Bitcoin, d'un porte-monnaie est utile pour y créditer des bitcoins à partir d'un porte-monnaie électronique.

 

Pour l'obtenir, il faut avoir à sa disposition le texte de la clé publique du porte-monnaie en question et se rendre sur le site : blockchain.com. Si on a pas la Clé Publique, on peut aussi se servir de la Clé Privée, à condition évidemment que celle ci soit disponible, c’est expliqué plus bas.

 

En haut à droite, il faut saisir, ou coller, l'adresse publique en question et presser Entrée sur le clavier.

 

Le QR Code s'affiche automatiquement, il est possible de le scanner directement à l'écran. Ou bien de l'imprimer si nécessaire au moyen de tout programme de graphisme et impression. On peut faire une copie d'écran, ou bien le prendre en photo avec le smartphone, pour l'envoyer ensuite à celui qui en a besoin pour remplir le porte-monnaie. Bref tout les coups sont permis !

 

 


Retrouver le QR Code d’une Clé Privée

On peut avoir besoin d'imprimer ou d'afficher le QR Code d'une Clé Privée, soit pour débiter le contenu d’un porte-monnaie papier, soit pour retrouver la Clé Publique qui a été égarée.

Il faut donc déjà retrouver cette Clé Privée qui a été soigneusement stockée dans un endroit sûr. Cela peut être dans un document informatique, ou un document papier. Cette clé se présente sous la forme d'une chaîne de caractères cryptée, comme celle ci par exemple :

5JFq7tU1hkWqEzmwCsdJg3a2LGZqvsdqxwYpQBicvchqtjfzTJx

 

Dans le cas d'un porte-monnaie cerveau, il faut retrouver une phrase clé qui permet de récupérer la Clé Privée. Dans la procédure de création d’un nouveau porte-monnaie cerveau il y a les explications adéquates.

 

Comme on va manipuler des informations privées, secrètes et hautement confidentielles, il est très fortement conseillé d’effectuer les opérations suivantes le plus discrètement possible, à l’abris des regards indiscrets.

Il faut se rendre sur ce site : www.bitaddress.org

 

Pour des questions de sécurité, lorsque la page web est affichée, il est conseillé de couper sa connexion internet. Cela permet d'éviter toute fuite involontaire de données secrètes vers un hacker au cas où le PC serait infecté par un virus. La page est conçue pour s'afficher et fonctionner sans connexion.

 

Cliquer sur Français, en haut :

 

Cliquer Détails du Porte-Monnaie :

( si le texte change en anglais et qu’il n’est plus possible de revenir au français, c’est que la connexion internet a bien été effectuée )

Dans la zone prévue à cet effet, Entrez la Clé Privée, au clavier ou Coller le texte préalablement Copié (par ex. 5JFq&tU1hk....)  :

 

Cliquer sur le bouton Voir les détails. Scroller vers le bas, la clé privée 5JFq&tU1hk.... apparaît de nouveau avec son QR Code qui apparaît sous le texte Clé Privée WIF.... :

 

Il est possible de scanner directement à l'écran. Ou bien de l'imprimer si nécessaire au moyen de tout programme de graphisme et impression. Il y a un bouton Imprimer en haut de la page qui permet de faire un PDF de ce qui est affiché à l'écran.

Si c’est seulement le QR Code de la Clé Publique qu’il fallait retrouver, celui ci est également disponible plus haut, au niveau de Adresse Bitcoin:   

 

SURTOUT.... vérifier que la Clé Privée est toujours conservée en lieu sûr d'une part, et d'autre part détruire tout document papier où la clé privée est visible, et susceptible d'être utilisée pour vider le porte-monnaie. Vider la corbeille du PC qui pourrait contenir le fichier PDF avec la clé privée.


++ 11/11/2018 ++