“Discours de la Réforme…”

E.Macron a tout faux !


Les propos tenus par le président de la République à Bucarest, le jeudi 24.08.2017 devant la “communauté française” se sont répandus partout comme une traînée de poudre.
(à la 21ème minute de la vidéo
(retirée du site de l’élysée depuis, diffusée ici : https://www.youtube.com/watch?v=w5MwQj-B8eI&t=1273s )

XVM702477ec-8be2-11e7-b660-ef712dd9935a.jpg

Le Président délivre un double message totalement erroné sur les deux points !

Sur les Français et les réformes

Le Président commence par dire :

[...] Et je terminerai la dessus. La France n'est pas un pays réformable…
beaucoup ont essayé mais ils n'ont pas réussi”.

Il y va fort en déclarant carrément par la suite que les Français détestent les réformes. Alors que des sondages persistants prouvent exactement qu’au contraire, ils les attendent avec impatience.

En 2006 “93% des Français jugeaient urgent de mener des réformes en France (dont 54% très urgent). (IFOP 16/05/2006 pour Acteurs publics)

En 2013, selon le même sondeur pour le même client, les chiffres étaient de   94%  “urgent” dont 57% “très urgent”. Il n’y a pas photo !

Mais, cette très importante demande de réformes s’accompagne - très logiquement - d’une forte exigence de Référendum d'initiative citoyenne (RIC) pour d’une part pouvoir contrôler les réformes qui leur sembleraient inappropriées ou injustes et d’autre part initier celles jugées importantes et qui " tarderaient à venir”. Selon un sondage toujours de l’IFOP, très récent, d’avril 2017, 83% des Français sont favorables au RIC.

Nous sommes dans un pays où leur bulletin mis dans l’urne au second tour des législatives les Français ne peuvent plus reprendre la parole pendant 5 ans pour décider de ce qui pourtant les regarde. Le peuple n’est donc pas souverain. Que le Président commence donc par instaurer la Démocratie en France en instaurant le RIC en toutes matières dans l’article 3 de la Constitution.
Cela lui permettra de réformer en profondeur comme il dit le souhaiter
et dans la paix sociale,les syndicats estimant que la proposition finale est minoritaire dans le pays disposant  d’un outil démocratique et efficace pour en apporter tranquillement la preuve.

7013940_2017-06-03t142603z-199149796-rc13fe8f2200-rtrmadp-3-france-politics_1000x625.jpg

Sur la France fer de lance, “motrice” de l’Europe…

Dans une envolée lyrique il déclame que la France est prête à :

[...] se transformer en profondeur, retrouver le destin qui est le sien,
la capacité à emmener l'Europe vers de nouveaux projets,
[...] ”

Il semble avoir oublié qu’en 2005 la France avait  voté NON à 55% au traité de Lisbonne, imposé en 2008 par un vote en Congrès des prétendus représentants du peuple, sans que celui-ci puisse reprendre la parole!

Le Président joue sur les mots, “réformer/transformer” c’est de la rhétorique sans intérêt pratique.

Les Français lui demandent deux choses en priorité:  

    - Qu’il fasse voter par sa majorité les quelques grandes réformes structurelles indispensables pour créer les conditions d’une baisse rapide et durable du chômage en France.

       - Qu’il instaure le RIC en toutes matières pour que le peuple puisse trancher, s’il est démontré qu’un nombre important de citoyens estime une réforme inappropriée ou injuste..

Sans RIC en toutes matières, dans l’article 3 de la Constitution, le peuple n’est pas le Souverain.


Le CLIC


 www.clic-ric.org   -  04.72.24.65.02   -   06.23.96.08.15

clic-ric-logo - bandeau.png