Comité : Environnement

Problématique: Améliorer l’efficacité du transfert des technologies vertes vers les pays en développement

Chair : William Huang

Related image

Introduction

        Après la révolution industrielle, le monde a connu un développement humain rapide dans tous les domaines: les modes de vie, les progrès technologiques, les progrès en médecine etc.,  cet ensemble permet un meilleur développement des capacités pour une population humaine plus prospère.  Dans les dernières décennies, de 1974 à 2017, la population humaine a augmenté  d’environ 3 milliards, presque le double des 4 milliards en 1974. De plus la Division de la Population des Nations Unies, prévoit que la population humaine  en 2023 atteindra les 8 milliards. Avec une croissance  de la population humaine aussi rapide, les demandes en ressources vont aussi croître, résultant en l’épuisement des ressources naturelles provenant de l’environnement. En effet, une personne sur cinq dans le monde vit dans une zone de pénurie d’eau et presque un quart des pays développés dans le monde manquent de technologies  et infrastructures pour fournir leur population de l’eau potable.

Par conséquent, avec le développement non durable pour satisfaire les demandes de la population croissante, des  mouvements populaires se sont développés au début du 20ème siècle  avec la prise de conscience de l’importance de l’environnement, accéléré par de nombreux individus notamment Rachel Carson, auteur de Silent Springs, qui provoque des mouvements populaires  au États-Unies ayant insistés sur la nécessité d’une agence pour la protection environnementale; et Maurice Strong,  ayant reçu quatre Freedom Medals, a été responsable de la création du Programme de l’Environnement des Nations Unies qui aujourd’hui surveille et soutien des milliers de programmes de développement durable dans des pays en développement de toute la terre.

Dorénavant, la notion de développement durable a obtenu l’attention internationale, définitivement contribuant à l’expansion d’une “révolution verte”, poussant la communauté internationale à prendre part dans la conservation de l'environnement de la terre tout en satisfaisant la demande humaine de ressources naturelles en même temps.

 

Definition de mots clefs

          Technologie verte

        La technologie verte, prenant différentes formes, est la technologie qui a finalement  comme but de conserver les ressources environnementales tel que la production d’énergie, la conception de produits, ou la gestion des déchets.  

         Developpement durable

        En termes directs, le développement durable soutient le développement sans se priver de la nature. Par rapport à son importance, le développement durable est pris en compte comme l’un des principes essentiels pour l’organisation des buts de développement humain au 21ème siècle, en satisfaisant l’attente économique de la société lors du processus d’un tel développement. De plus, comme en a décidé le “United Nations Global Compact Cities Programme”, ce terme peut aussi s’appliquer à l’élaboration de politiques d’organisations et systèmes gouvernementaux ou tout autre secteur concerné par ce sujet. De plus, dans la commision Brundtland d’après le “WCED” (World Commission on Environment and Development ou Commision du Monde sur l’Environnement et le Développement), il couvrirait aussi les domaines de la protection des droits de l’Homme lorsque le processus de développement durable est en marche.

         Biofiltration

        La biofiltration est une technique utilisé pour contrôler la pollution en enlevant les éléments biologiques dégradés polluants dans un bioréacteur. C’est le plus souvent utilisé dans le traitement d’eau usé, et l'oxydation microbiotique des polluants de l’air, qui détient l’avantage de lutter contre la dernière variabilité et intermittence qui est moins soumis au chocs hydrauliques. En ce moment, la plus grande usine de traitement d'eau qui subit le processus de biofiltration dans l'agglomération parisienne, a été étudiée plusieurs années pour mieux comprendre cette technologie verte.          

Image result for biofiltration

Diagramme illustrant un exemple de l’air subissant le processus de la Biofiltration Source:http://compost.css.cornell.edu/html

La biorestauration, comme l’une des techniques de dépollution, consiste à neutraliser des substances dangereuses dans une zone contaminé à travers l’introduction d’organismes appropriés. Pareil processus est divisé en deux temps: in situ et ex situ. In situ se réfère au traitement de matériaux contaminés à travers le même processus sur le site, alors que ex situ implique le traitement de matériaux contaminés par le même processus mais sur un site différent. Cependant, la biorestauration peut se produire selon divers processus naturels, comme l'Agence de Protection de l'Environnement des États-Unis le définit comme un «traitement utilisant des organismes naturels pour décomposer des substances dangereuses en substances moins toxiques ou non toxiques».

Illustration expliquant l'un des systèmes de biorestauration sur le sol

Source:https://www.aquaportail.com/definition-5035-bioremediation.html

                Energie renouvelable

        L'énergie renouvelable est l'énergie dérivée de sources naturelles provenant de la nature, y compris le débit d'eau, la force du vent, l'insolation, etc., également appelée énergie propre. Bien que cette source d'énergie ait représenté 19,6% de la consommation énergétique globale, selon REN21 (Politique des énergies renouvelables pour le 21ème siècle), de nombreux conflits existe par rapport à sa nature intermittente et sa variabilité en termes de production d'énergie.

 

Budget de R&D         

Le budget de R & D, également connu sous le nom de budget de recherche et de développement, est le budget coordonné par le gouvernement qui implique des dépenses afin d’inciter au développement ou à l'innovation, ce qui peut également faciliter l'évolution des produits concernant le programme des gouvernements. Le budget proposé par les gouvernements serait alors divisé en différentes sections qui serviront chacune à leurs buts distincts. À cet égard, les engagements pris dans le cadre de la Conférence de Paris et d'autres conventions relatives à la protection de l'environnement ont étés consacrées au développement de technologies vertes non seulement pour créer une prospérité économique, mais aussi pour préserver l'environnement. Des organisations telles que l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) ont vigoureusement défendu ce sujet en encourageant les États membres à accroître la proportion du budget consacré à l'environnement le développement de la technologie verte.

Diagramme illustrant le budget de R & D des Etats membres de l'OCDE, données de l'OCDE

Source:http://www.oecd.org/innovation/inno/researchanddevelopmentstatisticsrds.htm

Table ronde de la FOI

         La table ronde sur la liberté d'investissement est organisée par l'OCDE et a été créée afin de surveiller les pratiques d'investissement du gouvernement par rapport à ses objectifs environnementaux. Cette convention s'étend à plus de 50 gouvernements à travers le monde et a permis à chacun des États membres d'agir conformément au droit international à cet égard. La table ronde sur la liberté d'information s'est également consacrée à la promotion de multiples initiatives vertes dans les domaines du développement économique et technologique.

Emission de GES

         Le gaz à effet de serre (GES) est un type de gaz dans l'atmosphère qui absorbe et émet des radiations à son entrée dans l'échelle infrarouge thermique. À l'heure actuelle, les émissions de gaz à effet de serre constituent le principal indicateur du niveau de déchets en suspension dans la plupart des conventions et des accords portant sur le réchauffement de la planète. Selon le Groupe d'experts intergouvernemental des Nations Unies sur les changements climatiques (GIEC) des Nations Unies, si la croissance des émissions de GES se poursuit au rythme actuel, d'ici 2036, la Terre aurait connu une augmentation totale de 2 degrés Celsius étape d'un "réchauffement climatique dangereux".

Image result for ghg emissions map

Diagramme illustrant les émissions globales de GES par habitant, fait par l'Agence européenne pour l'environnement, Base de données sur les émissions pour la recherche atmosphérique mondiale

Source:http://edgar.jrc.ec.europa.eu/

         

 Economie d’énergie

        L’économie d’énergie fait référence à la réduction de la consommation d’énergie. En général de tels efforts sont plutôt effectués en améliorant l'efficacité de son usage ou en réduisant le montant des services utilisés. Dans l’amélioration de l'efficacité utilisé, certains gouvernements subventionnent les projets de développement recherchant une efficacité avancé dans l’usage d’énergie y compris le “Energy Incentive Program” (Programme d’encouragement énergétique) du ministère américain de l’énergie renouvelable. Sur un autre plan, la réduction de l’utilisation d'énergie, des gouvernements proposent la réduction de taxes pour des utilisateurs volontaires qui alimentent avec de l’énergie verte leurs résidences, ce qui encourage la privatisation d’énergies (provenant de sources plus nuisibles)

Présentation de l’agenda

Développement actuel

À l'aube du nouveau millénaire, les pays du monde entier ont défini une nouvelle série d'objectifs, mettant un accent particulier sur la durabilité du développement humain pour préserver l'environnement.

De nombreuses nations ont pris les devants dans le développement des technologies vertes, l'Allemagne et d'autres ayant mis en place l'atmosphère propice à ce développement par des programmes fondés de manière fédérale ou subventionnés. Cependant, malgré les nombreux efforts déployés par les pays économiquement développés (PED), les pays en développement sont la clé d'un développement plus durable dans son ensemble. Etant donné que les PED ont déjà mis en place une infrastructure suivie d'un cadre obsolète qui n'est pas dans le meilleur intérêt de l'environnement, les pays en développement sont alors définitivement sur le point de suivre le même chemin que les PED ont traversés par le passé et potentiellement préjudiciable à l'environnement en émettant de grandes quantités de GES ,ou, les pays en développement pourraient choisir une voie plus moderne en acceptant l'aide de la communauté internationale et marcher vers un développement vert et durable qui procure des avantages à tous.

Cependant, compte tenu du fait que les pays en développement réalisent de grosses sommes de profit en exploitant les ressources naturelles et en privant l'environnement de ses ressources afin de satisfaire la demande du marché et de générer des revenus pour l'infrastructure déjà développée de ces nations, les décisions de risquer ces activités pour des buts écologiques seraient difficile. Mais rétrospectivement, les pays développés ont pris la voie qui a endommagé l'environnement depuis la révolution industrielle, si les pays en développement ont décidé d'abandonner le bon sens et de profiter des avantages économiques à court terme, les prix des matières premières seraient volatils, la pollution irait au-delà des seuils jamais atteint, la biodiversité serait endommagée de façon irréversible et, finalement, la planète atteindrait sa capacité de charge écologique.

En conséquence, des initiatives doivent être mises en place dans les pays en développement pour aider la nation à découvrir son potentiel, car les pays en développement ont l'une des plus grandes capacités de tirer parti des synergies entre stabilité environnementale et économique ainsi que la capacité de prendre en compte les problèmes environnementaux dans le développement des infrastructures, ce qui pourrait améliorer davantage l'agriculture et d'autres industries, améliorer les moyens de subsistance, créer des emplois, réduire la pauvreté et inciter au développement de technologies vertes.

Chronologie d’Évènements

Acteurs clés

Image result for flag of germany République Fédérale d’Allemagne

        L’Allemagne, en tant qu’un des leaders mondiaux en développement des technologies vertes, a établi le cadre pour une industrialisation moderne 4.0, promouvant les énergies vertes renouvelables, fournissant des subventions pour multiples développements de produits respectueux de l’environnement  et ayant le plus haut pourcentage de budget de recherche et de développement  consacré à la conservation environnementale. Sous la direction de la Chancelière Allemande Angela Merkel, l’Allemagne a 35% de son énergie qui est fourni par des sources renouvelables avec l’adoption de la loi sur les énergies renouvelables. L’Allemagne s’est fixé comme objectif d’avoir 85% de l’énergie du pays fournie par des sources renouvelables tout en complétant la suppression progressive des énergies nucléaires avant 2020. De plus, le programme Allemand des Talents Verts a visité de nombreux pays en développement tel que le Ghana au nom de multiples organisations environnementales pour les assister à construire des infrastructures de façon durable par l’usage des technologies vertes.

Image result for flag of france République Française

        Tout en étant l’hôte de l’Accord de Paris, la France a aussi une des émissions de GES par personne la plus basse en Europe. La France est un des leaders mondiaux dans le développement des technologies vertes, classé 4ème pour le plus de contributions aux projets de développement des technologies vertes. Le président nouvellement élu Emmanuel Macron, a publié un communiqué invitant tous les scientifiques et militants des Etats Unis à venir en France dans un effort commun pour améliorer des technologies vertes et pour protéger l’environnement mondial en réponse à la sortie des Etats Unis de l’Accord de Paris.

Image result for flag of uk Royaume Uni

        Ayant développé un système spécialement pour l’innovation des technologies vertes et pour la conservation de l’environnement, le Royaume Uni a fondé une Banque d’Investissement Vert (Green Investment Bank) avec une capacité de financement totale de 3 milliards de pounds. À partir de 2015, le Département des Affaires, de l'Innovation et des Compétences du Royaume Uni a concentré ses efforts sur des projets d’amélioration des technologies vertes et a investi la somme de 25 millions de pounds dans des projets sur les technologies vertes. Avec pour référence la politique fiscale Brésilienne qui a provoqué de l’innovation dans le domaine des technologies vertes, le Royaume Uni a suivi une structure similaire et a établi plusieurs lois qui accorde des réductions d’impôts pour les industries développant des technologies vertes. Sur le plan international, le Royaume Uni a exprimé son soutien pour les conventions qui se rapportent à l’environnement et a fait des dons de fonds dans des pays en développement tels que le Malawi et l’Egypte à travers le Programme des Nations Unis pour l'Environnement et par d’autres voies dans l’effort d’assister le développement des technologies vertes dans les pays en développement.

Image result for flag of republic of chinaRépublique de Chine (Taïwan)

        La République de Chine, bien qu’elle ne soit plus un membre officiel des Nations Unis, s’est consacrée à l’avancé des technologies vertes et à la protection environnementale mondiale. Autrefois connu pour ses grands taux de pollution pendant son industrialisation rapide au cours du milieu des années 1900, la République de Chine a entrepris plusieurs campagnes pour protéger l’environnement. Le programme Green Mark dans la République de Chine a certifié plus de 6200 produits et services s’étalant sur plus de 115 catégories qui ont un faible impact environnemental manufacturé par un processus respectueux de l’environnement. En tant que vice président et le directeur de l’organe de recherche de la République de Chine, le Industrial Technology Research Institute (ITRI) ont publié une déclaration que l’arrière plan de l’industrie de  la République de Chine, avec sa chaîne d’approvisionnement, a le potentiel de considérablement influencé le domaine des technologies vertes dans le monde. Actuellement, sous l’administration Tsai, le gouvernement se concentre sur le solaire photovoltaïque et le vent, et la communication ICT  dans les technologies vertes intelligentes. De façon concluante, la République de Chine a de plus en plus amélioré son efficacité dans la fabrication de cellules solaire photovoltaïques et dans celle des Light Emitting Diode (LED),  atteignant la place du 2ème plus grand fabricant des cellules solaires dans le monde; et a aussi réussi à être un acteur principal dans le développement et l’avancé des lumières LED, avec une estimation de valeur totale de production dans le domaine des technologies vertes de la République de Chine à $ 488.4 milliards NT dollars ($16.3 milliards USD), mettant la prévision de production en 2020 au chiffre de $ 1 trillion NT dollars ( $33 billion USD). De plus, la République de Chine s’est aussi consacrée aux efforts de multiplier les technologies vertes dans les pays en développement, ce qui a donné lieu à la création de la Taiwan Alliance in International Development, qui fournit au marchands une assistance technologique incluant la formation du personnel et des subventions gouvernementales pour les communications, le développement, les essais et les demandes d’assistance pour aider des plans de recherches et les organes juridiques de la demande, et également à travers le marketing de réseau pour fournir du recrutement de personnel, la formation et d’autres collaborations.

Image result for flag of usaEtats Unis d’Amérique

        Autrefois le leader du progrès en développement vers, les Etats Unis prennent des pas en arrière en 2017 sous l'administration Trump, avec le refus de croire au changement climatique et leur décision de quitter l’Accord de Paris le 1er Juin 2017. Une grande polémique sur la protection de l’environnement et sur les technologies vertes émerge. Cependant, conformément à l’Accord de Paris, tout état membre décidant de quitter l’accord devrait traverser les procédures complètes qui ont été estimé prendre une durée de 4 ans, pendant laquelle les Etats Unis n’ont pas encore officiellement quitté l’accord ce qui se traduit par le fait que les Etats Unis sous l'administration Trump devra encore maintenir les engagements promis dans l’Accord de Paris par l’ancienne administration. De plus, non seulement les Etats Unis se retirent du leadership environnemental, des réformes dans le EPA avec un nouveau directeur, ainsi qu’un nouveau budget mis en place, réduisant la plupart des fonds pour les projets de développement des technologies vertes, enlevant de nombreuses régulations environnementales qui bénéficient l’industrie déclinante du charbon (le déclin de l’industrie du charbon n’est pas cependant entièrement due aux régulations environnementales), et annulant de nombreuses mesures d’aide envoyées aux pays en développement dans le domaine des technologies vertes.

Image result for flag of chinaRépublique Populaire de Chine

        Vivant une industrialisation rapide, la République Populaire de Chine a maintenant le rang de la 2ème plus grande croissance économique dans le monde. En tant que pays en développement, conformément à de nombreuses conventions et entités organisationnelles tel que l’Union géodésique et géophysique internationale (UGGI), la République Populaire de Chine a d’excellent programmes de technologies vertes et un système excellent en termes de quantités à travers la nation, prévoyant de générer un quart de l’énergie totale de la République Populaire de Chine avant 2030. Sur le plan international, la République Populaire de Chine a aussi livré multiples paquets d’aide à d’autres pays en développement. Contrairement à la RPC qui a un domaine plus développé des technologies vertes en place, des nations dont le Soudan du Sud et l’Algérie ont tous reçu de l’assistance en termes de ressources monétaires pour aider l’avancé des technologies vertes dans ces nations.

Image result for flag of euUnion Européenne - Environnement

        Le Commissaire Européen à l’Environnement a joué un rôle primordial dans le développement des technologies vertes non seulement pour les nations dans l’Europe, mais aussi dans les pays en développement dans d’autres endroits dans le monde en incitant à l’innovation verte sur des plateformes internationales, en finançant ou endossant de multiples ONG dont Abellon Clean Energy, et Bennu Solar qui créent un atmosphère plus respectueuse de l’environnement, incitant donc au développement des technologies vertes à travers le monde.

Organisations Associées

Image result for flag of unepProgramme des Nations unies pour l'environnement

Image result for flag of un framework on climate changeGroupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat des Nations Unis

Image result for flag of un framework on climate changeConférence des Nations unies sur le développement durable

Image result for flag of un framework on climate changePacte Mondial des Nations Unies

Image result for flag of oecdOECD

Recherches supplémentaires

http://norden.lv/Uploads/2015/12/18/d/conference%20paper%20-%20state%20of%20play.pdf

Références