| About Us  |  Visit Our Website  |  Contact Us  | Our Services to Lead Transformation | 

Anvers, le jeudi 19 octobre 2017

pour:

 Ses Majestés le Roi Philippe et la Reine Mathilde de Belgique

Royaume de Belgique

Sujet:

Les détails de la conspiration par l’Etat belge contre Dr Amine Matta

et l’existence de le visa falsifié de Mahjoub Inerhmi

King and Queen of Belgium.gif

Permettez moi, Vos Majestés, de commencer par partager avec mon dernier courrier au Dr Amine Matta, dans lequel j’expose les détails qui peuvent concerner les activités professionnelles et financières du docteur, et qui se trouvent dans le jugement numéro 1214 du 3 mars 1996, de la Cour de Justice Pénale d’Anvers.  

Les mêmes détails sont exposés dans ma lettre à Sa Majesté le Roi Mohammed VI du Maroc avec l'analyse du complot qui se cachait derrière l'action en Justice à mon encontre sur base des lettres pour le frère du docteur, Béchara Matta.

J'ai concrètement démontré comment ils ont visé Dr Matta par cette action en justice.   En 1990, j'ai été injustement arrêté et jeté dans une affaire de justice concernant les faux visas et les sans-papiers, une affaire à laquelle tout le système belge a collaboré volontairement.  On aurait pu se limiter à une simple enquête, sans arrestation et mise en préventif, si on a voulu voir que le dossier est faux.   On a malheureusement choisi de gonfler le dossier qui a pris les proportions impressionnantes.

Le syndicat agricole flamande Boerenbond (ou plutôt sa division des assurances ABB qui a été repris par la Kredietbank), s’était constitué parti-civil dans l’action en Justice que le Ministère Public (l’Etat belge) avait initié.  L'action judiciaire concerne également le marché du travail noir et la fraude à la sécurité sociale.  Pour se constituer parti-civil en tant qu’entreprise, parce qu’on se sent lésé au niveau des assurances, il faut d’abord qu’il y ait question d’une entreprise concurrente dans le dossier.  Il y a des entreprises mentionnées, mais pas des concurrents à ABB.

A mon avis, l'action judiciaire avait comme but la reprise de toutes les affaires commerciales appartenant au Docteur Amine Matta, probablement  parce qu’on voit en lui un concurrent pour les  richesses de Belgique ou peut-être cela dérange quelques uns qu’un des rares millionnaires en Belgique est un Libanais.  Ils n'aiment pas la concurrence et dans la lettre au Souverain du Maroc, j'ai évoqué la manière comment ils ont terrassé une boulangerie marocco-algérienne à Zaventem.

Pour reprendre l’affaire par la justice, il faut d’abord des failles.  Comme ils n'ont pas trouvé de failles dans ma vie et dans la vie du Dr Matta, ils se sont mis à en fabriquer par eux mêmes des fausses bases comme l’histoire de visa pour le frère du Dr Amine Matta, et c'est ce que j'ai exposé en grandes lignes dans la lettre au Souverain, Sa Majesté le Roi Mohammed VI du Maroc.

J’ai trouvé toutes les éléments pour la fabrication des mensonges dans le jugement et la condamnation par le tribunal pénale de première instance d'Anvers, de 1996.  Ils ont associé des éléments réelles de la vie du docteur avec des crimes qu'une autre personne a préparé, pour ensuite pouvoir accuser Dr Matta de ces crimes.  Cette personne s’appelle John Vanlandschoote et il a déclaré avoir agit sur instruction de l’Etat belge.

Van Landschoote zou gehandeld hebben op bevel van de overheid.gif

 

Comme je ne suis plus revenu dans la vie du Dr Matta entre 1990 quand on m’a arrêté, et 1996, quand on m’a jugé en première instance, les effets de cette l'action en justice à mon encontre, qui en réalité visaient des graves dommages pour Dr Amine Matta, se sont neutralisées.  

Après 1990, pour quand-même arriver à leur but, ils ont cherché à aggraver le dossier sur base d'autres fabrications, aussi bien pour Dr Matta et pour moi.

  1. Pour moi, (en très bref) ils ont fait venir Mahjoub Inerhmi du Maroc avec un visa falsifié, puisqu’il a été arrêté à l’aéroport de Zaventem à son arrivée,  et le visa falsifié de Mahjoub Inerhmi, existerait en principe toujours encore puisqu’il a dû remettre ses documents de voyage à quelqu’un en Belgique, avant son départ en Hollande.  C’était une mise en scène pour pouvoir confirmer les fausses accusations à mon encontre de mariages blancs et de falsification de visa.

  1. Pour Dr Matta, qui est un anesthésiste auprès de l'UCL Saint Luc à Bruxelles, et qui du Liban, un pays qui contient des endroit ou on cultive dans l’illégalité de plantes à usage psychotrope, ils avaient planifié - je pense - de l'accuser d’exportation de voitures volées et bourrées de drogues, en plus du visa falsifié que le Via-Via avait arrangé pour le frère de Dr Matta.  

L’élément “drogue” ne paraît pas dans mon dossier de Justice, mais ils ont quand-même essayé de l’introduire.  D’ailleurs lors de la perquisition dans ma chambre, ils avaient ouvert le matelas et les sacs de poubelles, mais ils n’ont rien trouvé.  

Des amis à mes parents (Mr Mohamed Amarti et sa femme Milouda) m'ont raconté avoir entendu mon nom dans les news à la radio marocaine.  Ils ont entendu que j'ai été arrêtée dans le Sud de l'Espagne dans une affaire de drogue.  C'était en septembre ou octobre 1990.  Ils se sont dépêchés en Belgique, et avant de regagner leur demeure, ils ont fait le détour pour sonner chez mes parents.  C'était moi-même qui avait ouvert la porte.  Ils se sont dit qu'il s'agit d'une autre Naima Mouali.  

Non, c'est bien de moi qu’il s’agit, et quelqu'un avec beaucoup de pouvoir au Maroc m’a visé de cette manière là.   A mon âge à cette époque là, j'avais compris que c'était de la fabrication.  C'était une préparation pour mon arrestation qui est survenue le 15 ou 16 décembre 1990.  Or, je n'avais pas quitté la Belgique cet année là et j'ai été au travaillé tous les jours ouvrables de l'année.  

Je n'ai pas pris un seul jour de vacances depuis cet époque là jusqu'à aujourd'hui.  Tous les jours j'ai été occupée à expliquer l’inexplicable à la justice, à l'avocat, à la police, tous les jours je devais aller chez une administration pour un papier pour ceci, et un autre papier pour cela, une administration me renvoie à une autres... C'est tout ce que j'ai fait dans votre pays.  Ce n'est pas encore fini, puisqu'on m'occupe maintenant avec une lettre à celui-ci, puis une lettre à celui là.  On n’avance pas en Belgique.  En Belgique on recule.  En Belgique on n'aura jamais fini d'expliquer à l'étranger les absurdités dans ce pays.

J'ai seulement commencé à trouver du calme quand je me suis complètement soustraite du système.   La vie dans votre pays ne vaut vraiment pas la peine !

Je ne savais pas comment expliquer à autrui toutes ces absurdités ou de prétendre que le Ministère Public ou l'Etat belge m'attaque sur des fausses bases.  Il y avait des fortes chances que le Dr Matta lui-même doutait de moi plus que de l'Etat belge, surtout quand les avocats eux-mêmes n'osent pas penser que l'inimitié proviendrait de l'Etat même et qu’il y a bel et bien une vérité à l’origine des accusations.  Personne ne pense que dans un état de droit et une démocratie une telle chose peut arriver.

Sans document je ne savais pas parler à personne de mon problème. Le premier avocat, Maître van Lidth de Jeude ne m’a jamais rendu le mandat d’arrêt avec des horribles reproches dedans. J'ai seulement obtenu une copie du jugement en 1996, car avant cette date aucun avocat n’a voulu m’aider à obtenir une copie du dossier, pour que je ne sache pas ce qu’il y avait dedans.  En attendant, pour ne pas passer pour une fantaisiste, j'ai préféré me taire et me concentrer sur un autre avenir.  On m'a volé cet avenir là aussi.  J’en parle dans une lettre au Parti Isitqlal, un parti politique marocain auquel est affilié Son Excellence André Azoulay.

Pour empêcher que j'aille montrer le jugement au Dr Amine Matta, ils ont arrangé à ce que celui soit occuper avec une nouvelle femme dans sa vie.  Il s'agit de Najat Sabir, qui - en plus - a fait des efforts pour entrer dans ma vie aussi en même temps, en été 1996.

Nombreux Marocains comme ma mère, se sont laissé avoir, par ces histoires de visa pour régler la vie d'un membre de leur famille.  Pour des raisons humanitaires, ils sont souvent prêt à y mettre le prix qu'il faut pour contourner les blocages dans l'administration belge.   Or, il s'agit d'un commerce bien réfléchi et coordonnés, pour guider les citoyens étrangers vers ce choix fatal dont les citoyens ignorent qu'ils sont en fait pris au piège.  

Le nombre massif d'arrestations et de condamnations par la Justice belge de citoyens Marocains s'élève ainsi à plusieurs milliers, avec comme résultats des statistiques impressionnantes sur la criminalité qui se trouverait dans ce groupe là.  Ces statistiques servent par la suite pour convaincre les employeurs pour ne pas engager cette nationalité là et pour continuer à inculquer des préjugés contre les Marocains.  C'est ainsi que la conspiration contre le peuple du  Maroc est un fait grave en Belgique, dans lequel tous les services du pays ont participé..

Il fallait que quelqu'un tire la sonnette d'alarme.   J'ai connu une époque que même l'ambassade du Maroc à Bruxelles et la Banque Chaabi du Maroc n'étaient pas prêts de croire que les chiffres de la criminalité chez les étrangers sont fausses, au point qu’ils se rangent derrière les belges, et qu’ils se mettent à punir le Marocain de leur côté aussi.  Ils faisaient confiance à la Belgique.

Ma suggestion pour mettre une fin définitive à ce genre de situation pour les citoyens du Maroc, c'est le Maghrexit.  L’élément VIH, que j’ai souligné dans le dossier Saliha El Baghdadi fera fuire un bon nombre de Marocains.

Merci, Vos Gracieuses Majestés le Roi Philippe et la Reine Mathilde, de votre bienveillance et de votre temps.

Je prie Sa Majesté le Roi et la Reine de Belgique de bien vouloir agréer l’expression de mon profond respect.

Naima Mouali

President of United Chambers and Innovation Consultant

Founder of Anaccell Corporation 

e-mail : unitedchambers@firemail.de

Phone:+ 32 465 40 15 98

WhatsApp + 32 465 40 15 98

Fax : + 44 (0) 871 314 0556

Twitter: @unitedchambers

http://allahghaleb.wixsite.com/united-chambers

Help make our world safer for the children.  Spread your wealth through enterprise. Lead the transformation.  Support Allah Ghaleb book : 

IBAN BE08 0003 5445 8713