Retour vers le site snuipp.fr/HDF

Grève du 27 novembre 2017 : exceptionnelle

   

  1. LA PARTICIPATION (MàJ 5 déc.)
  2. LES FORMES DE MOBILISATIONS
  3. PENDANT CE TEMPS, AU CONSEIL D’ADMINISTRATION
  4. LES SUITES
  5. REVUE DE PRESSE
  6. DÉTAILS DE LA PARTICIPATION

Mobilisation particulièrement forte et visible ce 27 novembre dans les écoles AEFE

Les baisses budgétaires successives, jusqu’à la coupe brutale de cet été ainsi que les mesures annoncées pour y pallier et leurs conséquences irréversibles : tout concourt à mettre l’AEFE en danger. Nous avons été nombreux à alerter. Les perspectives n’ont fait qu’empirer.

À l’approche du CA de l’AEFE, avec les syndicats de la FSU, le SNUipp avait déposé un préavis. La mobilisation a été massive, pour montrer l’attachement au service public d’enseignement français à l’étranger et exiger des choix budgétaires conséquents, contre la privatisation du réseau et contre la précarisation des personnels.

1 LA PARTICIPATION

La participation à la grève et à la mobilisation a été particulièrement forte voire exceptionnelle dans de nombreuses écoles. Des seuls retours (non exhaustifs) que nous avons pour le primaire, sur plus de 80 écoles, 950 résidents en grèves, une moyenne de 80% de participation, et plus de 230 contrats locaux eux aussi en grève.

Au secondaire, mobilisation tout aussi forte (ici).

Les détails par école ci-dessous (6.)

2 LES FORMES DE MOBILISATIONS

Communication :
Lettres aux parents par la voie des cartables
Piquets et distribution de tracts aux parents à l’entrée et/ou à la sortie de l’école
Assemblées générales massives, réunissant souvent primaire et secondaire
Rencontre avec Conseiller consulaire, Conseiller culturel, député,
Lettres (ou motions) aux élus, aux ambassades, à l’AEFE
Contact avec la presse locale
Pages Facebook et compte Twitter dédiés
NB Twitter : suivez et utilisez #AEFEenDanger (en plus de @SnuippHdf ;-)

      Facebook, suivez et partagez avec SNUipp HDF
Visibilité :
Banderoles dans l’école, à l’entrée voire à l’extérieur
Habillés tout de noir, ports de brassards, de badges, d’autocollants…
(Les contrats locaux qui ne pouvaient faire grève ont souvent porté ces signes distinctifs en guise de soutien.)
Cérémonies d’enterrement des postes perdus ou de l’AEFE, défilés dans l’école…
Avec les parents :
Rencontres, assemblées générales ouvertes, pétitions locales, délégations communes, et même actions écoles mortes (les parents n’envoyaient pas leurs enfants).
À noter, une pétition globale partie de Hanoi qui a un très un gros succès (près de 20 000 signatures) :
Renforcer le réseau éducatif français à l'étranger !

3 PENDANT CE TEMPS, AU CONSEIL D’ADMINISTRATION

Les organisations syndicales SNES-FSU, SNUipp-FSU, UNSA-Education (associant le Sgen-CFDT), et Français du monde-ADFE ont fait une déclaration liminaire commune. Lire ici.

Le budget (rectificatif de fin 2017 et initial prévisionnel de 2018) a été présenté pour vote : il prévoyait d’acter la baisse de 33 millions d’euros de la dotation de l’Etat sur 2017 et par voie de conséquence la suppression de nombreux postes de résidents et d’expatriés pour 2018. Les discussions ont vu de nombreux points de convergences entre les organisations syndicales, les associations de parents d’élèves et la représentante de l’AFE pour refuser les solutions envisagées, proposer d’autres pistes et revendiquer la sauvegarde de l’établissement public, tout en exigeant une visibilité à plus long terme sur la volonté politique concernant son avenir. Malgré l’amendement adopté par la Commission des Finances du Sénat pour abonder de 30 M€ le budget de l’AEFE dans la Loi de Finance 2018, le représentant du ministère chargé du Budget indique clairement que la Loi de Finance 2018 ne pourra pas en tenir compte.

Résultats du vote :

Contre : 8 dont 4 votes FSU, 1 SE-Unsa, 1 FAPEE et 1 FCPE (parents d’élèves), 1 AFE (Assemblée des Français de l’Étranger).

Abstention : 2 parlementaires (députées désignées par l’Assemblée Nationale)

Pour : 17 dont des représentants d’organismes gestionnaires conventionnés et de différents ministères (Budget, Fonction Publique, Commerce extérieur, Éducation Nationale, MEAE)

Le budget restrictif a donc été adopté.

4 LES SUITES

Dans de nombreux établissements, il a été décidé de poursuivre l’action, pour maintenir la pression jusqu’au vote du budget à l’Assemblée, pour obtenir des garanties sur les postes,...

Suite de la grève :
Rencontres programmées ou demandées (CoCAC, Ambassadeur, élus)
Réunions syndicales prévues dans la semaine pour la suite au mouvement
Poursuite des rencontres avec les parents pour fixer des actions communes
Affichages
Reconduction de la grève (Maroc)
Actions pendant le service :
Récréation tout en noir pour symboliser deuil AEFE et/ postes supprimés
Opération gilets jaune pour symboliser l’AEFE en Danger, une fois par semaine
Suite à l’enterrement, bandeau noir les jours suivants.
Etc.
Actions en marge du service :
Manifestations à l’entrée et la sortie, poursuite des distributions de tracts.
Cérémonie d’enterrement finissant tous allongés sur le parvis
Pique-nique sur le parvis
Etc.

5 REVUE DE PRESSE

Cette grève a été particulièrement bien relayée dans la presse, en France et dans le monde (notons-le, c’est le SNES-FSU qui est cité en référence, mais prenons-le pour toute la FSU ;-).

Liste non exhaustive, on en a sûrement raté ou oublié :

28/11

27/11 

26/11

6 DÉTAILS DE LA PARTICIPATION

Détails des taux de RÉSIDENTS grévistes au 1er degré (+ contrats locaux)

Enquête incomplète : nous avons reçu des réponses de 83 écoles en grève avec 951 professeurs des écoles résidents grévistes (soit 80% en moyenne) plus 246 autres collègues contrats locaux (dont le droit de grève dépend des établissements).   MàJ : 07/12

ALLEMAGNE - Stuttgart : 80% (4/5)
ALLEMAGNE - Heidelberg : 67% (4/6)
ALLEMAGNE - Hambourg : 93% (13/14)
ALLEMAGNE - Francfort : 40% (6/15)
ALLEMAGNE - Munich  : 86% (18/21) + 5
ANGOLA - Luanda : 58% (14/24)
ARGENTINE - Buenos Aires : 100% (10/10)
AUTRICHE - Vienne : 77% (23/30)
BELGIQUE - Bruxelles : 74% (23/31)
BENIN - Cotonou : 52% (13/25)
BOLIVIE - La Paz : 75% (6/8)
BRASILIA - Brasilia : 88% (7/8)
BURKINA - Ouagadougou : 100% (15/15)
(mais écoles fermées)
CAMBODGE - Phnom Penh : 75% (6/8) + 14
CANADA - Montréal (M.deFrance) : 87% (13/15)
CANADA - Québec : 40% (2/5)
CANADA - Ottawa : 100% (12/12)
CANADA - Montréal (Stanislas) : 50% (6/12)
CHILI - Santiago : 100% (16/16)
COLOMBIE - Bogotá : 47% (9/19)
CONGO BRAZZA - Pointe Noire  : 92% (12/13)
CORÉE DU SUD  - Séoul : 86% (6/7)
DJIBOUTI - Djibouti : 53% (8/15)
EGYPTE - Le Caire : 96% (24/25) + 27
EQUATEUR - Quito : 91% (10/11)

ÉMIRATS ARABES UNIS - Abu Dhabi : (1)
ESPAGNE - Alicante : 82% (9/11)
ESPAGNE - Barcelone : 47% (15/32)
ESPAGNE - Bilbao : 43% (3/7)
ESPAGNE - Malaga : 100% (8/8)
ESPAGNE - Valence : 96% (26/27) +7
ESPAGNE  - Madrid  : 80% (49/61) +4

ESPAGNE – Villanueva : 100% (2/2)
ETHIOPIE - Addis Abeba : 40% (6/15)
GHANA - Accra : 100% (7/7)
GRÈCE - Athènes : 94% (16/17)
GUATEMALA - Guatemala Ciudad : 78% (7/9)
HONGRIE - Budapest : 100% (11/11)
ÎLE MAURICE - Mapou : 64% (7/11)
INDE - Delhi : 100% (3/3)
INDE - Pondichéry : 50% (3/6)
INDONÉSIE - Jakarta : 100% (8/8) + 6
ITALIE - Naples : 100% (5/5) + 16
ITALIE - Milan : 89% (16/18) + 14
ITALIE - Rome : 95% (19/20) + 24
JAPON - Tokyo : 61% (9/16)
KENYA - Nairobi : 88% (15/17) + 9
LIBAN - Beyrouth : 25% (7/28)
MALI - Bamako : 82% (9/11)
MAROC - Fès : 55% (6/11) + 2
MAROC - Kénitra : 100% (6/6) + 2
MAROC - Rabat : 100% (21/21) + 4
MAROC - Meknes : 100% (13/13) + 1
MAROC - Casablanca* Bizet : 100% (19/19) + 5

MAROC - Casa.* Molière : 100% (17/17) + 9
MAROC - Casa.* Renan : 100% (17/17) + 10
MAROC - Casa.* Gautier : 100% (12/12) + 4
MAROC - Casa.* Bernard : 89% (16/18) + 5

MAURITANIE - Nouakchott : 92% (12/13) +3

MEXIQUE - Guadalajara : 91 % (10/11)
NIGER - Niamey : 100% (10/10) + 11
NORVÈGE - Oslo : 91% (10/11)
PARAGUAY - Asuncion : 100% (8/8)
PAYS-BAS - Amsterdam : 75% (3/4)

PAYS-BAS - La Haye : 100% (11/11) + 5
PORTUGAL - Lisbonne : 77% (17/22) + 23
PORTUGAL - Porto : 100% (9/9)
RUSSIE - Moscou : 88% (14/16)
SÉNÉGAL - Dakar : 75% (18/24) + 4
SERBIE - Belgrade : 25% (1/4)
THAÏLANDE - Bangkok : 91% (10/11)
TOGO - Lomé : 83% (10/12) + 1
TUNISIE - Megrine : 100% (10/10)
TUNISIE - Sousse : 46% (6/13)
TUNISIE - Nabeul : 25% (1/4)
TUNISIE - La Marsa : 53% (19/36)
TUNISIE - La Soukra : 80% (12/15)
TUNISIE - Tunis : 84% (47/56)
TURQUIE - Ankara : 88% (7/8)

TURQUIE - Istanbul : 100% (13/13) +22
URUGUAY - Montevideo : 89% (8/9)
VENEZUELA - Caracas : 100% (9/9)

VIETNAM - Hanoï : 73% (8/11) +9

* : approximatifs, a minima

Retour vers le site snuipp.fr/HDF