L'OBSERVATOIRE DES FOLIES DE POKEMON GO

Par Rue89

Le jeu Pokémon Go rend fou. Rue89 a décidé de recenser les cas de folies et les dérives provoquées par le jeu chez les êtres humains. La rédaction s'engage à mettre à jour le plus régulièrement possible cette liste, mais nous comptons aussi sur votre participation pour l'alimenter.

Pour chaque nouvel ajout, veillez à respecter le format suivant :

Fait / LIEU / date / source

Nous, et l'humanité, vous remercions.

Juillet 2016

(Dernière mise à jour par la rédaction : 19/07/2016 à 10h50)

Ajouts des riverains

Espace de discussion

Hugo Gelas : Votre contributeur sur Leplus il est complètement déglingué. Il faut les enfermer les gens comme ça. Vous en avez pas marre d’intellectualiser des trucs à la con ? Yoann Kergosien J’essaye d’imaginer ce que pourrait devenir notre société avec ces "dresseurs incongrus". J’aurais tendance à les assimiler à des personnes physiquement présentes mais psychologiquement absentes. Il ne faudra plus s’étonner de croiser des personnes se réunissant à un endroit (une arène dans le jeu) pour se défier virtuellement mais sans pour autant se parler. Comment vont réagir les autorités face à ce phénomène inquiétant ?

Gon : Pokémon Go crée une hystérie collective chez les journalistes qui comme d’habitude devant un phénomène qu’ils ne comprennent pas et ils s’inquiètent et réussissent l’exploit de critiquer un jeu qui a réussis a faire sortir un grand nombre de personnes de chez eux, de faire des rencontres et du sport, tout cela sans aucune barrière sociale. Ce qui tombe bien car en été de nombreuses personnes ne peuvent pas partir en vacance et tombent dans un ennuie morbide (voila qui ferait un bon sujet). J’espère que la folie passera et que les journalistes feront l’effort de jouer ou du moins d’essayer de comprendre. Cordialement

Berthel Martin : Un pokemon quitte bourg palette pour jouer a Humains go

Floxy le Floxeur : Les psychiatrisés vous remercient pour votre psychophobie. La plupart des articles renseignés sont des faits divers et n’ont rien à voir avec des troubles psys en passant...

Merci aux riverains et aux internautes qui nous filent un coup de main.
Benoit Le Corre