Charte d’engagement au sein du Réseau

We Learn the World”

                                                               

                                     

Cette charte s’adresse à des écoles du monde entier déjà créées, en cours de création ou en projet de maternelle, primaire, et secondaire ( de 3 à 18 ans )

Le rêve pour ce futur réseau est qu'il puisse contribuer à ce que chacune des écoles s'ouvre et grandisse au contact des autres écoles. Le réseau est aux écoles ce que les écoles sont aux enfants.

Les deux fondements, valeurs clés du mouvement sont les suivants :

1) Les écoles s’engagent à être, devenir les plus inclusives possible. Elles s’engagent à accueillir autant de diversité possible en leur sein. La diversité se décline principalement sous 3 formes : 
 - Economique
Chaque école, en fonction de son pays, de ses spécificités locales, historiques et culturelles fera son possible pour accueillir des enfants et familles issues de milieux défavorisés, économiquement « pauvres » ou réfugiés (climatique ou politique), tout autant que des enfants de toutes conditions sociales, jusqu'aux plus élevées.

- De condition et genre

Chaque école, en fonction de son pays, de ses spécificités locales, historiques et culturelles fera son possible pour accueillir des enfants « différents » : handicapés (physique et mental), autistes, aveugles, dys (lexiques, … ), TDAH, sexe et préférences sexuelles, précoces, nationalité, langue, ethnie, caste, aspect physique...tout autant que des enfants plus proches des profils habituellement rencontrés dans toutes écoles du monde.

 - De religion, de croyances ou non croyance

Chaque école, en fonction de son pays, de ses spécificités locales, historiques et culturelles fera son possible pour accueillir des enfants dont les familles sont de croyances, religions, spiritualités et origines différentes : Agnostique, Athée, Bouddhique, Chrétienne, Hindouiste, Juive, Musulmane, Spiritualité laïque  et autres….  

Dans un esprit de tolérance, de non prosélytisme, et avec la non-violence comme principe ancré au sein des écoles, la diversité et la différence peuvent devenir une ressource, un outil pédagogique au service de tous et de chacun. C’est par l’écoute et l’empathie que nous sommes en mesure d’appréhender, de reconnaître les différences de l’autre pour mieux s’enrichir, créer et grandir ensemble.   Pour que la diversite devienne une veritable ressource d’apprentissage, la cooperation et l’esprit d’entraide doivent être centraux dans les processus d’aprentissage, en rupture avec l’ecole actuelle qui met l’accent sur ce qu’elle appelle “l’excellence” et qui signifie dans la plupart des cas la competiton entre les apprenants. Le challenge est de mettre la diversité au service de l’inclusion, la clé est la pédagogie.

2)  Les écoles s’engagent à l’ouverture la plus large possible vers la Vie et la société

 dans son ensemble

- A l’ouverture sociétale et territoriale

Chaque école, en fonction de son pays, de ses spécificités locales, historiques et culturelles fera son possible pour tisser des liens étroits, des partenariats avec les différents acteurs de son écosystème: parents, collectivités territoriales, ONG et associations, entreprises, SDF et chômeurs, état et ministères, chercheurs et centres de recherche, autres réseaux. Chacun de ses acteurs peut et doit devenir une ressource, un partenaire pour créer des projets utiles à tous et en particulier utiles à l’éveil et à la confiance en soi et en la collectivité pour les enfants, adolescents et leurs parents ainsi que pour les équipes d’animation des écoles.

 

- A favoriser les liens avec la nature, la terre, la flore, la faune et soi-même

Chaque école, en fonction de son pays, de ses spécificités locales, historiques et culturelles fera son possible pour proposer des liens étroits avec la terre, la forêt, les animaux, les plantes, l’univers et soi-même en proposant en son sein mais aussi et surtout à l’extérieur des activités et projets tels que: observation du ciel et de la nature sauvage et immersion dans celle-ci, permaculture de fruits et légumes, méditation, relaxation, écoute intérieure, expression des émotions…

- Aux partages avec toutes les autres écoles (intra et hors mouvement)

Chaque école, en fonction de son pays, de ses spécificités locales, historiques et culturelles fera son possible pour s’ouvrir et partager avec les autres écoles ce qui fait son unicité, sa spécificité. Elle favorisera les échanges et les voyages pour tous et par tous numériques, et en présence. Les échanges de savoirs, de méthodes et d’outils, d’enfants et d’animateurs constitueront autant de projets entre écoles.  

         

 Ces deux uniques engagements, inclusion et ouverture, permettront aux écoles de devenir des écoles « apprenantes », d'expérimenter dans l’humilité et de se remettre en cause sans certitude aucune, en acceptant de renoncer à tout dogme en matière de pédagogie. Les écoles reconnaissent l'unicité de chaque être humain et que la joie d’apprendre de l’enfant prime sur toute pédagogie. Ces deux uniques engagements, diversité et ouverture, seront au service d’une cause principale: celle de l’épanouissement et de la joie de chacun des enfants et adolescents, celle de la réalisation des potentialités de chacun au travers du collectif et de projets individuels et collectifs.


Plus concrètement chaque école devra tous les ans :

 1) publier ses propres indicateurs les plus pertinents d’ouverture et de diversité.

 Par exemple en matière d’inclusivité/diversité:
- le pourcentage d’enfants non financés ou peu financés par leur famille.  
- le pourcentage d’enfants dits « différents » au sein de l’école  
- le nombre de confessions et/ou nationalités et/ou origines présentes au sein de l’école

Par exemple en matière d’ouverture:

 - le nombre de projets/voyage inter-écoles menés dans l’année

 - le nombre de partenaires, d’intervenants ou de projets « sociétaux » de l’école

 - le nombre d’ateliers organisés pour les parents et le taux de présence des parents  

 - le nombre d’ateliers/de formation suivis ou dispensés par les équipes animatrices pour/par les équipes d’autres écoles

2) Mettre à disposition du réseau et de façon régulière ses propres expérimentations, ses succès, échecs/erreurs, difficultés, envies et projets, modèle économique, besoins … bref participer pleinement et régulièrement à la vie du réseau.

Le réseau/mouvement s’engage en retour à :

  1. Etre au service des écoles et de la solidarité entre écoles et en particulier vers les écoles en difficulté
  2. Proposer une fois par an un « We Learn The World Summit » global
  3.  Aider à l’organisation des « WeLearnTheWorldSummit » régionaux, nationaux ou internationaux
  4. Une forme de frugalité qui évite d’avoir une équipe centrale pléthorique avec des processus et des mécanismes de contrôle
  5. Favoriser les recherches et la production de connaissances ouvertes en matière de pédagogie et andragogie


Organisation du réseau :

Le réseau se compose:
a) des écoles membres

b) d’un comité international de sages, de chercheurs, de scientifiques

c) d’une petite équipe « centrale » en charge d’animer le réseau

Statut juridique du réseau : A définir

Principe de Cooptation pour l’intégration et l’exclusion des écoles :

- Les nouvelles écoles demandant à adhérer au réseau seront cooptées par au moins 3 écoles déjà membres du réseau dont au moins 2 dans d’autres pays.

- Une école peut être exclue du réseau si au moins 3 autres écoles dont 2 dans d’autres pays en font la demande.

- En cas de changement d’équipe dirigeante au sein d’une école, la nouvelle direction doit entamer une nouvelle demande d’adhésion

Economique :
-
Une adhésion payante annuelle au montant libre sera demandée à chacune des écoles

- Le WLTW cherchera des sponsors et mécènes pour ce qui relève :

Premières écoles membres du réseau :

  1. MGIS  ( Amhedabad, Inde )
  2. Lemon School ( Ozoir La Ferrière, France )
  3. L’autre école ( Boulogne Billancourt, France )   A confirmer
  4. Wisdom of the Earth Wilderness School  ( Salt Spring Island BC, Canada ) - A confirmer